AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)   Mar 10 Avr - 14:07

J'étais sauvé, bien sauvé d'une mort certaine il y a quelques années. J'avais commencé une nouvelle vie, j'avais repris le pouvoir, ce cher pouvoir qui me manquait tant mais surtout, mes habitudes et ma chère épouse. Seulement, depuis cet instant-là, quelque chose s'était brisée en moi comme si la mort ou le fait d'être passé non loin d'elle m'avait encore plus plongé dans les ténèbres. Ma femme était là et m'avait annoncé ce qui pouvait paraître une merveilleuse nouvelle. Elle était merveilleuse et la perspective d'un avenir meilleur s'ouvrait à moi. Mais ce que j'aimais moins, c'était le fait de ne pas avoir mon autre enfant auprès de moi, le fait de le connaître davantage et je pourchassais toujours mon ex comme à mon habitude. Toutes ses années, c'était une poursuite infernale, avec quelques accrochages et souvenirs du passé. Cependant, Taylor m'avait annoncé quelque chose qui m'avait bouleversé et ceci me trottait dans la tête : serait-elle capable de me mentir rien que pour me faire souffrir et surtout en particulier concernant Michael ? Je n'en savais rien mais je devais en avoir le coeur net. La chasse s'était arrêtée net. C'était assez dur, pour moi surtout le jour où j'avais assisté de nouveau à un des moments les plus douloureux de mon existence. Ce jour-là resterait encore graver dans ma mémoire. Elle était là, encore, voulant m'échapper. Michael n'était pas là auprès d'elle. Elle était face à Sylar qui avait voulu me tuer. Voyant que j'étais pas loin, il ne rêvait que d'une seule chose, se venger de ne pas avoir pu me tuer. J'assistais à sa mort. De nouveau, j'étais bien triste, anéanti et surtout je ne supportais plus une perte de ce genre. Elle me laissait avec beaucoup de questions sans réponse, et c'était le déclenchement pour moi d'une folie plus que catastrophique. Les arrestations commençaient à augmenter. Je passais des lois de plus en plus vite. J'étais bien fou. Ma femme me soutenait à fond. Je me souvenais de ce que disais ma fille sur ma femme qui était folle, bien folle mais finalement, j'étais un fou en devenir, tellement que les évènements m'ont tant fait souffrir. Megan, Taylor, ma famille, qu'est-ce que ce sera ensuite ? Je devais mettre un point d'honneur à obtenir les réponses nécessaires. Alex, je devais le revoir, mon meilleur ami devait savoir où se trouvait Michael car depuis la mort de Taylor, il avait disparu mais j'y pensais, il ne devait pas être au courant. Je devais annoncer une mauvaise nouvelle sauf, s'il me mentait comme tout le monde. Ah, je détestais me poser des questions. Ma tête me faisait souffrir. Je ne souhaitais que terminer ce cycle infernal. Je prenais des agents avec moi et je me dirigeais vers le lieu de résidence d'Alex. Je donnais des ordres aux agents de ne pas intervenir pour le moment. J'allais m'y rendre en premier. J'arrivais sur les lieux. Je tapais à la porte. Je n'entendais personne. Je prenais donc la peine d'ouvrir la porte. Je rentrais et il n'y avait personne. Je voyais des photos, Taylor et Michael d'ailleurs y étaient. Cela me rendait triste. Je regardais un peu dans les tiroirs et je voyais des affaires personnelles de Taylor. Et je voyais une autre photo, c'était assez évident, je voyais un autre enfant dans ses bras. Quoi ? Quoi ? Je n'arrivais pas à le croire. Elle avait eu un autre enfant mais qui est le père. Non, elle n'était pas tombée amoureuse d'Alex ? Je n'arrivais pas à le croire. A ce moment-là, je voyais Alex en train d'arriver près de moi. Il s'approchait de moi et je n'avais qu'une seule envie, le frapper. Je lui donnais un bon coup de poing sur le visage.

Nathan : Je vois encore que tu m'as menti. Pendant toutes ses années, ce n'était que mensonge et trahisons, même de ta part.

Je me sentais encore déçu et bien trahi par tout ce qui était arrivé. J'étais détruit et je l'étais encore plus avec tous ses souvenirs où je n'étais même pas présent. Je détestais ce monde. Pourquoi est-ce que l'on m'avait sauvé si c'était pour encore mieux souffrir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)   Mar 10 Avr - 14:48

J'étais devenue heureux car j'avais pu formé une famille, une véritable famille. Tout c'est ennuis étaient fini il n'y avait plus que nous et simplement nous. Cela fait tres longtemp que je n'ai pas été si heureux si stable et si sur de moi. Mais il y a peut de temps j'ai appris quelle avait été tué par Sylar et que Nathan était present. J'ai du leur annoncer que leur mere était morte. Ca a été dur et ca l'ai encore. J'en veus a Nathan, il aurait pu l'aider, il aurait pu! Les enfants étaient cher la nounou et je devais aller les chercher. Je savais une chose c'est qu'ils étaient en securité la bas. J'étais à la maison dans une grande maison pres de la ville. C'est un endroit tranquille. J'ai entendu quelqu'un frapper a la porte mais le tempd que j'arrive la personne était deja rentrer. C'était Nathan. Mon dieu il regarde les photos. Il y avait des photos de moi Taylor Michael et le petit dernier John. Nathan compris tout de suite et je voulais lui espliquer seulement avant que je ne dise quelque chose il m'a donner un coup de poing dans le visage. Quand je me suis relever il m'en donna un dans le ventre et me plaqua contre le mur. J'avais mal et je le montrais. Son regard était si noir. Il m'en veut.

-Nathan lâche moi. Lâche moi tu me fais mal.

Il ne voulait pas me lacher et me faisait encore plus mal. Il me redonnait encore un coup de poing dans le ventre. Je voulais me dégager mais il me tenait bien.

-Nathan arrete tout ca daccord. Tu as trouver le bonheur et moi aussi. C'était fini entre vous.

A ce moment la il m'a lacher mais a pris la batte et m'a donner un coup dans la tête et un dans les jambes. Je criais mais ca ne lui faisait rien. Il entendit ses agents venir et leur a dit de partir de suite. Il me trainer jusqu'a la chambre et a claquer la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)   Jeu 12 Avr - 0:31

Comment pouvait-il me faire ça ? Je ne pensais pas du tout qu'il vivrait avec elle. Combien de fois m'avait-il poussé à renouer des liens, à me remettre en couple avec Taylor ? C'était de nombreuses fois mais j'étais trop idiot à l'époque et surtout, j'étais tombé amoureux d'une des femmes les plus extraordinaires de mon existence. Raphaëlle me manquait terriblement mais elle savait à quel point j'avais besoin de me venger. Cette envie volage avait disparu au profit d'une envie plus meurtrière encore, plus machiavélique. Je n'avais qu'une seule envie, taper Alex, me venger et c'est ce que je faisais. Je le frappais au visage, puis au ventre alors qu'il allait se relever. Je le plaquais contre le mur avec mon pouvoir de lévitation qui avait bien évolué. Il avait mal, je le savais mais moi, j'avais encore plus mal. Je lui en voulais tellement. Il me demandait de le lâcher. Je ne faisais rien du tout. Je le frappais encore dans le ventre. Je le tenais bien. Il était à ma merci. Il me demandait encore de tout arrêter. Il me disait que j'avais trouvé le bonheur et lui aussi. C'était fini entre elle et moi. Je l'avais lâché, pris de remords. Mais je prenais la batte car il ne devait pas souffrir autant que moi. Je lui donnais un coup dans la tête et dans les jambes. Il criait mais je ne faisais rien. Il devait souffrir comme jamais. Je n'avais aucune pitié. Mes agents venaient. J'étais en colère.

Nathan : Partez de suite !

Je le trainais jusqu'à la chambre. Je claquais la porte vraiment en colère. J'étais prêt de nouveau à le frapper mais je semblais être bien fatigué, je perdais un peu l'équilibre et je m'asseyais sur une chaise, récupérant avant de le torturer. Mon regard était tellement triste, anéantie. Je n'avais pas encore digérer sa mort.

Nathan : Comment as-tu pu me cacher la vérité ? Cette vérité ? Pourquoi ne m'as pas m'en avoir parlé ? Tu es comme tous les autres, tu me caches la vérité et je déteste ça !!! Elle est morte, elle n'est plus de ce monde et j'ai assisté à ça sans connaître toutes les réponses. Je tenais à elle et tu le savais. Tu le savais Alex !!! Maintenant, dis-moi, où est Michael ?

Je n'avais qu'une seule idée en tête, le retrouver et m'assurer de la vérité, de pouvoir vivre avec lui, comme avec mes autres enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)   Jeu 12 Avr - 20:57

Nathan m'en veut et je peus le comprendre mais eux deux c'était il y a des années, je l'a connais également depuis dès années et à force de se voir on a commencer à se mettre ensemble. J'ai commencer a l'aime, un amour fou, je ne sais pas trop comment ni pourquoi mais je suis tomber amoureux du jour au lendemain. Je ne voulais plus me passer d'elle. Ensuite nous avons eux un enfant, le demi frere de Michael. Dailleur en parlant de Michael il était content que j'était devenue son beau pere en quelque sorte car il n'a jamais pu avoir de pere. Nathan me faisait mal mais lui en n'avait rien a faire. Quand il m'a donner se coup de batte dans les jambes je sentis que mes jambes étaient casées. Quand ses hommes m'on entendu criés ils sont venus mais Nathan a crié pour qu'ils partent. A partir de la il m'a trainé dans la chambre et commencait à être fatigué. Je tournais partout car j'avais mal et lui commencais a me parler avec la batte dans les mains. Je ne savais pas trop quoi repondre mais il le fallait pour que peut etre il ne me tape pas d'avantage.

-Tu n'aurais jamais voulu Nathan, tu m'aurais fait ce que tu es entrain de faire. Toi tu ne m'a cacher la vérité, j'étais amoureux de Taylor, nous étions ensemble, elle n'était pas avec toi. Je te r'appelle quand même que tu te tapais Lily alors que je sortais avec. Alors ne me traite pas comme ca merde! Tu aurais pu la proteger mais vu le con et le trouillard que tu es tu n'as rien fais. C'est de t'as faute si elle est morte pas la mienne. Mais moi aussi Nathan, je tenais a elle. Nathan dis toi une chose même si tu me tue, tu n'auras pas Michael et puis il perdra lui ainsi que mon fils un pere. Tu n'as jamais été son pere et tu ne le sera jamais. Un idiot comme toi ne peus pas etre pere.

Je me suis lever et je me suis jeter sur lui mais seulement il me jeta contre le mur avec son pouvoir beaucoup plus fort que tout a l'heure. Le mur avait un tres gros trou et Nathan lui revenait vers moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)   Lun 16 Avr - 0:04

Cette haine que je ressentais envers ce monde n'arrêtait pas de croître et voir qu'Alex a eu la vie que je rêvais alors que moi, j'avais galéré, perdu, celle que j'aimais. Raphaëlle était la plus merveilleuse mais si je n'avais pas vécu ses drames, j'aurais vécu ma vie à 200%. Aimer taper Alex était un défouloir, un moyen pour moi d'exprimer ma colère, ma haine. Je le détestais. Il était comme les autres. Mes agents ne devaient pas me voir ainsi et j'obtenais ce moment particulier. J'étais fatigué et j'avais besoin de parler. Je disais ce que je ressentais. J'avais la batte dans mes mains. Il me disait que je n'aurais jamais voulu. J'aurais même fait ce que j'étais en train de faire en ce moment. Il me disait que je lui avais caché la vérité. Il expliquait qu'il était amoureux d'elle. Ils étaient ensemble. Elle n'était pas avec moi. Il me rappelait même que j'étais avec Lily alors qu'il sortait avec. C'est vrai que je sortais avec elle. D'ailleurs, elle me manquait cette petite fraicheur et je ne savais plus où elle était. Sylar avait dû sans doute intervenir encore. Je le détestais. Je ne devais pas le traiter comme ça mais si je le ferais. Il me disait que j'aurais pu la protéger mais vu le con et le trouillard que j'étais, je n'avais rien fait. Il me disait même que c'était de ma faute si elle était morte, pas la sienne. Il tenait aussi à elle. Pour lui, même si je le tuais, je n'aurais pas Michael et puis il perdrait lui aussi que son fils un père. Je n'avais jamais été son père et je ne le serais jamais. Quoi un idiot comme moi ne pouvait pas être père ? Il se jetait sur moi mais je me défendais et je le tenais au niveau de la gorge. J'étais déterminé. Il y avait un gros trou, c'est vrai.

Nathan : Jamais voulu ? Mais qu'est-ce que tu en savais ? Qu'est-ce que tu savais ce que je ressentais à ce moment-là ? Tu ne m'avais rien dit. Vous ne m'avez rien dit. Tu savais très bien que je recherchais Michael depuis des années pour le connaître. Lily, je te rappelle, que cela a été un coup de foudre mutuel. Je n'ai rien fait pour la protéger non mais je rêve ! J'aurais fait n'importe quoi pour elle, même donner ma vie pour qu'elle puisse vivre mais au lieu de m'avoir tué, Sylar, s'est vengé sur quelqu'un d'autre et c'est tombé sur elle. J'ai assisté à sa mort impuissant comme si j'étais revenu en arrière, à Londres. Tu crois que je n'ai pas souffert de ça ? J'ai été malade, comme un fou. Je me sens assez coupable qu'elle ne soit plus là. Je suis encore plus mal qu'avant, devenant un être fou mais voyant très bien où se trouve la vérité à présent. On me la cache sans cesse. Tu tenais à elle ? Tu me disais qu'elle était comme une soeur et voilà où vous en êtes arrivés. J'ai été un père que tu le veuilles et je le serais encore même pour lui. Tu n'as pas à me séparer de mon fils, même après ce qu'elle m'a dit. Elle a osé me sortir que je ne devrais même pas me persuader comme ça que j'étais son père, tu te rends compte ? J'ai besoin de réponses et je les aurais. Je n'ai plus regardé Taylor de la même façon depuis que je savais que mon conseiller avait tué Megan. Le regard que j'ai porté à Taylor avait changé. Je ne pouvais m'empêcher de penser que Max était le responsable de mon enfer et cela ne fait que continuer. Alors, peu importe ce que je ferais, si je te tue ou non mais je me libèrerais d'un poids, que je ne peux plus supporter à présent. Je déteste ce monde ! J'aurais dû mourir ce jour-là et elle serait encore en vie.

Je prenais mon arme et je le pointais dans sa direction. Je détestais ce genre de chose mais finalement, cela me soulageait. Je donnais un coup de pistolet en direction de l'estomac qui le faisait tomber et là, je l'avais dans ma ligne de mire, je pouvais le tuer, de sang-froid. Seulement, ce que je faisais c'est que je changeais la direction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)   Lun 16 Avr - 21:30

Il m'en veut et ça se comprend mais moi aussi je peus lui en vouloir apres tout ce qu'il ma fait subir. Avec lui ca ne marche que dans un sens, il a le droit a tout mais nous on a le droit a rien. Il m'a fait mal au coeur à plusieurs reprises. La fois ou on s'est reelement ecarté c'est quand il couchait avec Lily. J'ai entendu que même apres qu'on en est parler il a continuer a la voir. Nathan est jalou et ce n'est qu'un pauvre con.

-Parce qu'avec un mec comme toi, ca ne marche que dans un sens et pas dans l'autre. Tu veus tout pour toi mais rien pour les autres. Tu ne penses qu'a t'as petites gueule Nathan. Si tu avais connu Michael tu aurais fait quoi? Comme ce que tu fais as t'as fille? T'es pas un pere Nathan, t'es juste un monstre. Mais pour moi aussi, j'aimais Lily et j'aimais Taylor. Elle m'a aimer aussi. J'ai pu la rendre heureuse moi, j'ai pu lui donner la vie quelle rêvait temps. Toi quesque tu lui as donner? Rien! Tu aurais pu la proteger!!! Tu aurais pu!!! Tu crois que je suis pas triste! C'est la mère de ton fils et du mien! Le miens aussi vivera sans l'un de ses parents. Michael était heureux, il ne pensait pas à toi Nathan. Pour lui tu n'es rien! Et moi je ne t'ai plus regarder de la même facon depuis que t'as coucher avec Lily! Le pire c'est que apres notre discussion tu as continuer à la sauter! Bien fait pour toi! Va pourrir en enfer mais la personne viendra t'aider. T'es dans t'as merde et tu y reste. Daccord tu moi mais sache une chose c'est que ton fils et le miens vont t'en vouloir. Ils seront au courant. Tu n'auras jamais ton fils même si tu me tue, car tu ne seras jamais ou il est. Jamais de ta vie tu ne seras avec lui. Oui mais t'es pas mort!!!

Nathan pris son arme et me donna un coup dans le ventre. Je suis tomber par terre. Il m'avait en ligne de mire. Je me suis lever malgré ce mal et je me suis positionner devant lui. J'ai diriger sa main avec l'arme sur ma tête. J'étais decider et je le regardais dans les yeux.

-Vas y je suis près.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)   Dim 22 Avr - 0:51

Je ressentais une telle haine pour lui. Je n'avais jamais ressenti une telle colère contre une personne comme ça. Je me sentais trahi de nouveau et je comprenais même ce qu'avait ressenti l'ex de Megan quand j'étais auprès d'elle. Et là, voilà ce qu'il me disait : qu'un mec comme moi, cela ne marchait que dans un seul sens et pas dans l'autre. Il me disait que je voulais tout pour moi mais rien pour les autres. Je ne pensais qu'à ma gueule ? Mais j'avais tout fait pour le monde et on m'avait trahi, on m'avait brisé. C'était ainsi que l'on me remerciait. Il me demandait ce que j'aurais fait avec Michael. Il pensait que j'allais faire comme avec ma fille. Il ne me connaissait pas. Pour Alex, je n'étais pas un père mais un monstre. Cela me peinait d'entendre ça. Il me sortait encore l'histoire de Lily mais surtout Taylor. Il aurait aimé les deux jeunes femmes comme elles l'auraient aimé. Il disait qu'il avait pu rendre heureuse Taylor et il avait pu lui donner la vie qu'elle rêvait. Cela me mettait en colère. Il disait que je n'avais rien fait. Il me reprochait de ne pas avoir pu la protéger. Il me disait que je croyais qu'il n'était pas triste alors que c'était la mère de mon fils et du sien. Le sien vivra sans l'un de ses parents. Pour lui, Michael était heureux, il ne pensait pas à moi. Je n'étais rien ? Cela allait changer. Il ne m'aurait plus regardé de la même façon depuis que j'avais couché avec Lily. Après notre discussion, c'était vrai que je continuais à la voir, la sauter ? Sacré Alex ! Je devais pourrir en enfer mais personne ne viendrait m'aider. Je devais rester dans ma merde. Il me proposait de le tuer ? D'accord. Mais mon fils et le sien allaient m'en vouloir. Ils seraient au courant. Je n'aurais jamais mon fils si je le tuais car je ne saurais pas où il se trouve et donc je ne serais pas avec lui. Pour lui, je n'étais pas mort ce jour-là. J'aurais dû mourir. Je le frappais. Il était à terre, je devais tirer, en finir. Il avait dirigé ma main vers sa tête. Il me regardait dans les yeux. Je voyais que tout avait changé, c'était terminé. Il était prêt. J'allais le faire mais j'avais renoncé.

Nathan : Je ne peux pas, je pensais te hair, te détester comme d'autres au point d'en finir mais non, je n'y arrive pas. Tu crois que cela me fait plaisir de remettre ma souffrance sur le tapis ? J'ai toujours pensé aux autres au détriment de moi mais regarde ce qui m'est arrivé, regarde ce que j'ai perdu avec toutes ses années. Je tente d'aider le monde et voilà comment on me remercie. Michael aurait été ma rédemption, un moyen de tourner la page. Je suis un père mais on ne m'a pas donné l'occasion de l'être et Michael aurait pu être mon fils au même titre que Simon ou Monty, à moins que Taylor m'ait menti sur Michael, ce qu'elle m'avait fait penser la dernière fois que l'on s'est vus. Je ne voulais pas sa mort, je voulais que Taylor soit en vie. Je vois que tu souffres tout comme moi. Je n'ai pu la protéger comme je le voulais. Sylar l'a tué pour se venger de m'avoir râté. Je sais qui sera le suivant ou bien, il viendra me trouver pour enfin en finir. Lily est d'abord sorti avec moi. On a craqué l'un sur l'autre. Cela m'avait fait plaisir de ressentir cette sensation, celle où j'avais l'impression de retrouver Megan, cette passion intense. Tu aurais dû te poser la question de savoir si elle me voyait encore avant de sortir avec elle. Michael connaîtra la vérité tôt ou tard sur moi et vous en voudra de ne lui avoir rien dit. Tu vas savoir ce que c'est que la souffrance et surtout l'impression d'avoir été trahi constamment. Tu le verras dans ses yeux et tu comprendras ce que je peux vivre. Je ne vais pas te tuer mais je sais que Sylar lui pourrait le faire pour remonter jusqu'à moi. Je pourrais te tuer de suite et personne ne le saurait. Il me suffira de faire appel à Hawkins comme il m'avait aidé pour Londres. Oh, je suis bête, il avait tué Megan pour me faire accéder à la présidence.

Je me tenais la tête, j'avais trop mal, mais vraiment trop mal. Je devais me reprendre en main. Ah, la consultation il y a quelques années maintenant, celle où Tom avait gardé le secret, je m'en souvenais. Il fallait me ménager. Je ne savais pas le faire. Je donnais un grand coup de pied au niveau du ventre avant de le laisser et de partir à la salle de bains laissant la porte ouverte, pas le temps de la fermer. Je saignais du nez, je faisais tout pour arrêter ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)   Dim 22 Avr - 11:28

Nous étions tout les deux la. Cette haine qui sortait de lui était énorme. Il m'en voulait d'avoir construit une famille avec Taylor. J'aimais Taylor comme une soeur au début mais après je l'ai réelement aimer. Je l'aimais comme un fou, je ne voulais plus me passer d'elle. Michael et Taylor étaient enfin heureux, ils avaient une vie stable, un foyer, une famille. J'étais très heureux jusqu'à ce que j'apprenne quelle a été tué. J'étais détruit et j'avais confié les enfants a un grand ami. Je savais qu'ils étaient en sécurité et que si il y avait un problème il les protègeraient. J'étais en colère et j'étais encore plus triste. Je me suis positionner devant Nathan, j'ai pris sa main et je l'ai mise sur mon front. Je lui disais qu'il pouvait me tué la maintenant. Mais il ne pouvait pas. Il pensait me haire mais cette haine n'était pas asser grande pour me tué.

-Pourtant jusqu'a présent c'est ce que tu voulais faire. Tu as tout perdu parceque ton comportement a fait qu'ils se se sont tous éloignés.
Comment ça elle t'a menti? Je commencais à pleurer. J'ai aimé Taylor Nathan comme un fou, j'aurais tout fait pour elle. Tu étais marier, tu trompais t'as femme et tu me piquais ma copine. Disons que tu l'as connu avant moi, après nôtre discussion tu n'as pas arreter de la voir. Tu aurais du arrêter mais tu t'en fou, tu pique la copine de ton copain. Tu ne penses qu'a toi! Je sais ce que c'est ne t'inquiete pas! Alors tu moi !

Il me donna un coup de pied dans le ventre et il parti vers la salle de bain. Quand je me suis relever je vu sur la table de chevet une photo de moi et Taylor avec les garçons. Je l'ai prise dans mes mains et Nathan est sorti de la salle de bain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)   Jeu 14 Juin - 0:15

Cette haine était de plus en plus forte comme si finalement, quelque chose avait réussi à sortir de moi depuis fort bien longtemps. Je n'arrivais pas à croire qu'encore une femme m'ait manipulé de la sorte. Elle avait réussi là où d'autres avaient échoué à savoir détruire une amitié, quelque chose de sincère depuis bien longtemps. Elle avait tout détruit. Elle était aussi machiavélique que son père. Ce que ma femme pouvait me manquer maintenant. Ce que Megan pouvait me manquer. Je me rendais bien compte que ma pauvre mère avait raison. Les femmes savaient me mener par le bout du nez et c'était l'une des raisons qui avait fait de moi ce que j'étais aujourd'hui. J'en voulais à Alex d'avoir réussi là où j'avais échoué. Il se positionnait devant moi. Il prenait ma main et il l'a mettait sur son front. Il me proposait de le tuer mais cette haine n'était pas là. Il me disait pourtant que c'était ce que je voulais faire. J'avais selon lui tout perdu parce que mon comportement avait fait qu'ils s'étaient tous éloignés. Il se demandait comment cela se faisait qu'elle m'avait menti. Il pleurait. Oh, cela faisait mal, très mal. Il l'avait aimé comme un fou ? Il aurait tout fait pour elle ? Ah, mais elle avait manipulé tout le monde. Les Hawkins étaient tous les mêmes finalement. Il ne pouvait s'empêcher d'évoquer Lily. Je n'arrivais pas à croire qu'il n'avait pas digéré qu'elle m'ait eu avant lui. Il me reprochait d'être marié et de tromper ma femme, de lui piquer sa copine. Il acceptait que je l'avais connu avant elle mais par contre, après notre discussion, je n'avais pas arrêté de la voir. Mais qui avait choisi de commencer une histoire avec elle alors qu'il devait savoir qu'elle avait une histoire bien avant lui ? Il ne serait jamais sorti avec elle s'il l'avait su avant. Pour lui, j'aurais dû arrêter mais je m'en foutais selon lui. Je lui piquais sa petite amie. Je ne pensais qu'à moi mais qui sortait avec quelqu'un qui avait déjà une relation avec moi ? C'était lui. Je ne devais recevoir aucune leçon de morale. Il me demandait de le tuer mais je n'allais pas le faire, car j'étais au plus mal. Je m'énervais beaucoup trop et cela pesait sur ma santé. Cela allait me détruire. Je me soignais au mieux et je sortais de la salle de bains, là où je me trouvais. Il avait une photo de famille.

Nathan : Mon comportement a éloigné tout le monde ? Mais c'est le prix de la trahison qui a fait ce que je suis aujourd'hui. Vous avez choisi délibérément de me trahir et de me poignarder dans le dos. Te tuer ? Je pensais y arriver mais finalement, peut-être que j'ai encore de l'humanité. Menti, oui, tu m'as bien entendu. Aucun de nous n'avait une idée du véritable passé de Taylor. Il n'y avait pas que moi dans sa vie. Je n'avais aucune garantie que c'était mon fils. Tu vois, il y a pire que toi et moi comme étant secret dans sa vie. Elle était pire que moi et je suis sûr que je ferais des découvertes par la suite. Elle t'avait envouté tout comme moi et encore, j'ai été marqué par la perte de Megan. Je trompais certes ma femme mais dire que je piquais ta copine Lily est une erreur. Je l'ai connu avant. Je sais une chose, c'est que si tu avais su pour nous deux avant, tu ne serais pas sorti avec elle. Je n'ai commis aucune erreur. Tu es passé après moi et non l'inverse alors tu n'as rien à me reprocher. Tu ne digères pas le fait qu'il y a eu quelque chose entre elle et moi. Arrêté de la voir ? Mais tu n'avais aucun droit de me le demander sachant que techniquement parlant, en y réfléchissant, comme elle t'a connu après moi, elle m'a trompé avec toi. Alors, évite de dire que tu es une victime car je ne suis en rien fautif dans tout ça. Te tuer serait finalement une perte de temps car tu vas savoir ce que c'est que de souffrir tout comme moi. Tu verras ce que c'est. J'en ai fini avec toi, je n'ai plus rien à faire ici.

Alors que j'allais partir, je me sentais bien mal. J'avais des étourdissements. Finalement, je tombais dans les paumes. Quelque chose de grave était en train de m'arriver. Je commençais bel et bien à disparaître, pour mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)   Sam 16 Juin - 12:06

Je ne pouvais que le comprendre, il est en colère et il m'en veut de lui avoir cacher ça. Je sais que j'aurais du lui dire mais le connaissant il m'en aurait aussi voulu a ce moment la. Je préferais garder tout ça pour moi au lieu de tout balancer et de le regretter après. J'aime Nathan, il est mon ami, je ferais tout pour lui comme je j'aurais pu tout faire pour Taylor. Je le rendais completement fou, je ne l'avais jamais vu dans cet état. Il s'énervait contre moi, nous avons commencer a parler de Lily, je sais qu'il l'a connu en premier mais il aurait du arreter de la voir après. Il aurait du la repousser mais il n'a rien fait. Il n'en fait toujours qu'a sa tête, il n'écoute que lui rien que lui. Il ne pense a au autre mais a sa petite personne.

-Tu ne pense qu'a toi ! Tu les étouffe, tu les fait souffrir. C'est pour ça que tu n'a pas de famille et que jamais tu n'en n'aura. Peut m'importe, c'est son passé elle a decidé de faire une croix dessus et de vivre avec moi et les garçon. Je l'aimait Nathan et j'aurais tout fait pour elle ! J'ai perdu des personnes moi aussi ne t'inquiete pas. Tu aurais pu rejeté Lily mais tu ne juge que par ce que tu as dans le pantalon. Au pardon monsieur le Président si je vous est offensé mais pour une fois que tu n'est pas completement fautif. J'ai deja asser souffert ne t'inquiete pas pour ça mais ma derniere raison de vivre c'est les enfants donc ne compte pas pour moi pour mettre fin a mes jours.


Je me suis relever et j'ai suivis Nathan et la je l'ai vu tomber. J'ai eu peur et j'ai couru vers lui. J'ai appeller les gardes de Nathan et en arrivant l'un d'eux ma donner un dans la tête. Un coup si fort que je suis tomber. J'ai senti que l'on me prennait et qu'on m'emmenait je ne sais tros ou. Je me suis reveiller dans une salle sombre. J'entendis a ce moment des bruits de pats. Je voulais bouger mais j'étais attacher de la tête au pied.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)   Mar 18 Sep - 22:17

Jamais la colère n'aura été aussi grande depuis fort fort longtemps. J'en découvrais des choses depuis toutes ces années et c'était en cela le plus pénible pour moi. Je n'aurais pas vraiment pensé que mon meilleur ami aurait pu être celui qui aurait pu me faire souffrir. Je pouvais surprendre, mais je savais bien que j'avais changé, que tout ce qui m'était arrivé m'avait changé. Et là, je le voyais en train de s'énerver contre moi. Je ne pensais qu'à moi ? Ah, ah, ah, c'était un comique. Je les étoufferais, je les ferais souffrir ? Mais c'était faux. Comment il osait dire ce genre de bêtise ? Il osait dire que je n'avais pas de famille et que jamais j'en aurais. Pour lui, Taylor avait décidé de faire une croix sur son passé et de vivre avec les garçons et Alexander. Il ne pouvait s'empêcher de me rappeler qu'il aimait Taylor et qu'il aurait tout fait pour elle. Je n'étais pas idiot sur le fait qu'il ait perdu des personnes mais par rapport à lui, j'étais dans une plus mauvaise situation. Quoi, il me disait que j'aurais pu rejeter Lily, mais que je ne pensais qu'à ce que j'avais dans mon pantalon ? Mais j'aimais mon petit oiseau. Non, je devais reprendre mes esprits. Il s'excusait de m'avoir offensé mais pour une fois, je n'étais pas complètement fautif. Du grand mais du grand n'importe quoi. Alors, là, je trouvais ça complètement insensé. Sa dernière raison de vivre, c'était les enfants, mais je ne devais pas compter sur lui pour mettre fin à ses jours. Il était bel et bien déterminé mais il n'avait pas vu comment j'étais.

Nathan : Moi ? Ne penser qu'à moi ? Mais tu es dingue ! Je me suis sacrifié pour beaucoup de personnes, pour toute cette population. Alors ne dis pas que je suis égoïste, car c'est faux. Est-ce que tu ne t'es pas dit une seule seconde que c'était moi la victime et non le responsable de tout ? Elle a réussi à t'avoir comme toutes les personnes qu'elle a pu croiser dans sa vie. Tu penses que je ne réfléchis qu'avec mon petit oiseau ? Mais je ne suis pas obsédé non mais ! La rejeter, réfléchis bien avant de dire ça, car je te rappelle que je l'ai eu avant. Tu crois que c'est simple de jeter comme ça une personne pour qui tu as des sentiments ? J'en suis incapable et c'était à chaque fois le cas pour toutes les femmes que j'ai pu aimer. Mettre fin à tes jours ? Serait-ce un moyen de me menacer, tu es finalement capable de tout.

J'étais tombé, je ne sentais pas bien du tout. Je me réveillais et je me retrouvais dans une salle. Je regardais un peu partout. Je m'étais de nouveau retrouvé à la Maison Blanche. Je me renseignais et je savais qu'Alex n'était pas loin. Je décidais d'aller le voir. En rentrant, je le voyais attacher.

Nathan : Les choses semblent être différents maintenant.

Je restais à distance pour me protéger mais au moins, j'en aurais terminé avec mon ancienne vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)   Sam 6 Oct - 18:36

A quoi je devais m'attendre de sa part ? Je ne pense qu'il va me laisser filer cette fois, il est pris par ses démons, manipuler pas son entourage enrager par la mort de ceux qu'il aime. Il y a quelques années j'aurais pu dire que quelqu'un pouvait l'aider mais a present je vois qu'il n'y a plus rien a faire, il est perdu dans les ténèbre, rien n'y personnes ne pourras le changer. Il est devenu ce que sont père voulait qu'il soit, un homme froid sans coeur ne vivant que pour le pouvoir et manipuler.

J'entendu du bruit venant de dehors et il rentra dans la salle, content car j'étais attaché. Je ne me laisserais pas avoir aussi facilement que ça Petrelli tu peus me croire sur parole cette fois.

-On dirait mais c'st parce que sinon je te met la raclé de ta vie. Ne crois tu donc pas que tu as fais asser de mal comme ça ? Tu manipule les gens, on te manipule et tu ne vois rien, Tu es naïf, u n'es qu'un petit garçon a la recherche de son protecteur mais tu n'as plus personnes sauf tes larbins qui sont a l'entrée. Tu te déchaine sur moi car tu as en toi cette haine depuis des années, plus personnes ne peut t'aider Nathan, tu est seul, tout seul ! Tu t'es perdu toi même en chemin, tu es le seul fautif dans cette histoire, ni moi ni Taylor ne t'avais mis sur cette direction. J'ai failli tomber avec toi en essayant de t'aider, on a tous faillit moi Sam, Taylor et d'autres. Pour ma part je laisse tomber car le Nathan que j'ai connu que j'ai apprécier est mort et enterré. Tu peus me faire ce que bon te semble mais sache que cette haine tu la donnera a mon fils et ton fils, après nous verrons si tu peus accepter d'avoir sur toi le regarde de ton fils. Il voudra te tué et tu te feras tué car tu tiens a lui. Car c'est ton point faible et lui il ne te pardonnera pas de tout ce que tu as fais a moi et a Taylor.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)   Jeu 11 Oct - 1:04

Le passé était loin de moi, les trahisons et les morts autour de moi avaient pris le dessus sur ma santé mentale. J'étais capable de tout, réellement de tout, surtout en ayant perdu les personnes que j'aimais le plus au monde. L'obsession de la mort de Megan était toujours en mémoire mais la mort de Taylor était le must finalement. Sylar, je le détestais, je le haïssais du plus profond de mon être et je ne rêvais que de le voir mort. Le père de Taylor n'avait pas fait grand chose. Il avait disparu et je le détestais pour son inaction comme si tout ce qui était autour de lui était peu important. Depuis le début, mon père avait raison. Le pouvoir faisait partie de la famille Petrelli et cela devait continuer. J'étais le maître, le roi, le conquérant. Le pays m'appartenait. J'avais quand même pu faire la remarque que les choses étaient à mon avantage et il ne me contredisait en aucune façon. Par contre, il aurait pu me mettre la raclé de ma vie. Je me marrais bien comme il le fallait. Je gagnais de toute façon contre lui et la preuve était juste devant moi.

Il me demandait si je n'avais pas assez fait de mal comme ça. Je n'en avais pas fini avec le monde. Ils allaient payer et rien ne m'arrêtera. Il me disait que je manipulais les gens, que l'on me manipulait et que je ne voyais rien. J'avais tout le contrôle nécessaire. Je serais naïf moi ? Mais depuis quand ? Il se foutait de moi comme personne. Je ne serais selon lui qu'un petit garçon à la recherche de son protecteur mais je n'avais plus personne sauf mes larbins à l'entrée. Il se trompait. J'étais bien entourée et l'opposition, je faisais en sorte de l'éradiquer complètement. Alors, là, il parlait de son cas, sur le fait que je me déchainais sur lui à cause de ma haine en moi depuis des années. Il l'avait bien cherché non ? Il savait que des choses étaient interdits, donc, ce n'était pas quelque chose à faire. Plus personne ne pouvait m'aider et j'étais seul ? Il valait mieux être seul qu'être mal accompagné. Il ajoutait que je me serais perdu moi-même en chemin et que j'étais le seul fautif dans l'histoire et que ni lui, ni Taylor ne m'avaient mis sur cette direction. J'avais envie de le tuer. Déjà une barre qui était au niveau de la prison était en train de bouger mais je devais me contenir. Il avait failli tomber avec moi en essayant de m'aider, mais ils avaient tous failli Sam, Taylor, lui et d'autres par tomber. Alors, là, il me disait qu'il laissait tomber car le Nathan qu'il avait connu, qu'il avait apprécié était mort et enterré. Combien de fois m'avait-il dit cela après tout ? Je ne comptais plus réellement.

Alors, j'avais l'autorisation de lui faire ce que je voulais, mais je devais savoir que cette haine, j'allais la donner à mon fils et au sien. après, ils allaient voir si je pouvais accepter d'avoir sur moi le regard de mon fils. Il voudrait me tuer et je me ferais tuer car je tenais à lui. Michael serait mon point faible et il ne me pardonnerait pas de tout ce que j'avais pu faire à Taylor et à lui. Si seulement, il savait que j'avais prévu cette éventualité.


Nathan : La raclé de ma vie, tu es un comique. C'est plutôt moi qui te dominerait largement et comme toujours. Je n'ai pas assez agi je trouve. J'ai juste besoin d'obtenir ce que je veux mais je ne me fais pas manipuler. Je suis le seul maître à bord. Je ne suis pas naïf, crois-moi. Je ne suis en aucun cas à la recherche d'un protecteur car j'ai déjà des personnes sur qui je peux compter. J'ai des larbins, des personnes à mes ordres mais des personnes me suivent contrairement à ce que tu crois. Je suis le plus important de ce pays et le plus influent. Je me déchaine sur toi, pourquoi d'après toi, tu m'as trahi !!!!! Tu m'as trahi comme tous les autres. Je n'ai pas besoin que l'on m'aide, je sais me débrouiller tout seul et je saurais toujours le faire vu que je ne peux compter sur des personnes de confiance que j'ai pu côtoyer pendant des années. Je ne me suis pas perdu tout seul en chemin. Tu es fautif de mon état comme beaucoup d'autres. Regarde ce que tu as fait avec Taylor par exemple et tu savais bien à quel point ma relation était compliquée avec elle. J'ai perdu Megan qui a été assassinée, ma famille, mes parents m'ont menti. Taylor, je te rappelle, qu'elle avait fui à cause de ma mère et j'ai pu apprendre qu'il y avait même un secret à cette fuite. Tu aurais failli tomber avec moi ? Mais c'était que tu me faisais confiance au moi, mais tu as tourné le dos comme beaucoup d'autres, toi, mon meilleur ami. Que tu inclues tout le monde dans le fait que j'aurais pu les faire tomber, c'est exagéré. Tu laisses tomber ? Tiens, d'accord, fais comme tu veux. Mon meilleur ami est mort et enterré. Tu ne veux plus entendre parler de moi et bien, je vais faire pareil. Je ferais ce que je voudrais mais ne t'inquiète pas que je trouverais quelque chose à la hauteur de ta trahison. Mais surtout, n'utilise pas Michael contre moi. Tu ne réussiras qu'à attiser ma colère. A moins que, je m'occupe déjà de son cas alors que je me trouve ici. Tu penses que c'est mon point faible, mais tu te trompes. Je gagne à tous les coups, car Michael va se rebeller contre toi et me rejoindre comme par magie. Il a un avenir cet enfant et c'est à mes côtés.

Je n'avais qu'à regarder Alex pour savoir comment il allait réagir. J'avais semé le trouble et je devais montrer à quel point j'étais finalement le meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)   Dim 4 Nov - 21:23

Ce prend t'il pour une victime ? C'est le comble la ! Il vient chez moi me bat et il se prend pour une victime ! Il ne manque pas d'air. Je n'aime pas me servir de mon pouvoir depuis ce jour mais je vais bien devoir on dirait. Jamais il n'aura Michael, pas tant que je serais en vie.

Il me faisait le spitch de l'enfant perdu a qui on devait tout. Je lui dois rien et il me doit rien. C'est un homme perdu dans son pouvoir et dans ses rêves. Il ne pourra jamais changer, il est perdu et comme son père, tant de belle paroles pour ne pas lui ressembler et pourtant le voila.

-Tant de belle paroles venant d'un tel homme. Tu ne vis que pour le pouvoir, tu es peus être influen mais les gens ne t'aiment pas. Ils ont peur de toi de se que tu peus faire alors ils se cachent ou partent, ils ne veulent pas que tu tue leurs proches. Tes larbins c'est pareils il t'obeit car ils ont peur, moi je n'ai pas peur car pour moi tu n'es rien qu'une petite mouche. Tu ne m'a pas empecher de vivre ma vie après tout, j'avais tout. Tu as tout renier apres tu dis que c'est moi le fautif ? Tu ressemble tant a ton père, il doit être si fier de toi, regarde comment il a fini ? Tu vas finir comme ça toi aussi je serais en première loge. Par contre elle doit se retourner dans sa tombe qui tu sais. Londres maintenant Taylor. Seigneur t'es pire que la peste. Tu ne portes que le malheur et la mort.

Je le regardais dans les yeux et j'utilisais mon pouvoir, je lui obligais a me delivrer. Il ne perdit pas de temps et a mon tour je l'attachais. J'arretais mon pouvoir, il étais facher et commencait a appeller les gardes. Le premier garde est arriver et je l'ai tué. J'ai regarder Nathan est j'ai dis :

-Me connais tu vraiment ?

J'entendais les pats des autres gardes, j'ai pris l'arme de celui que je venais de tué et je suis partis en tuant les autres.

-Au revoir Nathan. La prochaine fois que je te vois je te jure que je te tue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)   Dim 11 Nov - 14:45

Les choses avaient finalement bel et bien précipitées ma chute : les trahisons. Je détestais cela depuis toujours et la mort de Taylor avait bel et bien provoqué cette rage qui me manquait. Des traitres, j'en avais bel et bien connu mais finalement Alexander était le pire de tous vu qu'il savait bel et bien ce qu'il y avait eu entre Taylor et moi. Cependant, je me sentais trahi par elle encore une fois et c'était bien pire, vu qu'elle avait osé me mentir. Ma mère me disait que les femmes qui me fréquentaient ne souhaitaient que le pouvoir. C'était à croire qu'elle avait entièrement raison depuis le début. Les Hawkins voulaient s'infiltrer au sein du pouvoir et ils faisaient ça très bien. J'étais une victime dans tout ça, quelqu'un qui avait rencontré les mauvaises personnes. Finalement, pour lui, il y avait tant de belles paroles venant d'un tel homme, mais qu'est-ce que cela voulait dire à la fin ? Pour lui, je vivais que pour le pouvoir, que j'étais peut-être influencé mais les gens ne m'aimaient pas. Ainsi, ils auraient peur de moi, de ce que je pouvais faire, donc ils se cachaient ou ils partaient. Ils ne voulaient pas que je tue leurs proches. En plus, même, selon Alex, pour mes larbins, ils m'obéissaient parce qu'ils avaient peur de moi. Alex n'aurait pas peur de moi car je n'étais pour lui rien qu'une petite mouche. Je ne pourrais être écrasé comme un vulgaire insecte.

Selon lui, je ne l'avais pas empêcher de vivre sa vie. Il avait donc tout. Ah, il avait un sacré don : celui de m'énerver au plus haut point mais je ne comptais pas me laisser faire. J'avais tout renié et j'aurais donc le culot de dire que c'était lui le fautif. J'étais en train de rêver, je crois bien. Là, il s'attaquait à autre chose, de plus terrible : mon père, disant qu'il était fier de moi et je devais regarder comment il avait fini. Je savais bien que Sylar était responsable de sa mort. Il pensait que j'allais finir comme ça moi aussi et il serait aux premières loges. Là, il avait le don de m'énerver. Comment pouvait-il évoquer Londres de la sorte et la mort de Megan ? C'était à cause de ça que ma vie avait changé. Il pensait que Taylor était la suite logique. Je détestais Alexander. Je le détestais à fond. Je serais donc pire que la peste apportant que le malheur et la mort. S'il pensait m'atteindre, et bien, il se gourait royalement.


Nathan : Je vois que tu as pu faire une opinion de moi si facilement. Le pouvoir, c'est ce qui nous permet de survivre. Il suffit de voir avec ce que j'ai subi pour voir que le seul moyen pour moi de rester en vie était de prendre le contrôle sur le destin. Ce n'est pas parce qu'ils ont peur de moi, c'est parce qu'ils savent qui est le chef de ce pays. Je l'ai remonté, je l'ai emmené au sommet et je pensais pouvoir faire confiance à des personnes, à mes proches, à ma famille mais tous, sans exception ont voulu me planter un couteau dans le dos. Tu es le pire de tous. Je ne suis pas mon père car une chose est sûre : je reste en vie. J'ai dépassé le stade d'affronter la mort. Je ne suis pas une petite mouche, je suis bien plus que ça et je réussirais à gagner, la preuve. Je t'interdis de parler de Megan car sans sa mort, je ne serais pas ici, sans sa mort, je ne serais pas aujourd'hui à ce stade. On m'a pris la personne qui comptait le plus pour moi et ne me mentait en aucune façon. Ce monde me l'a prise, me l'a arrachée. Taylor est morte à cause de Sylar, c'est lui et lui seul le fautif. Je pouvais dire qu'une seule chose : il va payer.

Je sentais soudain une envie de le délivrer. J'essayais de lutter mais je n'y arrivais pas. Alexander semblait libre et j'étais attaché. Je le détestais encore plus et ma colère se faisait entendre. J'appelais les gardes. Le premier était arrivé et il l'avait tué. J'étais choqué et encore plus énervé que mon pouvoir allait rentrer en jeu. Il me demandait si je le connaissais vraiment.

Nathan : Si je ne te connaissais pas Alex, je découvrirais enfin ta véritable nature, celle d'un traitre qui vient de tuer des agents qui avaient des familles. Garde !!

Les autres gardent arrivent. Alex prenait le pistolet et s'en allait. J'entendais des coups de feu. Le traitre, j'allais devoir utiliser toutes mes forces. Il me disait au revoir. La prochaine fois donc qu'il me verrait, il me tuerait. Cela m'étonnerait car j'avais prévu quelque chose qui le fera tuer avant moi. D'autres gardes arrivaient et je les regardais.

Nathan : Tentative d'assassinat contre le président, messieurs, chassez-le et abattez-le. Je ne tolère plus ça !

J'avais réussi ma mission au point que les gardes pourchassaient Alex. Je me réjouissais à l'idée de gagner. J'étais perdu et pour toujours. Le monde allait devoir subir ma colère.

Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Guardians at the Gate (Pv avec Alexander Stevens)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Truck terminé! C'est un Véhicule volé avec Obuzier! Kaboum
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Toute Bonne Chose A Une Fin :: Les Archives Du RPG-