AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 This war inside me (Pv avec Tom J Ward)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: This war inside me (Pv avec Tom J Ward)    Sam 7 Juil - 21:38

Rééducation, rééducation et encore, les mêmes mots sonnant chaque jour dans mon esprit perturbé depuis que je me suis réveillé de ce cauchemar. Sylar voulant me tuer, Sylar voulant vivre ma vie, Sylar voulant gouverner ce monde mais j'avais été sauvé. Seulement, mon coma avait commis des atrocités. Tout le monde pensait que j'étais mort et cela me rendait fou de rage. J'aurais tellement voulu retrouver cette sérenité. Mais entre ses différentes périodes où je me souvenais des atrocités que j'avais pu subir, je me souvenais de quelques bribes mais j'étais bien, et surtout, je me retrouvais face à Megan, l'amour de ma vie, je pouvais le dire. Je tentais de me lever encore de mes propres moyens mais impossible, encore. Le coma pendant plusieurs mois m'avait tué. Pour dire que j'étais un mauvais patient, je l'étais. J'appelais pour prouver à quel point, j'étais bel et bien en vie, on me prenait pour Sylar, ce traitre, ce monstre. J'avais envie de tout détruire sur mon passage. J'allais en apprendre des choses, j'allais découvrir des atrocités mais j'allais ensuite me venger. J'entendais du bruit, bien sûr, cela devait être pour ma rééducation. Je n'étais plus comme le président classe. Une barbe comme pour me détendre, enfin de 3 jours, les cheveux un peu ébourrifés, c'était devenu une mode depuis mon réveil. Je retrouverais bien sûr cette classe qui me caractérisait tant. J'entendais frapper à la porte.

Nathan : Entrez.

I n'y avait plus vraiment besoin de systèmes de sécurité, surtout depuis mon nouveau statut. Je reconnaissais Tom qui était venu pour me remettre en forme.

Nathan : Je sais ce que cela va être encore aujourd'hui. Etre aussi faible m'épuise et je tiens réellement à reprendre ce qui m'appartient de droit. Seulement, je ne suis plus reconnaissable de personne.

La lévitation me jouait encore des tours et un vase bougeait. Je devais vite reprendre mon calme, c'était nécessaire.

Nathan : Je suis désolé, c'est ce qui m'énerve c'est d'avoir tout perdu. Un monstre m'a tout pris, réellement tout pris. Mon retour va être très difficile.

Je devais m'excuser mais beaucoup de choses allaient changer et je devais tout faire pour reprendre ma vie en main.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: This war inside me (Pv avec Tom J Ward)    Sam 4 Aoû - 17:44

Aujourd'hui, j'avais eu beaucoup de boulot à l'hôpital et aussi à la caserne héliportée. Il y avait eu un effondrement d'un vieil immeuble et cet effondrement avait fait beaucoup de victimes : les occupants de l'immeuble bien sur mais aussi quelques passants et conducteurs qui passaient par la. J'avais donc d'abord effectué les premiers soin la bas avant de les rapatrier en hélicoptères vers les hôpitaux les plus proches.

Il était maintenant midi et j'étais en pause déjeuner. Je mangeais tranquillement tout en préparant un programme de réhabilitation. En effet, je devais me rendre chez le président Petrelli vers 14 heures afin de commencer la remise en forme de monsieur Petrelli. Je me rendit chez lui et je remarquais que les dispositifs de sécurité n'étaient plus d'application. Heureusement que les ennemis de mon patient ne savaient pas que ce dernier était encore envie car sinon ils auraient pu en profiter pour venir l'agresser ou l'achever. Je me gare dans l'allée et je me rends à l'intérieur. Je demande à la femme de ménage de m'emmener voir monsieur Petrelli. Je la suit à travers la villa et une fois arrivé je frappe à la porte.

J'entends sa voix me dire d'entrer.J'entre et je l'écoute me dire qu'il aimerait reprendre ce qui lui revient de droit mais que malheureusement il n'est reconnaissable de personne. Je le regarde, en effet il a beaucoup changé, une barbe recouvre son menton et il est décoiffé. Je m'approche de lui.

-C'est tout à fait normal que vous souhaitiez reprendre ce qui vous revient de droit. Pour le fait que vous n'êtes pas reconnaissable si vous voulez je peux vous aider à arranger cela.

Je le regarde, j'entends quelque chose bouger, je regarde autour de moi et voit un vase se lever avant de se reposer de lui même. J'écoute mon patient me dire qu'il est désolé et qu'il doit reprendre son calme.Il dit que ça l'énerve d'avoir tout perdu. Je pose la main sur son épaule.

-Ne vous excusez pas. C'est compréhensible que vous soyez en colère. Mais on fera tout ce qui est possible pour que vous récupériez tout ce que votre ennemi vous a fait perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: This war inside me (Pv avec Tom J Ward)    Lun 17 Sep - 0:15

Dispositif minimum requis, pour une personne comme moi, heureusement que mon conseiller avait quand même envoyé certaines personnes pour me surveiller, pour protéger mes fesses après ce qui m'était arrivé, enfin, je me demande s'il avait pris conscience que j'étais toujours en vie, enfin, bref, avec lui, je ne devrais même pas me poser la question vu les choses qu'il avait pu faire contre moi ou pour moi. Cette barbe que je portais me faisait rappeler le moment où j'étais alcoolique. Je ne souhaitais pas retourner à cette époque, mais en même temps, c'était peu de temps avant que je ne fasse la rencontre de ma vie. Je ne savais plus vraiment quoi penser de ces différents moments de mon existence. Il pensait que c'était tout à fait normal que je souhaitais reprendre ce qui me revenait de droit. Il me proposait de m'aider par rapport au fait que je n'étais pas reconnaissable. Il pensait que je n'avais pas besoin de m'excuser mais comment faire autrement, surtout avec ce qui était en train de m'arriver. Pour lui, on ferait tout ce qu'il était possible de faire pour que je puisse récupérer ma vie que mon ennemi m'avait fait perdre. Il ne pouvait pas, ce n'était pas dans ses cordes.

Nathan : Ca ira, je saurais retrouver mon visage d'antan. Je compte bien récupérer ce qui m'appartient. Vous pensez m'aider mais pour vous, ce sera impossible. S'il a pu prendre ma vie, pour vous, il vous tuera sans hésiter car vous n'avez aucun don qui l'intéresse, aucun moyen pour lui de s'approprier du pouvoir. J'incarnais ce pouvoir, j'incarnais un moyen de changer ce monde. J'étais un modèle pour beaucoup, mais Sylar a pris mon existence. J'aurais pu mourir, mais vous ne résisterez pas une seule seconde face à lui. C'est à moi de me battre et à moi seul. C'est à moi de m'entraîner, de savoir ruser avec ce que je possède.

Affronter Sylar était du suicide mais j'étais prêt à prendre ce risque. Ma colère, ma rage de le voir derrière des barreaux, ou neutraliser pour ce qu'il m'a fait subir était la chose qui m'obsédait et je réussirais dans cette tâche. En cela personne ne saura me faire dévier de ma route. La colère était quelque chose qui allait mener mon existence désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: This war inside me (Pv avec Tom J Ward)    Lun 24 Sep - 21:48

C'était le grand jour pour Nathan Petrelli , le chef de notre pays avait obtenu son congé d'hôpital et en tant que chef de sa sécurité j'avais du prendre en main certaines choses, évidemment j'avais vu aux différents détails relatifs à son transferts et j'avais demandé à ce que les agents Wilson et Watson s'occupent de lui … après tout ils étaient excellents , selon leurs états de services, donc j'étais persuadé que je pouvais dormir les oreilles tranquilles … du moins c'est ce que je croyais mais j'allais rapidement revenir à la réalité. J'avais quitté le bureau et j'étais au volant de mon Hummer, bien évidemment il m'arrivait de croiser le regard de ces environnementalistes à la mord moi le nœud qui décrient haut et fort ceux qui conduisent de grosses cylindrés mais bon je leur pisse à la raie moi à ces merdeux et puis je me demande bien qui sortirait vainqueur lors d'une collision entre moi et mon Hummer contre eux et leurs risibles Smart Car.

J'étais arrêté à un feu rouge lorsque soudain j'eus une vision assez troublante, soit celle de Leatherface courant derrière Tom J. Ward brandissant sa scie mécanique à bout de bras , décidément les muffins à base de cannabis et champignons magique de Derek ne me convenaient pas du tout, le feu passant directement au vert j'embrayai en 4e vitesse et je me rendis à destination. Actionnant l'alarme de mon véhicule j'entrai dans le building et je m'engouffrai dans l'ascenseur afin de gagner le Penthouse nous ne parlons pas ici du magasine du même nom faisant l'étalage des charmes plantureux ne non moins plantureuses jeunes femmes , non mes chers incultes pervers nous parlons ici du dernier étage de l'immeuble. Arrivé devant ces deux incapable je levai les yeux vers le ciel avant de les foudroyer du regard.

Filez avant que je me décide à vous buter.

Arrivé à l'intérieur je me dirigeai vers Nathan , déposant son cadeau sur la table de son bureau, et horreur je vis ce merdeux de Tom J. Ward posant sa main de gueux et de pestiféré sur l'épaule de mon patron et ami … je me devais d'agir rapidement après tout il avait de la graine de terroriste ce sinistre enculé. J'avançai donc d'un pas ferme et je lui agrippai cette main qu'il avait osé posé sur l'épaule de Nathan en lui appliquant une forte torsion avant de la lui ramener derrière le dos … posant mon autre main sur son collet je le projetai afin qu'il passe au travers du bureau un peu comme les catcheurs passent au travers d'une table.

Désolé Nath tu prélèveras les frais pour le remplacement du bureau sur mon salaire.

Lui dis-je tout en m'approchant de Tom , alors qu'il gisait quasi inconscient sur le sol, et j'en profitai pour lui asséner un violent coup de pied sur la mâchoire suivi d'un autre sur la tempe.

Ainsi donc tu bosses pour Sylar et tu voulais tuer le président? Ta gueule tapette, viens pas faire chier avec ton poste d'ambulancier je m'en bat les couilles ... après tout les meilleurs médecins au monde bosse pour le département de la défense et sont à notre disposition . Faut vraiment nous prendre pour des cons de croire qu'on laisserait un petit ambulancier sans la moindre envergure s'occuper de l'homme le plus important de la planète. Avec l'ancien chef de la sécurité ton plan aurait pu fonctionner mais t'as pas de bol ma lopette car maintenant la sécurité du président c'est moi et c'est moi qui décide le moment ou tu parles, je décide aussi à quel moment tu peux manger, respirer ou péter … rentre toi ça dans ta petite tête. Ici t'as aucun droit ma petite pute.

Alors qu'il semblait vouloir revenir à lui je commençai à lui asséner quelques bonnes droites sur le nez, je frappais et frappais encore sans m'arrêter et sa tronche était devenu aussi écarlate qu'une tomate parfaitement mûrie. Arrête de chialer comme la dernière des pisseuses … parce que tu me donnes encore plus envie de te défoncer la gueule. Je lui passai les menottes autant aux poings qu'aux chevilles, après tout je ne voulais pas qu'il puisse fuir et je me rendis derrière Nathan afin de me servir de son nouveau bâton de golf , un bois 1 offert par Tiger Woods. Je suis tellement excité à l'idée de te tuer que ma queue va exploser. Sur ses paroles j'empoignai le baton de golf et dans un swing digne des plus grands du circuit professionnel je frappai directement dans les côtes de Tom … le sang commençait à lui jaillir par la bouche. Pas mal mon élan? Hein chef?

Je pris le bâton et en essuyai le sang sur la chemise de Tom et je le remisai dans le sac derrière Nathan avant de m'approcher de Tom afin de passer aux choses sérieuses, avant de lui lire ses droits je me devais de le fouiller. Je décidai de le tourner sur le ventre afin de continuer ma fouille et puis bingo je trouvai un Tazer, une arme à possession restreinte qui est uniquement autorisé si vous êtes membre d'un corps policier local ou du FBI à moins de détenir une autorisation spéciale ne pouvant qu'être authentifier par le président du pays ou par le responsable de sa sécurité. Euh tu sais que de te trimbaler avec une arme à possession restreinte est illégale et que ça peut te coûter au bas mot 5 ans de détention? Regardant brièvement Nathan je lui demandai. T'as signé une autorisation pour ce type de flingue à ce crétin? Voyant que Nathan ne faisait que hausser les épaules je me retournai vers Tom et je lui frappai lourdement la tête contre le plancher. Non mais abruti tu viens de tâcher le marbre avec ton sang crois moi tu vas le lécher avec ta langue. Je poussai un profond soupir et je repris la parole. Écoute crétin t'as le droit de fermer ta gueule, tout ce que tu diras pourras et seras retenu contre toi lors de ton procès ça je te le garanti. T'as également le droit de te faire défoncer la rondelle en taule par des gros poilu, tu as aussi le droit à la présence d'un avocat et si jamais tu n'avais pas les moyens de t'en payer un l'état t'offrira les services d'un avocat incompétent. Mais par dessus tout t'as le droit de saigner, de cracher quelques dents et de perdre un oeil lors de ton interrogatoire. Est-ce que tu comprends tes droits ? 

Mon travail était presque terminé, je regardai Nathan et je me levai afin d'aller récupérer ma boîte cadeau que j'avais déposé sur sa table à café. Tu aimes toujours les chocolats belges? Lui demandais-je en lui souriant. Et maintenant qu'est ce que je fais de lui? Guantanamo? Le Goulag en Alaska? Ou tout simplement le descendre et disposer de son corps devant la résidence de ses parents tout en leur facturant le prix de la balle?


[HG: Désolé j'ai fais court et l'intervention est autorisé par Nath ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: This war inside me (Pv avec Tom J Ward)    Mar 25 Sep - 0:37

Je continuais ma rééducation, je devais tout faire pour arriver à revenir sur de bonnes bases, sur le moyen de revenir auprès de mon bureau et je recevais un message, je voyais que les personnes croyaient en mon retour, en ma capacité de redevenir un bon président et Sylar avait été chassé à gros coup de pied aux fesses. J'étais heureux, j'avais le sourire, mais il avait fui tel un chien sans défense. Je voyais que Turner était rentré me voir. Il avait pensé à moi, à mon cadeau. Et là, je voyais Turner en train d'intervenir. Il avait l'art et la manière d'arrêter les criminels. Je l'admirais. Sa prise de l'épaule était magistral. Il le projetait afin qu'il passe à travers le bureau. J'étais surpris mais admiratif. C'était un bon agent de la sécurité. Il s'excusait pour mon bureau et que je pourrais prélever les frais pour le remplacement sur son salaire. Je faisais signe que ce n'était pas grave. Tom était inconscient sur le sol. Turner lui assénait un coup de pied sur la mâchoire suivi d'un autre sur la tempe. J'admirais encore le travail. J'étais au coeur d'un match où un boulet se prenait la raclée du siècle par un seigneur de la guerre. Oh, je me rappelais des cours d'escrime avec mon père, où je ferais en sorte de le battre. Là, c'était pareil. C'était une leçon, une belle leçon de guerre où les faibles se faisaient ratatiner par les plus forts. Alors, Turner l'interrogeait. Oh, j'avais l'impression de voir un acteur célèbre qui interrogeait un petit voyou. Pour Turner, Tom bossait pour Sylar et il voulait me tuer. Mais c'était que je n'y avais jamais pensé. Je me faisais avoir comme un bleu alors que Tom aurait pu me tuer. C'est qu'il essayait de me faire réfléchir autrement qu'avec mon cerveau, beurk......

Turner se foutait de son métier car les meilleurs médecins au monde bossaient pour le département de la défense et ils étaient à disposition. Selon Turner, il fallait vraiment nous prendre pour des cons de croire qu'on laisserait un petit ambulancier sans la moindre envergure s'occuper de l'homme le plus important de la planète, en gros, moi, sans aucune prétention de ma part. Je restais le meilleur. Il ajoutait même qu'avec l'ancien chef de la sécurité, le plan aurait fonctionné mais il n'avait pas de bol car Turner avait pris la place. Il décidait le moment où Tom devait parler. J'assistais à un spectacle, je devrais m'installer et regarder pendant un instant histoire de profiter de ce nouveau film. Le popcorn, il était où ? Oh, je rêverais d'un beau spectacle. Turner contrôlait absolument tous les mouvements : péter, roter, manger, tout ce qui faisait qu'un homme était un homme sinon, c'était une lopette finie. Tom, aucun droit ? Oh, un agent méritait d'être récompensé. J'assistais à la situation. C'était un spectacle des plus fantastiques. Tom revenait à lui. Il lui assénait de bonnes droites tel un boxeur sur le nez. Il ne s'arrêtait pas. Il était un ami et je le respectais en tant que tel. Le visage était bien rouge. Il mettait en garder. Chialer comme la dernière des pisseuses, je devrais l'utiliser plus souvent. Il était en forme, bien en forme. Il ne fallait pas me toucher. Les menottes étaient passées à Tom aux poings comme aux chevilles. Je regardais Turner qui allait voir mon nouveau bâton de golf. Qu'est-ce que j'aimerais faire un trou en un !! A tous les coups, ce serait le cas avec Turner, mais une autre cible. Ce bâton était signé par Tiger synonyme de réussite, de stabilité. Tiger, tu restais mon héros ! Il était vraiment très ravi, j'adorais à fond. Il était bien excité au point que sa queue allait exploser. C'était pour te dire à quel point, cet homme était recherché. Qu'on le mette en cage ! Tom se prenait un violent coup au niveau des côtés, Oh, ce qu'il avait bien mal, je voyais ça. Du sang jaillissait par la bouche. On dirait du bon combat à mort, oh, je pouvais crier encore, encore ! Là, Turner me demandait si son élan allait bien. Chef, j'adorais ce nom.


Nathan : J'aurais bien vu des petits tours histoire de faire durer le plaisir, car tu es le spécialiste, mais votre intervention est impeccable.

Le bâton était pris. Il en essuyait le sang sur la chemise de Tom. Il me la remettait dans mon sac. On aurait dit que c'était passé à la machine. C'était du cycle court ! Il passait près de Tom. Il tournait Tom sur le ventre et le fouillait. Là, soudainement, j'étais choqué. Il y avait un tazer. A l'assassin ! Un terroriste de plus ! Je m'étais bien fait berné. Là, la question était pertinente car il lui posait la question dérangeante à savoir s'il savait que le fait de se trimbaler avec une arme à possession restreinte était illégale et que cela pouvait coûter 5 ans de détention. Là, il se tournait vers moi en demandant si j'avais signé une autorisation. Je haussais les épaules signe que c'était non. De toute façon, je ne signerais jamais ça pour un particulier. Alors, il s'énervait contre Tom en rapport avec le marbre. Merde, c'était un marbre assez cher, et en plus provenant des idées de décoration de la maison familiale où je vivais avec mes parents, mon frère aussi. Il précisait même qu'il devait lécher avec la langue le marbre. Là, il lisait les droits avec une décontraction impressionnante. C'était le blabla traditionnel mais à la sauce Turner. Il me plaisait bien. Se faire défoncer la rondelle par des gros poilus, je ne pensais même pas à ce que cela faisait. Oh, rien que cette sensation me calmait vite l'esprit. Les hommes réfléchiraient plus souvent. Bien sûr, il y avait le droit à un avocat mais le coup de l'avocat incompétent était un must ce qui n'était pas faux. Au moins, les paroles concernant le fait de saigner, de cracher quelques dents et de perdre un oeil lui permettaient de se protéger. Je serais un témoin digne de confiance. Il me regardait. J'étais fier de son travail. Il se levait afin d'aller récupérer une boite cadeau. Il se demandait si j'aimais toujours les chocolats belges. Je préférais suisse ou bien un bon petit chocolat alpin français. Dans ce pays, c'était des spécialistes. Cependant, il se demandait ce que je devais faire de lui, si c'était Guantanamo, le goulag, ou le descendre et disposer de son corps devant la résidence familiale en envoyant la facture de la balle. Oh qu'il était doué. Je réfléchissais.

Nathan : Guantanamo, cela lui fera les pieds. On ne s'en prend pas ainsi au président des Etats-Unis. En tout cas, tu peux le dégager de ma vue, je ne veux plus voir ce parasite en face de moi. La trahison est quelque chose qu'il se paye facilement. On a atteint à ma vie, on mérite de payer en retour. Pour le chocolat, je suis plutôt suisse ou bien un chocolat français.

C'était fini, bien fini, enfin, j'allais me reposer. Après ce que j'avais pu vivre, je ne pensais pas me retrouver dans cette situation. Les choses pourront bien repartir. Turner allait donc s'exécuter à ma tâche. Tom était finalement emmené loin de ma vue. J'avais gagné.

Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: This war inside me (Pv avec Tom J Ward)    

Revenir en haut Aller en bas
 

This war inside me (Pv avec Tom J Ward)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Toute Bonne Chose A Une Fin :: Les Archives Du RPG-