AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Mar 28 Fév - 19:09

J’avais encore beaucoup de mal à croire au fait qu’il s’agissait bien d’un événement réel, que je vivais cela pour de vrai, que cela n’allait pas s’évanouir dans la seconde, mais pourtant j’étais là, je vivais réellement cet instant, et surtout elle était devant moi. Après avoir eu la chance de côtoyer mon père, alors qu’il n’était pas censé me connaître, je vivais la même chose avec ma mère, ce moment fort de retrouvailles pour ma part, mais de première rencontre pour elle. Ce superbe cœur qui m’aidait tant à vivre ma vie, je venais de le revoir. J’avais une extrême chance d’avoir pu le faire, une chance que je ne pourrais jamais mesurer…jamais… simplement parce que je l’aimais plus que tout. Rachel était ma mère, celle qui m’avait toujours soutenu et qui avait toujours été là pour moi, m’aider à surmonter toutes les difficultés de la vie. La revoir dans ce passé, même si elle ne me connaissait pas d’elle-même, était probablement la plus belle chose qui avait pu m’arriver depuis ma présence dans le passé. Je ne pensais jamais pouvoir lui dire qui j’étais pour elle, et pourtant j’avais pu le faire. Cette libération si parfaite avait libéré mon cœur et cela m’avait aidé à voir mon voyage d’une plus belle façon. Je n’étais plus négatif…enfin… L’avoir auprès de moi m’aidait réellement.

- J’en ai eu également de la chance, car il y a quelque chose qui a pu naître en moi, en te voyant, et qui n’était pas là quand je suis arrivé dans cette époque. Je ne parvenais pas à rester positif, à penser à autre chose que le côté sombre de la vie. Cela me permet d’aller mieux, et je t’en remercie vraiment.

Je la regardais avant de m’exprimer au sujet de sa peur.

- Tu n’es pas la seule à être concernée par cette peur bien au contraire, et il ne faut guère avoir honte d‘en parler car n‘importe qui peut ressentir cela, vraiment n‘importe qui. Je peux comprendre le fait que tu puisses ressentir cela, c’est un sentiment légitime bien au contraire. Mais, au fond, je suis content d’avoir pu te rassurer en étant là. L’avenir sera beau pour vous deux, je te l’assure…la preuve je suis là. Vous êtes toujours ensemble, rien ne vous a séparé, bien au contraire. La plupart des obstacles de la vie a servi au contraire à vous rapprocher, à vous lier dans le plus beau des sens en quelque sorte.

J’espérais tant que ce moment ne soit pas le dernier, le seul et l’unique que j’allais pouvoir vivre avec ma mère. Je l’avais rencontrée dans le passé, et je n’avais pas envie de m’enfuir…pas du tout envie. Je voulais rester, la voir le plus possible si je le pouvais…je le voulais réellement. Et puis les règles temporelles n’interdisaient pas les rencontres banales quand même ! J’avais toutes mes chances d’être serein quand même, de la voir, de rester avec elle.

J’en avais besoin dans un sens également.


- Peu importe qu’il s’agisse de cette époque ou bien de mon présent, tu restes toujours la même personne pour moi, même si les souvenirs sont différents. Je te vois toujours comme ma mère, même si les choses sont différentes en effet comme tu le dis, mais la personne ne change pas. Tu es toujours importante pour moi, comme mon père l’est également, et cela ne changera jamais en moi…jamais. Si tu veux encore de moi je pourrais toujours revenir, et ce serait avec plaisir.

Cette dernière phrase me faisait sourire, car j’étais sincère, je pensais réellement ce que je disais. En la voyant, je ressentais un immense plaisir, un plaisir qui me faisait beaucoup de bien.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 31/05/2011
Messages : 2348

Date de naissance : 18/06/1990
Age : 28
Capacité(s) : Explose des choses avec la force mental et renaît de ces cendres comme un phénix

Camp : Neutres

Feuille de personnage
Activité RP: 2 Rp en ce moment
Mode RP: n'est pas libre pour le moment
Tes Relations:
MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Jeu 1 Mar - 18:20

La plus bizarre de mes journées était devenu la plus belle que j'ai eu depuis la nuit ou Sam et moi nous nous avions dit que nous nous aimions. J'avais mon fils à côté de moi et cela me faisait bizarre. J'avais peur de rester dans ma tête encore longtemps. La nuit de la lune rouge m'avait vraiment marquer et j'avais tooujours peur de me retrouver prisionnière, mais ça n'avait pas été le cas cet fois-ci.

À peine relever, je regardais Tyler qui me dit qu'il ne voyait que du malheur dans son voyage au début. Mais, avec mon aide il ne voyait plus que du négatif. Il y voyait du positif et il me remerçiait. Je ne savais pas trop quoi dire, j'avais réussit un autre miracle. Il y avait moins de solitude, donc c'était un peu plus facile qu'avec Samuel. Mais, faut dire que quand j'avais rencontrer Samuel c'était vraiment un solitaire. Tandit qu'avec Tyler je pouvais voir que je juste avec ma rencontre il voyais un peu plus de positif.


Ça fait rien même si je ne suis pas vraiment ta mère dans cette époque. J'ai comme le réflexe de se qu'une mère ferait.

Ma peur fut un des sujet que je lui parlais. Je n'avais même pas parler de cette peur à Samuel. Et j'en parlais à mon fils du futur. Il me disait que c'était normal d'avoir une peur comme la mienne. Mais, il me disait que je n'avais pas besoin d'avoir peur. Que l'avenir de de moi et de Sam allait être beau. Même si les étapes de la vie voulait nous séparer elle nous on au contraire rapprocher de ce que me disait Tyler.

Je voulais le croire du plus profond de moi même. La seule chose et que même si je vis à voir mes cheveux devenir gris. J'allais mourir alors que je ne savais même pas si Samuel pourrait mourir un jour. Il allait voir ma mort, alors que lui ne pourrais peut-être pas voir la sienne.

Il me reste qu'un mince peur. Celle de mourir et qu'il voit ma mort, alors qu'il ne pourra jamais mourir peut-être. Le fait qu'il revive à chaque fois me fais dire qu'après que je sois morte il sera de nouveau seul et là je ne serais plus là pour lui.

C'était la seule chose qui me restait en tête c'était ceci. Aussi, le fait que je n'étais pas la vraie mère de Tyler me retenait. J'allais peut-être le devenir dans le futur, mais pour le moment je ne l'étais pas. Mais, Tyler me disait le contraire en disant que même s'il était dans cette époque j'étais sa mère. J'eu un sourire et une larme qui coulait. Que si je voulais le revoir il pourrait toujours revenir.


Oui, ça me ferait du bien si tu pourrais venir me revoir et comme ça au moins je pourrais savoir que tu est en vie. Car, je suis peut-être pas ta mère dans cette époque, mais avec la mission que tu t'est mis dessus toi pour changer ton futur. Je ne veux pas qui t'arrive quelque chose.

La dernière phrase que je dis sonnais vraiment comme une phrase qu'une mère dirait à son fils. Mais, j'étais sincère je ne voulais que rien ne lui arrive.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


The day we met,
Frozen I held my breath
Right from the start
I knew that I'd found a home for my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Jeu 1 Mar - 23:09

J’avais encore du mal à réaliser que ma mère, ou plutôt celle qu’elle était dans le passé, était juste devant moi, à portée de main, et que ce voyage avait su apporter cette belle présence pour une réalité. Je la voyais, elle était toujours la même. Je ne me perdais pas en la rencontrant, bien au contraire. J’avais l’impression de rester dans mon présent, de pouvoir voir les parents que j’avais quittés alors que ce n’était même pas censé être eux. Le caractère de leur passé me surprenait. Il était si semblable. J’avais beau être un inconnu pour eux, ils me prenaient quand même pour un fils. Incroyable… Je pouvais toujours me dire que je rêvais, que je pétais les plombs, et pourtant elle était là. Je pouvais plonger dans son regard, en toute profondeur, et me dire qu’elle était ma mère. Le fait de me dire ça me rassurait tellement. Je me sentais bien avec elle, et c’était probablement ce qui me manquait, une chose que même la présence exceptionnelle de mon père ne pouvait pas m’apporter : la douceur et la tranquillité qu’une mère pouvait apporter à un enfant enfermé dans une terreur sournoise dont il ne parvenait pas à se défaire. Rachel était une sorte de carapace, quelque chose qui m’aidait à avoir moins peur. Au fond, la rencontrer et lui dire qui j’étais m’avait libéré. J’étais en meilleure forme, et plus positif, il était temps.

- Tu ne peux pas savoir à quel point cela me fait du bien d’être avec toi. Je ne pensais pas être capable de t’avouer qui j’étais. Je ne pensais jamais pouvoir trouver la force de tout te dire à cause de ces souvenirs que j’ai, mais le dire m’a libéré. Je me sens beaucoup mieux, et c’est grâce à toi. Je t’en remercie, sincèrement.

Je pouvais sourire, sincèrement sourire, bon sang que cela faisait du bien ! C’était génial de ressentir un tel sentiment sans l’effacer dans la seconde qui suit. Ressentir cela me faisait comprendre à quel point mon père chérissait le bonheur quand il arrivait. Je ne pouvais qu’approuver un tel sentiment.

Au fond, il ne le sait pas non plus. Il a vécu tant de choses dans sa vie, qu’il ne sait même pas s’il peut encore mourir. Il sait que la souffrance existe encore mais il ne sait pas si la mort peut toujours l’atteindre. Au fond avec un pouvoir tel que le sien je peux comprendre ses doutes. Le futur, il le consacre à toi, justement pour vivre la plus belle des vies, justement sans penser à son éventuelle fin. Vous vivez tous les deux simplement pour votre amour sans penser aux temps négatifs, qui, même s’ils arrivent, vous soudent davantage l’un à l’autre. Tellement beau, cet amour me rend jaloux, car je n‘ai jamais pu en rencontrer un aussi magique, en même temps je n‘ai que 18 ans, j‘ai encore la vie devant moi, alors je le rencontrerai peut-être, mais j‘aimerais tellement pouvoir vivre des moments aussi magiques que ceux que j‘ai pu observer.

Je n’avais pas parlé de certaines choses dont je ne pouvais pas parler, notamment ce que mon père allait faire pour elle, le plus beau des gestes. Il travaillait en secret dans un seul et unique but : la vie. Il tentait de trouver un moyen de ne plus jamais perdre son bonheur, et quand je l’avais quitté, il s’approchait du but, sans l’avoir réellement atteint encore. C’était une des raisons qui m’avaient incité à remonter dans le temps, car avec une menace comme celle-là il risquait de tout perdre et de se retrouver seul… Il y avait également les circonstances de ma conception, mais aborder cela dans une discussion était impossible, surtout par rapport à ce qui s’était passé.

- Moi aussi cela me ferait du bien de te revoir, de m’assurer que tu vas bien et que tu vis heureuse. Sincèrement, te rencontrer dans le passé a été le plus beau des cadeaux. Cela me donne la force de continuer de me battre pour une cause juste, le futur, enfin mon présent, afin que tout soit sauver et préservé. C’est un poids bien complexe, surtout pour quelqu’un de mon âge, mais je garde espoir, un espoir encore plus grand grâce à toi. Ce que tu as dit à mon sujet me touche énormément, et je reviendrais rien que pour te rassurer, dire que je vais bien et puis peut-être pour d’autres choses, tout dépend de la journée. Tu m’as ouvert ton cœur en disant que je pouvais me confier, je t’ouvre également le mien. Je suis probablement l’oreille la plus ouverte que tu peux rencontrer dans le coin. Je peux tout entendre, et tu peux tout me dire. Le voyage dans le temps m’a appris à être une tombe à secret. Les choses essentielles et importantes à préserver, je les garde pour moi. D’ailleurs je pense qu’il vaut mieux que je te donne quelque chose.

Je sortais un papier, et griffonnais quelque chose dessus. Il s’agissait de mon numéro de téléphone. Je lui donnais.

- Je l’ai donné également à Samuel, et je te le donne à toi aussi, afin que tu préserves un moyen de me contacter. À peine retrouvée, je n’ai pas envie de te perdre.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 31/05/2011
Messages : 2348

Date de naissance : 18/06/1990
Age : 28
Capacité(s) : Explose des choses avec la force mental et renaît de ces cendres comme un phénix

Camp : Neutres

Feuille de personnage
Activité RP: 2 Rp en ce moment
Mode RP: n'est pas libre pour le moment
Tes Relations:
MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Dim 4 Mar - 22:14

Ce qui ces passer aujourd'hui était vraiment la chose la plus bizarre, mais la plus belle aussi. Jamais de ma vie j'aurais penser avoir un enfant. Voilà qu'il était devant moi et bon dieu quand je le regarde il me faisait beaucoup penser à Sam. Il me faisait penser à Sam, mais il avait mon regard et c'était la seule chose que je voyais de moi pour le moment. Peut-être que plus tard si je le revoit je pourrais voir s'il y a d'autre chose de moi, mais pour le moment je ne voyais rien.

Il me remercait du fait que j'ai pu le libérer de ce qu'il cachait. Je l'avais chercher, mais au fond cette révélation me disait que non seulement mon avenir était en sécurité, que je n'allais pas mourir demain. Mais, la plus importante était que mon amour pour Samuel n'allait jamais partir, car Tyler en n'était la preuve.


Moi aussi, je me sens bien je sais pas je peux pas expliquer ce que je rensens en ce moment. Je viens à peine de te rencontrer et pourtant je resens ce que ferait une mère pour son fils. Et je ne t'ai même pas mis encore au monde ici dans cette époque. Au moins, je peux me dire qu'une jour j'aurais un petit Tyler dans mes bras.

Honnêtement la journée, que je vais savoir que je suis enceinte je sens que je vais encore plus tomber dans les pommes. Mais, se sentiment sera bon, car j'aurais un enfant merveilleux je peux le sentir.

Puis, venait le fait de ma peur et de ma peur de mourir sans que Sam meurtt à son tour après moi. C'était ma grosse peur elle allait arriver un jour ou l'autre. Mais, Tyler me disait que dans son présent à lui. Sam faisait tout pour vivre une belle vie avec moi ou plutôt mon moi du futur. Qu'on ne pensait pas aux choses négaitf le plus possible. Il me disait qu'il était presque jaloux de notre relation. Notre fils jaloux de notre relation ou plutôt de notre relation futur.

Je ne savais pas quoi répondre parce que ce que Tyler me parlait était ce qu'il voyait dans le futur. Moi, de mon côté je ne voyais que du malheur bientôt et rien d'autre. Mais, ce n'était pas ce que me disait Tyler il me disait le contraire.


Je ne sais même pas quoi penser. Je veux avoir quelque chose de beau et d'unique avec Sam. Mais, y tout ces point sans réponse dans ma tête et je sais plus quoi penser de ceci. Mais, je veux pas penser négatif, mais à chaque fois ça revient me hanter.

Plus je l'attendais et plus je me disais que le poids qu'il avait sur lui ne devait pas lui arriver. Il n'avait que 18 ans et quelque de son âge ne devait pas avoir ce genre de poids sur lui. Mais, il me disait qu'il gardait espoir et un plus grand espoir grâce à moi. J'eu un large sourire sur mon visage. J'étais contente de rendre un peu d'espoir à mon fils. Il continuait en disant qu'il pourra revenir et même peut-être pour me dire autre chose, mais que ça allait déprendre de la journée. Je ne sais pas pourquoi, mais je lui faisait confiance.

Puis, il écrivait quelque chose sur un bout de papier son numéro de téléphone au cas ou j'ai besoin de parler.


Moi non plus je veux pas te perdre même si un jour je t'aurais dans mes bras. Mais, ma curiosité pourrait m'ammener à te poser d'autres question comme aujourd'hui. Je sais pas si dans ton présent je suis encore curieuse, mais ici je le suis un peu trop.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


The day we met,
Frozen I held my breath
Right from the start
I knew that I'd found a home for my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Lun 5 Mar - 16:53

J’étais probablement le fils le plus chanceux du monde pour avoir des parents aussi magiques que Samuel et Rachel, les meilleures personnes au monde à mes yeux. Leur amour était si magique et si durable que cela m’en rendait jaloux parfois. Vivre la même chose me semblait impossible, car je ne rencontrais jamais la bonne personne, celle qui pourrait faire battre mon cœur pour toujours, mais je gardais quand même espoir, espoir de vivre cela moi aussi. J’y croyais au fond de moi-même.

S’il y avait bien une chose que j’avais pu apprendre grâce à mes parents c’était bien le fait de continuer à garder espoir, de croire que tout allait s’arranger, rester positif en gros. Ce principe me réussissait plutôt bien pour le moment, sauf quand le moral n’était plus là, qu’il me lâchait tout d’un coup, mais je parvenais à le retrouver avec la plus belle des aides, et je venais de l’avoir en la personne de ma mère, celle qui avait toujours su fixer un sourire sur mon visage, malgré n’importe quelle circonstance. Tout pouvait m’aider en elle. J’étais comblé. J‘étais heureux d‘avoir pu la rassurer en ce qui concerne son avenir, et lui donner la preuve que l‘amour pour mon père n’allait pas s’éteindre avec le temps, loin de là. Mais elle avait toujours tendance à penser négatif, alors qu‘elle souhaitait vivre quelque chose d‘unique avec mon père.


- Je peux te dire une chose au sujet de ton avenir. Votre amour à tous les deux est probablement la chose la plus unique que j’ai pu voir dans ma vie. Tu n’as pas besoin d’avoir peur, loin de là. La preuve que votre amour continue dans l’avenir est juste devant toi. Je suis né de cet amour. Je sais que je ne peux peut-être pas effacer toutes les pensées négatives qui peuvent arriver dans ta tête, mais j’aimerais réellement que tu puisses me croire. Votre bonheur est unique et réel, et il ne cessera jamais de grandir, je peux te l’assurer.

Grâce à ma mère j’avais pu retrouver goût au sens positif de l’existence, un espoir superbe qui m’aidait à croire en toutes ces merveilles de l’existence. J’avais beaucoup de chance de l’avoir rencontrée, sincèrement.

- Je n’ai pas envie de te perdre alors que je viens à peine de te rencontrer dans ce temps, tu as su apporter la plus belle des choses dans mon esprit, à savoir l’espoir. Je n’y avais pas suffisamment cru, et j’avais tort mais c’est un tort pour un bien car j’ai retrouvé le sourire à présent. Je crois en l’avenir. disais-je en souriant. Au sujet de ta curiosité, ne t’inquiète surtout pas. Tu es exactement la même dans mon avenir, à la virgule près, mais cela fait ton charme au fond.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 31/05/2011
Messages : 2348

Date de naissance : 18/06/1990
Age : 28
Capacité(s) : Explose des choses avec la force mental et renaît de ces cendres comme un phénix

Camp : Neutres

Feuille de personnage
Activité RP: 2 Rp en ce moment
Mode RP: n'est pas libre pour le moment
Tes Relations:
MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Mer 7 Mar - 17:11

Ce que me disait Tyler me réchauffait le coeur. Car, avant de le voir aujourd'hui je voyais ma vie courte avec Samuel. Mais, le contraire était arriver et j'avais pu voir mon avenir sur un autre oeil. Si au début, je croyais avoir un simple jeune garçon venu du futur devant moi. Mais, finalement c'était totalement différent maintenant vu qu'il était mon fils et qu'il m'avait remontrer le moral. D'habitude ce sont les parents et les mères qui font cela et non les enfants.

Tu sais que remontrer le moral ces les mères qui font cela et non leur enfant.

J'eu un sourire là-dessus. Tout était ci différent et étrange en même temps. Mais, au bout du compte j'avais un sentiment positif en moi. À entendre Tyler, la relation que j'avais avec Sam dans son présent était quelque chose qui ne serait jamais briser au fil des années. La façon qu'il parlait me montrait que cette relation dans le futur n'était pas réelle. Mais, elle était bel et bien réelle et j'avais une preuve devant moi et personne ne pouvait mieux le savoir que Tyler. J'aurais tellement voulu lui poser d'autres questions.

Mais, je devais comprendre que le futur était quelque chose de dangereux. Si on jouait avec cela pouvait devenir dangereux et dans ce cas je ne devais pas trop en connaître sur mon futur à moi et à Sam. Et ça je en voulais pas que ça s'arrête. De toute façon il me restait plein de chose à vivre et je voulais le découvrir jour par jour et non le savoir à cause de Tyler.

Mais, y une chose qui me restait en tête. Est-ce que dans son présent j'avais changer en radical ou si j'étais rester là même. Puis, il me répondit que oui j'étais rester là même que je ne n'avais pas changer à la virgule près. Mais, je devais avoir vieillit un peu. Avoir des cheuveux gris ou autres choses. Je voulais arrêter de poser des questions, mais ce dernier bout de phrase m'avais intriguer.


Quand tu dis que je n'est pas changer à la virgule près... ça veut dire quoi ça. Je dois avoir prit un peu d'âge tout de même.

Ceci me laissait inquiète, car Tyler devait avoir environ 18 ans et moi entre temps j'ai du prendre de l'âge. Parce que comment je n'aurais pu viellir ? Je n'avais pas de deuxième dons. Je ne faisais qu'exploser des choses.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


The day we met,
Frozen I held my breath
Right from the start
I knew that I'd found a home for my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Mer 7 Mar - 21:50

La relation qu’avait pu construire Samuel et Rachel au fil des années n’avait jamais cessé de gagner en magie, de devenir de plus en plus unique et solide, au point que j’en naisse, moi. Ce lien qu’ils avaient pu tisser entre eux était la plus belle des choses, quelque chose que peu de personnes vivaient dans une vie et ils l’entretenaient au point que jamais cela ne succomberait à la mort, jamais cela n’allait mourir…jamais, malgré tous les obstacles qu’ils pouvaient rencontrer dans leur existence. Quelque chose d’aussi beau, je n’étais pas sûr de l’avoir dans ma vie, d’avoir la chance de rencontrer ma promise et ce malgré tout obstacle rester avec elle, même l’aimer encore davantage en plus. Ces deux personnes étaient bénies par l’amour. Voir un sourire sur le visage de ma mère était quelque chose de magnifique à observer à mes yeux.

- Quand les mères n’ont pas le moral, il faut bien quelqu’un pour prendre soin d’elle, et je suis content de voir que tu retrouves le sourire, sincèrement.

« Tu n’as pas changé à la virgule près »

Voilà la chose que je lui avais dite pour parler d’elle, et une chose qui l’intriguait. Je comprenais ses doutes, ses questions. Sa réaction était légitime car ma phrase vague incitait sa conscience à croire au fait que quelque chose d’important avait pu se produire dans l’avenir, au point que j’emploie cette phrase-là et c’était vrai, en quelque sorte. Mais je parlais surtout de son caractère, pas de…ça. Il valait mieux dire « ça » plutôt qu’autre chose.


- Quand je parle de changement pas à la virgule près, j’évoquais surtout ton caractère, ta personnalité, c’est surtout cela qui permet de ne pas me perdre. Tu es la même dans cette époque que chez moi. Tu restes toujours la même. disais-je Peu importe ce qui se passe, tu restes toujours la même, cet immense cœur qui m‘a donné naissance.



[j'aime pas beaucoup ma réponse pardon...]

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 31/05/2011
Messages : 2348

Date de naissance : 18/06/1990
Age : 28
Capacité(s) : Explose des choses avec la force mental et renaît de ces cendres comme un phénix

Camp : Neutres

Feuille de personnage
Activité RP: 2 Rp en ce moment
Mode RP: n'est pas libre pour le moment
Tes Relations:
MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Sam 10 Mar - 18:12

La façon que Tyler parlait de ma relation futur avec Samuel, je pouvait presque croire que c'était quelque chose de non réelle. Je savais que j'avais quelque chose de fort avec Sam, mais de la à croire ce que me disait Tyler. Je ne pouvais qui croire à moitier, car c'était dans le futur tout simplement. Même que notre propre fils en n'était jaloux, alors si notre propre fils en n'était jaloux c'était qu'on devait avoir une très belle relation tout les deux. J'en n'étais presque jalouse moi même. Au moins, je savais que malgré toute les étapes que nous allions vivre. Nous allions rester tout les deux ensemble et essayer d'avoir du bonheur à tout les deux et après à trois avec Tyler qui un jour sera dans mon présent à moi.

Je lui dis que c'était senser être les mères qui remonte le moral de leur enfant. Mais, il me dit que quand elle n'on pas le moral c'était quelqu'un d'autre qui devait le faire. Et il venait pour moi, j'ai un peu plus le sourire même si je venais d'apprendre beaucoup de choses. Des choses que je n'étais peut-être pas senser savoir tout de suite, mais que finalement je savais aujourd'hui.


Ces un peu grace à toi ce sourire. Tu m'as apprit des choses que je ne pensais pas savoir. Honnêtement je ne pensais pas avoir une relation comme ça avec Sam. Je savais que notre lien était fort je pouvais le dire presque pendant notre première rencontre. Mais, avec mes peur je ne pensais pas vivre longtemps pour en profiter au maximum de ceci. Personne ne peux savoir à quel point mon bonheur est avec Sam, sauf peut-être toi. Mais, ou je suis en ce moment personne ne peux le savoir à quel point.

Dans mon présent, on faisait tout pour nous séparer et à chaque fois j'avais peur de le perdre. À chaque fois, qu'il avait mal j'avais aussi mal et personne ne pouvait comprendre qu'à chaque fois qu'il était sur le point de mourir. J'en souffrais beaucoup, car je ne voulais jamais perdre ce bonheur qu'on ma donner. Je ne voulais même pas y penser pour une seule seconde. Moi ce n'était pas si grave que cela, car j'allais mourir un jour. Mais, si je perdais Sam je ne pourrais jamais m'en remettre.

Puis, venait la question que je n'avais pas changer à la virgule près. Mais, de quoi il parlait là-dessus. Bien sûr que j'avais du changer et prit un peu d'âge. Parce que sinon, pourquoi je n'aurais pas changer. Je n'avais qu'un don et non deux comme Sam. Je n'étais qu'une fille qui explosait des choses. Mais, il disait que c'était plus niveau caractère et personnalité que je n'avais pas changer. Que j'étais la même à son époque qu'ici et que je ressais ce grand coeur qui lui avait donner naissance. Que peut importe ce qui allait ce produire j'allais rester la même.


Tu me rassure un peu j'avais peur qu'il me soit arriver quelque chose. Et que se quelque chose était comme un deuxième don qui était arriver et qui m'avait fait quelque chose. Mais, tu me rassure beaucoup j'avais peur que j'aille un domn qui me rammene des morts... tu vois ce que je veux dire.

J'avais au moins ça en moins dans ma tête. Je ne savais pas ce que je penserais si j'aurais un deuxième don. Déjà que j'ai eu de la difficulté avec celui-ci. Donc, ci j'en n'avais un autre je ne saurais pas quoi faire.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


The day we met,
Frozen I held my breath
Right from the start
I knew that I'd found a home for my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Sam 10 Mar - 23:10

Comment ne pas parler de la magie qui se dégageait de leurs regards quand je les voyais ensemble ? Comment ne pas évoquer cet amour si puissant qui les unissait ? Je ne le pouvais pas, simplement parce qu’il s’agissait de la plus belle des vérités, du bonheur à l’état pur qu’ils avaient tous les deux recherché pendant si longtemps. Ils l’avaient obtenu en se rencontrant l’un et l’autre, en vivant ensemble une vie si…magnifique. N’importe quel obstacle pouvant les frapper ne les détruisait, bien au contraire. Cela les rapprochait de plus en plus. Cela permettait au lien qui les unissait de grandir, de se solidifier avec le temps. Je jalousais ces instants si beaux, car je ne les rencontrais pas, enfin pas encore. Mais bon, j’avais juste 18 ans. J’avais encore la vie devant moi pour rencontrer le parfait amour.

J’étais heureux en la présence de ma mère car je pouvais enfin sourire. On venait de se remonter mutuellement le moral elle et moi, une chose si magique que la relation mère/fils pouvait apporter de beau dans une vie. C’était touchant mais à la fois reposant. Cela me faisait du bien, un énorme bien, même si je brisais toutes les règles en sa présence. J’étais pour elle un livre largement ouvert, quelqu’un qui dévoilait ses sentiments comme jamais, mais également des vérités. Heureusement les vérités que j’avais avouées n’étaient pas à double tranchant. La plus importante était restée en moi…je le regrettais…mais je ne devais pas lui en parler, je n’en avais pas le choix. Même mon père devait l’ignorer à tout prix.


- Comme c’est également grâce à toi que j’ai le sourire à présent. Tu as su me remonter le moral comme personne n’aurait pu le faire, et c’est plus beau cadeau qu’on puisse me faire. Pour ta relation avec…mon père, je suis extrêmement sincère. Votre lien a toujours été fort et il le restera toujours. Il se renforce même à l’avenir pour devenir de plus en plus magique. Ce côté-là me touche dans votre relation, car je la trouve si parfaite, si unique. J’aimerais vraiment vivre une chose aussi belle dans ma vie. Je ne peux que comprendre la mesure de ton bonheur, car je l’observe, à chaque fois.

Les temps se compliquaient à mesure que mes paroles devaient se réduire sur certaines choses, des choses jugées comme importantes, et que je ne devais surtout pas dévoiler de peur de briser mon avenir et il y avait un élément particulier au sujet de ma mère que je ne devais pas dire. Cela m’embêtait sincèrement. Je n’en pouvais plus. J’aimerais tout forcer, briser ces règles du temps pour tout lui dire, mais je ne le pouvais pas. Il s’agissait d’un point fixe, un élément que je ne devais pas changer parce qu’il devait rester ainsi. J’avais mal rien qu’à l’idée de devoir ne rien dire. Et encore, ce n’était qu’une chose. J’étais encore plus malhonnête envers mon père, car les choses que je devais lui cacher étaient indénombrables.

- Oui je vois ce que tu veux dire. Tu n’aimerais pas réellement posséder ce genre de don et je le comprend. Tu me l‘as souvent dit en plus, te demandant même comment mon père pouvait vivre avec ça.

Tout cacher n‘était pas ma spécialité, mais je devais omettre ce détail de ma conversation pour conserver sa vie comme elle l‘était.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 31/05/2011
Messages : 2348

Date de naissance : 18/06/1990
Age : 28
Capacité(s) : Explose des choses avec la force mental et renaît de ces cendres comme un phénix

Camp : Neutres

Feuille de personnage
Activité RP: 2 Rp en ce moment
Mode RP: n'est pas libre pour le moment
Tes Relations:
MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Jeu 15 Mar - 16:00

J'étais contente de savoir que j'allais rester la même. Au moins, je savais que je n'avais pas avoir un deuxième don ou quelque chose qui allait m'arriver et que je revienne des morts. De toute façon la seule personne que je connais qui peut revenir des c'était Sam. Même s'il ne meurt pas tout à fait mourir, ces le seul que je connais qui pouvait revivre de n'importe qu'elle blesseure.

Même aujourd'hui je me demande s'il est encore humain d'une façon ? Parce que toute ses émotions le sont et tout le reste. Mais, au niveau de ces don j'en n'étais plus sûr à 100%. Tous ceux que je connais n'en n'on qu'un sauf lui. Aussi avec tout ce qu'il a vécu peut-être que son corps avait changer pour ne plus qu'il meurt. Si ma petite théorie était bonne, dans de très longue années, il allait voir moi mourir, mais aussi Tyler. Tel que je le connais quand ceci allait arriver si ces bien ce qui va arriver un jour. Je sais qu'il sera perdu pour toujours et qu'il allait se couper de tout le monde, mais cette fois ci pour de bon. Mais, comme me le disait Tyler je devais rester positif et non négatif.

Juste penser à la belle relation que j'allais continuer avec lui. J'étais chanceuse de vivre ce que je vis en ce moment et ce que j'allais vvire dans le futur. Très peu de personne peuvent dire qu'il on fait un miracle. Pourtant j'avais réussit le plus beau des miracles. J'en n'avais la preuve avec Tyler qui était à côté de moi. Je ne pensais jamais avoir un enfant et je crois que si Sam serait ici dehors avec nous deux il dirait la même chose. Dans ce monde, ou nous étions je n'aurais jamais imaginer un enfant dans ma vie.

Il était même pas encore né dans mon époque que j'avais hâte de savoir que j'étais enceinte et après de l'avoir dans mes bras. La seule chose à laquelle j'avais peur était les dangers qu'il pourrait vivre alors qu'il n'est qu'un tout petit bébé. Aussi, ce coma mystérieux duquel Tyler me sort. Le simple fait que je vais faire souffrir non seulement Tyler, mais Sam aussi me brisait le coeur. Je ne l'avais même pas vécu encore que je me sentais très mal pour ce que j'allais le faire souffrir.


Oui, savoir que par un moyen étrange j'ai un deuxième don ça serait la plus grosse peur. Je peux te le dire que je ne sais pas comment je serais si j'en n'aurais un. Mais, ça ne va pas arriver et ces une chance en or.

J'eu un sourire là-dessus, mais je restais quand même inquiète sur le coma et tout. Moi qui ne veux pas faire souffrir les gens j'allais le faire sans le savoir.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


The day we met,
Frozen I held my breath
Right from the start
I knew that I'd found a home for my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Jeu 15 Mar - 19:07

Ma mère, une quintessence de beauté et de gentillesse inégalable dans le monde. Cette âme si belle avait touché mon père en plein cœur, au point qu’il fasse d’elle la femme de sa vie dans mon futur. Jamais il ne l’avait laissée tombée, jamais il ne l’avait abandonnée et jamais il n’oserait le faire, simplement parce qu’il l’aimait, plus que tout. Elle était celle qui était faite pour lui, depuis le départ, cet éclair de vie qu’il avait tant attendu. Il l’avait trouvée, il vivait désormais avec elle. La magie de leur relation amenait mon sourire, et je ne pouvais que sourire justement. Ma mère était tout pour moi. Elle m’avait quand même donné la vie. Sans elle, je n’aurais même pas pu naître, réaction logique.

Au fond, je comprenais la source de ses peurs. En voyant les ennuis que connaissait mon père à cause de sa double casquette, ces deux pouvoirs qu’il avait en lui, je pouvais bien comprendre le fait qu’elle soit effrayée par le fait de devenir comme lui. Deux pouvoirs définissaient en effet la source d’une perturbation, quelque chose qui n’aidait pas un esprit à être serein, bien dans sa peau, et surtout, tranquille. Je voulais voir ma mère heureuse, un sourire sur son visage, et non pas enfermée dans une peine immense qu’elle ne méritait pas. Elle méritait le bonheur, et je voulais le préserver. Mes deux parents méritaient le bonheur, pour leur cœur si grand et si doré par leur gentillesse. Je les aimais oui, certains me prendraient pour un faux témoin, mais ils n’avaient qu’à les rencontrer pour se rendre compte que je n’avais pas tort. Oui j’aimais mes parents, oui je les aimais, et peu importe les pensées de quiconque, je continuerai !

J’étais encore peiné par le fait de ne pas pouvoir dévoiler tout à ma mère, mais je tentais de l’oublier en plongeant dans son regard.


- Ne t’inquiète pas, je peux comprendre le fait que cela puisse t’effrayer. On ne sait pas comment est notre avenir après une telle chose, et je peux parler d’expérience en quelque sorte vu que j’ai deux dons, mais bon ce n’est pas vraiment comme Samuel. J’ai voulu ce qui s’est passé. Lui, il a été forcé d’accepter cette nature.

Je la regardais avant de dire.

- Tant que tu es heureuse, tout va bien.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 31/05/2011
Messages : 2348

Date de naissance : 18/06/1990
Age : 28
Capacité(s) : Explose des choses avec la force mental et renaît de ces cendres comme un phénix

Camp : Neutres

Feuille de personnage
Activité RP: 2 Rp en ce moment
Mode RP: n'est pas libre pour le moment
Tes Relations:
MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Mar 20 Mar - 17:19

Depuis quelque temps j'avais de plus en plus de peur. Je l'ai cachais à tout le monde et même à Sam. Mais, pour combien de temps j'allais encore le cacher. Je ne pouvais pas le savoir, car j'étais une très mauvaise menteuse. Je n'avais jamais été capable de cacher mes émotions et le faire devant mon fils était vraiment quelque chose à laquel je ne m'attendais pas. Mais, je ne voulais pas le déranger avec cela, car il était encore plus perdu que moi. Il venait d'arrvier dans le passé et cela devait faire un gros changement vu qu'il n'a jamais vécu à cette époque.

Je devais l'aider à aller un peu mieux, car quand je le voyais se perdre dans sa tête. Il resemblait un peu trop à Samuel et cela me faisait étrange de le dire. Même si je venais de le rencontrer cela faisait bizarre de dire que c'était mon fils. Au moins, je savais que même si j'allais avoir du malheur, j'allais finir par avoir un peu de bonheur. Avec la venu de Tyler à quelque part dans mon futur, je savais que je serais heureuse à quelque part.

Même si j'avais plus vraiment cette peur d'avoir un deuxième dons. C'était le reste avec Sam qui me faisait peur. J'avais trop de question et je ne savais même plus s'il pouvait mourir. Moi j'allais mourir et Tyler aussi et je sais après il allait se retrouver tout seul sans personne pour l'aimer de nouveau. Je ne voulais pas y penser mais c'était la seule chose qui venait dans ma tête pour le moment. Il y avait trop de question et pas assez de réponse à tout ce qui se passait.

Mais, Tyler me dit qu'il ne fallait pas m'inquièter et que cela pouvait me faire peur. Qu'on ne savait pas ce que l'avenir nous réserve. Il parlait par expériance, car il savait ce que deux pouvoirs étaient. Même s'il ne l'avait pas eu comme Sam, il savait ce que c'était. Ces bien une chose que je ne pourrais jamais comprendre le fait d'avoir deux dons. Mais, c'était mieux comme ça parce que je ne pourrais jamais m'en remettre.

Mais, il me dit que tant que j'étais heureuse ces le principal. Mais, le problème et que je ne l'était pas pour le moment et que je ne voulais pas le montrer. Je voulais être heureuse et tout, mais les questions qui étaient dans ma tête me revenait en tête. Donc, je lui dis :


J'essaye de l'être, mais ces dur parce que j'a trop de question sans réponse dans ma tête et sa me dérange beaucoup trop. Je sais pas si tu peux comprendre ce que je veux expliquer. Et dire que c'était toi qui était perdue maintenant ces moi qu'il l'ai... désoler.

Je ne pouvais même pas le regarder en face pour le moment.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


The day we met,
Frozen I held my breath
Right from the start
I knew that I'd found a home for my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Jeu 22 Mar - 0:53


Les choses demeuraient étranges, car elles étaient bonnes et qu’en même temps elles se dégradaient.

Le fait de rencontrer ma mère dans ce présent était une bonne chose pour ma vie, car je parvenais à voir mon voyage dans un sens plus positif, bien meilleur. J’étais désormais capable de mieux me focaliser sur la mission, la mission primaire de mon voyage dans ce passé, cette époque que je devais changer pour pouvoir faire une sorte d’effet ricochet dans mon futur. Il s’agissait bien de règles compliquées, mais je devais m’y plier de telles sortes à réussir ce que je voulais entreprendre. Il le fallait. Je voulais offrir une meilleure vie à mes parents, et non pas une séparation cruelle à cause de cette menace. Je ne voulais pas que cette chose puisse les détruire à tout jamais car ils méritaient de continuer de vivre. Aussi bons qu’ils étaient, ils méritaient réellement de vivre heureux.

J’étais toujours en présence de ma mère, dans cet endroit, mais j’avais l’impression que quelque chose avait changé dans l’atmosphère, car Rachel ne réagissait plus de la même manière. Elle avait changé de regard et était devenue également plus muette comparée à auparavant. Une de mes paroles ou bien une de ses pensées l’avait figée de cette manière, et j’ignorais de quoi il s’agissait. Je me sentais en quelque sorte responsable de ce qui se passait. Une peur demeurait probablement dans mon esprit, sans qu’elle ne me dise la nature de ce qui se passait.

Elle essayait d’être heureuse, mais c’était une tâche bien trop difficile, parce qu’elle avait à priori en tête beaucoup trop de questions sans aucune réponse et que cela la dérangeait énormément. Elle s’excusait même du fait de paraître perdue alors que celui qui l’était au départ n’était autre que moi. Au contraire, elle n’avait rien à se reprocher. Je comprenais ce qu’elle ressentait, et je ne voyais pas l’utilité de recevoir ses excuses, alors qu’elle n’avait pas besoin de s’excuser.

Cela m’attristait de la voir ainsi, car elle n‘osait même plus me regarder en face…


- Tu n’as pas besoin de te sentir responsable, je peux te l‘assurer.

Je prenais sa main dans la mienne.

- Je t’en supplie, regarde-moi. Je peux comprendre ce que tu ressens, et je peux éventuellement t‘aider. Si tu as besoin de réponses, il suffit de me le demander. Je peux t‘aider…je veux le faire, pour toi.

*je t’en supplie…*

- J‘ai vraiment envie de t‘aider…

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 31/05/2011
Messages : 2348

Date de naissance : 18/06/1990
Age : 28
Capacité(s) : Explose des choses avec la force mental et renaît de ces cendres comme un phénix

Camp : Neutres

Feuille de personnage
Activité RP: 2 Rp en ce moment
Mode RP: n'est pas libre pour le moment
Tes Relations:
MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Ven 23 Mar - 16:57

Je voulais être heureuse et vivre heureuse. Mais, pourquoi je ne l'étais ? J'avais découvrait que j'avais non seulement un fils et que ma relation avec Sam n'allait jamais être briser. Mais, c'était les questions sur moi qui restait sans réponse. Qu'est qui allait devenir de moi ? Je pourrais faire tout pour être heureuse en ce moment, mais qu'est qui m'arriverait dans 5, 10 ou même 15 ans ? Je sais au moins que je ne serais pas morte, mais qu'est qui me fait dire que je risque pas d'être séparer à nouveau de Sam. Peut-être pour plus longtemps qu'une semaine ?

J'en pouvait plus j'allais craquer bientôt devant les yeux de mon fils en plus. Nous étions toujours proche de ce parc et je préférais regarder les jeunes jouer que mon propre fils. J'essayais d'enlever mes larmes le plus vite possible, mais rien à faire je venais de craquer. Au point d'en oublier ce que me disait Tyler en ce moment. Je savais que j'aurais des larmes et tout, je savais que notre relation serait dur. Je ne pensais jamais penser comme ça, mais là je ne savais plus quoi penser. C'était facile de dire d'oublier et de ne plus y penser, mais je ne sais pas moi j'avais de la difficulté à oublier. Au nombre de fois qu'on me disait que tout allait bien aller et de pas me faire du souci. Moi je m'en faisait pour rien, car je ne voulais perdre personne que j'aime.

J'avais déjà perdue mon père et ma mère d'une certaine façon. Je ne voulais pas perdre mes seules amies, mon petit ami et le fils que je venais de découvrir. Je n'entendis que les dernières paroles de Tyler qui me disait de le regarder. Je pouvais entendre la tristesse dans ces paroles. Il voulait que je le regarde, mais je ne pouvais pas parce que si je le regarderais j'aurais la curiosité de lui poser des questions et des questions qu'il devait peut-être garder pour lui. Que si j'avais des choses à dire je pouvais lui dire.

Il disait qu'il voulait m'aider, mais je ne sais pas si je pouvais lui parler. Je relevais finalement ma tête et lui dit :


Y rien de bien méchant ces juste que je n'ai plus mon moral. J'ai trop de questions sans réponse. Que ça soit sur moi, Sam ou même la cause de la venu ici dans ce passé. J'en peux plus je veux juste être heureuse et ne plus penser à ceci.

J'essayais d'enlever mes larmes, mais elles étaient là et coulait le long de mon visage. J'en pouvais plus de tout ceci.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


The day we met,
Frozen I held my breath
Right from the start
I knew that I'd found a home for my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Sam 24 Mar - 1:48

Voir ma mère être brisée par des questions sans réponse me rappelait en quelque sorte ce que j’étais avant de recevoir l’aide qui me permettait aujourd’hui de tenir debout, et de combattre en ce moment dans le passé, sans rester à terre et tomber face à la mort qui ne pouvait pas m’éviter contrairement à mon père, qui l’évitait toujours même s’il ne le voulait pas forcément. Il était une sorte d’immortel, un immortel antique que personne ne connaissait entièrement pour le moment, même Samuel ignorait des détails sur lui-même, alors qu’il était censé être le mieux à même à se connaître. Pourtant, ce n’était pas entièrement le cas… un comble parmi la logique de la vie. En théorie, il devrait tout savoir, mais la vie lui réservait des surprises, un peu comme à n’importe qui en réalité.

Maintenant, même ma propre mère n’osait plus me regarder, au point que je m’en sente responsable. La dernière chose que je souhaitais était en effet le fait de la voir ainsi, douteuse et triste en train de fuir ma présence. Je ne voulais pas lui faire de la peine… J’avais la profonde impression que ma venue avait détruit quelque chose. Je n’aurais peut-être pas du insister sur ma perte de peur de la perdre aussi. Tout était de ma faute… Je voulais l’aider, réparer ma faute, car la voir dans cet état m’attristait, car je savais que cette peine était née à cause de moi.

Je voudrais tant l’aider, faire quelque chose pour elle, et réparer mes erreurs. Je ne voulais pas la détruire sans refermer les blessures que j’avais moi-même ouvertes. C’était pour cette raison que je lui avais demandé de me regarder. Je voulais voir ses yeux et ainsi savoir ce que je pouvais faire pour l’aider. La souffrance ne devait plus venir sur mon passage, surtout si c’était pour attraper ma mère de cette façon. C’était injuste.

Je la vis même pleurer quand elle m’avouait la source de son mal. En voyant ses larmes couler, cela m‘anéantissait. Tout était de ma faute. Je tentais d‘essuyer le flux des larmes avec mes doigts. Je ne voulais plus les voir, ni qu‘elles fassent du mal à ma mère.


- C’est moi qui ai du t’amener ce sentiment. J’en suis sérieusement navré…je ne voulais te faire souffrir. C’est vraiment la dernière chose que je voulais. Je ne voulais pas te faire de la peine…

J’étais responsable et anéanti à la fois…

- C’est ma faute…

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 31/05/2011
Messages : 2348

Date de naissance : 18/06/1990
Age : 28
Capacité(s) : Explose des choses avec la force mental et renaît de ces cendres comme un phénix

Camp : Neutres

Feuille de personnage
Activité RP: 2 Rp en ce moment
Mode RP: n'est pas libre pour le moment
Tes Relations:
MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Mar 27 Mar - 21:15

Voir tout ceci m'était bizarre, mais à la fois bien. Non seulement je savais des nouvelles choses sur ma propre vie. Mais, je savais que j'aurais un beau futur même s'il y aurait du noir parfois dans ma vie. Mais, pourtant je ne voyais que le négatif des choses et je pleurais. À un point, que je ne voulais plus regarder Tyler droit dans les yeux. Ces comme si je me regardait droit dans les yeux. Il avait le même regard que moi même s'il ressemblait plus à Sam. Il lui ressemblait un peut trop même et je me dis que pour un garçon de 18 ans on ne devait pas vivre cela.

Avoir su j'aurais pas du aller trop loin avec ma curiosité et comme ça je n'aurais jamais su ce que je sais maintnant. Mais, pourtant la réalité était devant moi et je ne voulais plus regarder mon fils dans les yeux. J'en n'avais les larmes aux yeux et je ne pouvais pas les retenir. J'étais comme une petite fille qui pleurait toute les larmes de son corps. J'avais lever mon visage, mais je pleurais toujours comme une petite fille. J'en pouvais plus de pleurer comme ça comme une petite fille. Je vis les doigts de Tyler essayer d'enlever mes larmes. Elle ne marchait pas vraiment, car j'en n'avais encore qui tombait le long de mes joues. Aucuns enfants ne veut voir ces parents pleurer et pourtant ces ce que je donnais à Tyler en ce moment.

Il me disait que c'était la dernière chose qu'il voulait que je vive. Il ne voulait pas me faire de la peine comme ce qu'il pensait. Mais, dans le fond ce n'était pas après Tyler que j'en n'avais c'était après moi. C'était moi la trop curieuse qui voulait tout savoir, alors qu'elle ne le pouvait pas. Il fallait que j'attends le bon moment et il n'était peut-être pas encore là. Donc, je lui dit :


Non ces pas ta faute, ces de la mienne. Ces moi qui pleure comme une fille de 8 ans. J'en n'est 21 et je ne devrais plus le faire comme ça pour rien. J'espére que je ne pleure pas aussi souvent dans ton présent, car sinon je trouve cela dommage. Ces comme si pleurer et devenu une partie quotidienne de ma vie depuis que je suis avec Sam. J'en peux plus tout le monde ne voit pas à quel point je souffre dans cette histoire.

Je le voyais complètement anéanti et il disait que c'était de sa faute. Je levais mon visage vers lui et lui dit :

Ne dis pas que ces ta faute. Je veux pas l'entendre de ta bouche. Ces moi qui réagit en grande sentimentale que je suis. J'en pu plus d'agir comme ça. De pleurer tout le temps on dirait que ces mon seul rôle dans cette histoire pleurer.

Est-ce que je pouvais avoir un signe qui pourrait me rendre la bonne humeur que j'avais au début. Le ciel brillait et normalment je serais contente, mais là je ne l'était pas du tout.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


The day we met,
Frozen I held my breath
Right from the start
I knew that I'd found a home for my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Mer 28 Mar - 15:22

La douleur de ma mère m’anéantissait car j’avais l’impression d’en être responsable et de lui rappeler de mauvais souvenirs, des souffrances qu’elle connaissait de manière quotidienne dans cette époque, et qu’elle souhaitait oublier. Je ne faisais qu’entretenir une douleur présente en elle, alors que je l’aimais par-dessus tout. Elle était celle qui m’avait donné la vie, celle sans qui je ne serais même pas dans ce monde, ni même présent devant elle parce que je voulais changer le passé. Sans elle, je ne serais même pas là, et c’était ce qui accentuait ma responsabilité. Mon père s’était juré de ne pas la faire souffrir, mais les événements l’en empêchaient. Moi, c’était pire, car mes paroles étaient responsables de la douleur de ma mère. J’étais un responsable direct, et donc avec une faute plus immense. Cela me brisait le cœur et m’anéantissait plus que tout. Mes larmes étaient plus que présentes, et elles n’arrivaient pas à s’éteindre, même si ma mère me disait que je n’étais responsable de rien, que tout ceci n’était pas de ma faute.

Si seulement je n’avais pas insisté sur mon égarement, je n’aurais peut-être pas provoqué tout ce désastre. Je n’aurais peut-être pas rendu ma mère ainsi, aussi triste. Ses larmes étaient fortes et elles me brisaient. Elle se sentait responsable de ses larmes, mais je n’en étais pas convaincu. Je restais persuadé que tout était de ma faute, même si elle disait le contraire. Peut-être étais-je buté, incapable d’admettre la vérité, mais c’était celle en laquelle je croyais depuis le départ, parce qu’elle restait ma mère. Un parent ne supportait pas le fait de voir son enfant pleurer, mais l’inverse était également vrai. La voir ainsi me briser, et voilà deux âmes en larmes… Je n’arrivais pas à essuyer ses larmes, et cela faisait naître mes propres larmes. J’étais dépendant de sa peine, et j’en avais assez de vivre comme ça, mais j’avais l’impression d’être abonné à la douleur, comme si je ne pouvais pas l’éviter. J’étais abonné au malheur, manque de chance. J’étais plein de vie, mais le monde autour de moi ne l’était pas forcément.

Aujourd’hui en était la preuve formelle…


- Non, ce n’est pas toi la responsable dans cette histoire, bien au contraire. Je peux comprendre à quel point la venue de ton fils du futur peut te perturber, car ce n’est pas une chose qu’une conscience humaine peut attendre dans une vie, c’est certain. Ma venue ne doit pas réellement t’aider et je peux comprendre cela sincèrement. Tu ne pleures pas ainsi dans mon présent, loin de là. Je ne t’ai jamais vu pleurer à ce point-là depuis que je suis né, c’est pour cela que le fait de te voir dans cet état m’anéantit à ce point. Je crois que c’est ma faute, simplement parce que ma venue n’a pas réellement arrangé les choses. J’en suis navré.

Toujours anéanti, je la regardais.

- Ton rôle n’est pas que de pleurer, ne dis pas ça je t’en supplie. Tu es probablement la plus belle personne que je connaisse. Je n’ai pas été élevé que par Samuel pour devenir ce que je suis aujourd’hui. Ce cœur de générosité, cette bonne chose, je la tiens de toi, et réellement de toi. Tu m’as appris les bonnes choses, et tu m’as aidé à trouver ma voie, ma force dans cette existence. Tu es une bonne personne, ne voit pas que le côté négatif de cette histoire, je t’en supplie. Les événements sont compliqués mais l’histoire est magnifique. J’aimerais vraiment tout faire pour t’aider afin que tu puisses y croire.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 31/05/2011
Messages : 2348

Date de naissance : 18/06/1990
Age : 28
Capacité(s) : Explose des choses avec la force mental et renaît de ces cendres comme un phénix

Camp : Neutres

Feuille de personnage
Activité RP: 2 Rp en ce moment
Mode RP: n'est pas libre pour le moment
Tes Relations:
MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Jeu 29 Mar - 16:19

La rencontre que j'ai en ce moment avec Tyler avait prit une tournure différente depuis plusieurs minutes. Si au début, je suis passé du choc, à la joie maintenant j'étais triste. J'étais dans des idées noirs ou la tristesse était domminante. Je n'avais même pas l'air d'avoir 21 ans. À cause, de mes larmes je pouvais dire que je ne ressemblais à rien. La seule fois que j'avais pleurer comme ça c'était pour la mort de mon père.

Je ne me souvenais plus beaucoup des funérailles et même d'avoir vu le corps dans le cercueil. Ma mère m'avait dit de rester avec elle, mais je n'étais pas rester tout le long j'étais sortit en courant. Cette journée avait été la plus triste de toute ma vie. Aujourd'hui ce que je venais de vivre en ce moment venait rentrer dans le top cinq des choses triste de ma vie. Comme me le disait Tyler, je ne devais pas voir le négatif dans cette histoire. il me disait même que même si tout était compliquer l'histoire en tant que tel était magnifique. Moi je ne le voyais pas le merveilleux dans cette histoire.

Il devait être loin pour que je ne le vois pas du tout et surtout pas tout de suite. Donc, je lui dit :


Comment tu peux dire que l'histoire en n'est magnifique. Moi, en ce moment je ne vois que des horreurs, la cruauté du monde et le fait que des gens innocent meurt juste parce qu'ils sont différent.

Il continuait en disant que dans son présent. Je n'avais jamais eu une émotion comme celle-ci. Que c'était à cause de lui que j'avais commencer à pleurer. Que dans le futur il n'y avait pas que Sam qu'il l'avait élevé. S'il avait la générosité qu'il l'avaqit il la devait de moi. Quand il m'expliquait celle que j'étais dans son présent. Je ne pouvais pas comprendre comment moi celle qui pleurait pouvait devenir cette mère formidable. J'eu un sourire là-dessus l'entendre d'une personne me faisait rougir, mais l'entendre de son propre fils était la plus merveilleuse chose.

Au moins dans ton présent je ne pleure plus comme une fille de 8 ans. La dernière fois, que j'ai autant pleurer ces à la mort de mon père. J'avais toujours été proche de mon père et quand il nous a quitter. J'ai eu beaucoup de mal à m'en remettre et pour le moment ces une des raisons pourquoi je ne veux pas retrouner en Angleterre pour le moment. Je trouve cela dommage que tu n'as pas pu le rencontrer. Ces dommage que tu n'ai pas pu rencontrer au moi un fois tes grand-parents au moins de mon côté de famille.

Mes larmes avait arrêter, mais je ne ressemblais à rien du tout. J'avais mon maquillage qui avait couler. Et j'en portais beaucoup quand je travaillais. J'essayais de voir si j'avais quelque chose pour l'enlever, mais je n'avais rien pour le faire. Donc, je devais ressemblais à un clown triste.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


The day we met,
Frozen I held my breath
Right from the start
I knew that I'd found a home for my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Ven 30 Mar - 23:48

Voir ma mère dans son passé, alors qu’elle venait juste de débuter son histoire avec mon père, était une sorte de rêve, quelque chose que je souhaitais réellement découvrir, mais je ne pensais pas que tout ceci allait prendre une tournure sérieusement mêlée à la tristesse que j’observais dans le regard de ma mère, un regard que je voyais pétillant de joie à l’accoutumée, et qui restait triste cette fois-ci, pour la première fois dans mes souvenirs. Je ne l’avais jamais vu dans cet état, mais elle l’était, cette fois-ci par ma faute. Ma venue n’avait guère arrangé les siennes, et c’était bien ce qui me faisait mal. En parlant avec elle, en me montrant si perdu, les choses n’avaient pas pu être comme je l’avais souhaité. Elles étaient devenues désolantes, et je ne les supportais pas. L’histoire que Rachel et Samuel vivaient ensemble était si belle. Dix-huit années passées avec eux m’avaient donné de grandes histoires, des choses si belles qu’ils avaient pu vivre ensemble, alors comment pouvais-je voir leur histoire autrement que par le bonheur ? J’avais vécu longtemps avec eux, plus longtemps que n’importe qui, alors je les connaissais à la longue, je savais qui ils étaient et le bonheur qui se dégageait de leur histoire. Ma mère ne le voyait pas encore, parce qu’elle n’avait pas encore pu vivre une année entière en étant amoureuse de mon père. Je savais qu’il s’agissait du détail qui clochait, l’écart temporel qui modifiait notre esprit.

Mais comment résoudre ce problème ? Je ne le pourrais probablement jamais.


- Je peux oser m’avancer sur le fait que l’histoire est magnifique, car j’ai quand même vécu mes dix-huit années avec vous deux. Et je vois la beauté de cette histoire dans vos yeux. Vous vous regardez l’un et l’autre, le regard pétillant de joie, et je sais que cela s’est accentué quand je suis né, à vrai dire j’ai vu votre passé à tous les deux. Je sais que c’est un acte sérieusement malhonnête le fait d‘espionner ses propres parents dans un passé que je ne suis pas censé connaître…pardon…mais je ne suis pas quelqu‘un apte à mentir, surtout si c‘est pour cacher une si belle chose. Je suis sincère en disant que votre histoire est belle, et je suis également sincère en parlant de toutes ces bonnes choses que tu m‘as apportées en m‘élevant moi ton fils. Les mauvaises choses ne sont qu‘une dure période de la vie, mais elle ne dure pas. J‘en suis la preuve vivante, et je te préfère largement avec un sourire.

Une mère formidable, voilà ce que Rachel allait devenir à l‘avenir, et ce n‘était en aucun cas un mensonge.

- Je suis navré de t’avoir évoqué ce genre de souvenir, sincèrement. Au sujet de ton père, enfin de mon grand-père, je connais la personne qu’il était, parce que je l’ai déjà rencontré. Je suis accidentellement tombé dans une époque où il était encore en vie, et j’ai pu parler avec lui, longuement…c’est une chose pas très évidente à avouer en réalité, surtout face à toi, mais sache surtout l’essentiel : je l’ai déjà rencontré, et je ne regrette pas ça, vraiment. disais-je avec le sourire.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 31/05/2011
Messages : 2348

Date de naissance : 18/06/1990
Age : 28
Capacité(s) : Explose des choses avec la force mental et renaît de ces cendres comme un phénix

Camp : Neutres

Feuille de personnage
Activité RP: 2 Rp en ce moment
Mode RP: n'est pas libre pour le moment
Tes Relations:
MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Jeu 5 Avr - 1:21

J'étais très bas même si Tyler me disait de très belle chose en ce moment. Il m'avait dit de très belle chose sur la relation que j'allais avoir avec Sam. La seule chose que j'avais était que je n'avais pas encore vécu ce qu'il me disait. Ma relation que j'avais était encore jeune ici. Mais, dans le présent de Tyler cela faisait beaucoup plus longtemps que la relation était là. Lui il était en bonne position pour me dire comment j'étais heureuse dans son présent. Je l'étais aussi en ce moment dans cette époque, mais à force d'avoir des malheurs soit à Sam ou soit à moi je ne pouvais pas être complètement heureuse. C'était trop dur de s'imaginer d'autre chose quand on ne voit que le malheur.

C'était assez bizarre de savoir que mon propre fils en savait plus sur mon futur que moi même. Il n'avait que 18 ans, mais il en n'avait déjà trop vu pour quelqu'un de son âge. J'étais presque sûr qu'il n'avait même pas eu une adolescence normal comme les autres devait avoir eu. Je trouvais cela dommage qu'il ai tant de chose à cacher à tout les gens qu'il connaissait juste pour sauver le monde.

Je le regardais droit dans les yeux et lui dit :


Tu as vu nos passés séparer ? Je comprends que tu voulais voir de quoi nous avions l'air dans le passé et ces normal. Je ne trouve cela pas malhonnête au contraire ces normal pour un fils de le savoir. Sauf, qu'au lieu de le demander tu la vu de t'ai propre yeux. J'ai encore du mal avec ce que tu dis sur moi. J'ai peur d'être une mauvaise mère quand cela va m'arriver ici. Donc, quand tu dis que ces choses ces comme si cette personne n'était pas moi, mais dans le fond elle l'ai. Je sais pas si t'arrive à comprendre ce que j'essaye de dire.

Mes larmes avaient arrêter, makis on pouvait quand même entendre la douleur, la tristesse et le malheur des derniers évènements dans ma voix. Puis, en n'y pensant je n'avais plus autant pleurer depuis les funérailles de mon père. Il y avait eu de la pluie toute la journée. Comme si c'était lui qui pleurait et ces larmes tombait du ciel pour venir sur terre. C'était la pensée que j'avais eu toute petite. Je savais que c'était faux maintenant, mais je n'y pouvais rien. C'étais un souvenir que je garderais pour toujours dans ma mémoire. La dernière fois ou je pus voir mon père avant de le laisser reposer en paix.

Quand Tyler me parlait qu'il l'avait rencontré, j'en n'eu la bouche grande ouverte. Pas comme tout ta l'heure, mais elle l'était. Je voulais savoir ou il l'avait vu. J'avais tellement de question à lui poser sur moi et ma mère enfaite sur tout.


Mais comment tu la vu ? Tu es tomber ou dans le passé pour le voir ? Est-ce que tu la vu plein de joie ou proche de la journée de l'accident qui... qui la tuer ?

Je voulais aussi savoir comment il savait présenter à mon père. Il ne pouvait pas lui dire qu'il venait d'un futur ou lui était mort et dire qu'il était son petit-fils.

Désoler pour ma curiosité, ce que ces quand même mon père et j'aurais fait n'importe quoi pour le revoir une dernière fois et poser certaines questions.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


The day we met,
Frozen I held my breath
Right from the start
I knew that I'd found a home for my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Jeu 5 Avr - 16:16

Voir ma mère perdre son moral était quelque chose de simplement horrible, qui m'anéantissait au plus haut point parce que je me sentais inutile, ne servant pas à grand-chose à part à lui apporter des larmes, et lui faire du mal. La seule chose que je souhaitais était de la voir heureuse, la voir sourire et surtout ne plus pleurer. Je voulais la consoler et ne plus la voir ainsi. C'était tout ce que je voulais...

Dans ma vie, je n'avais guère vécu un temps considéré comme étant normal, que tout le monde pourrait vivre. Mon adolescence n'avait pas pu se dérouler en toute sérénité simplement parce que je n'étais pas né dans un monde qui l'était au fond de lui. J'avais du apprendre très tôt les arts du combat et de la défense, par l'aide de mon père qui avait passé toute sa vie à maitriser cela peu à peu. Il était le meilleur dans ce monde, et je lui dois ma force. Sans lui, je ne serais probablement plus grand-chose. J'aurais probablement déjà succombé à l'horreur du monde, et aussi tombé face à la cruauté des gens détestant les manipulateurs du temps, personnes dont je faisais partie parce que je l'avais choisi. Je voulais devenir comme ça au plus profond de moi pour pouvoir compresser la plaie du monde et ramener la paix dans celui-ci. Les actions de mon père avaient fait naître la paix, mais la menace de mon futur risquait de la détruire et par conséquent de tout ramener à zéro. Le monde n'existerait plus comme avant parce que l'humanité se serait éteinte. Je ne savais même pas ce qui pourrait advenir de mon père si jamais l'humanité s'éteignait. Mourrait-il à son tour ou bien resterait-il là, seul ? Je l'ignorais, et cela me faisait peur. L'immortalité était un fardeau lourd à porter. Pour être capable de sauver le monde, j'avais visité les époques passées de mon père et de ma mère, ainsi que d'autres personnes...


- C'est gentil de ne pas considérer mon action comme malhonnête, parce que cela aurait pu être vu ainsi par d'autres personnes, parce que quelqu'un pourrait croire que je n'ai fait cela que par curiosité et non pas pour une bonne cause. Ce que je dis sur toi est réel parce que c'est ainsi que je te vois. Ce caractère te forge un coeur d'or, quelqu'un de fort mais également de beau. Peu de personnes ont un coeur comme le tien, je te l'assure, et jamais je n'oserais mentir à ma propre mère, alors que tu es l'une des personnes les plus importantes à mes yeux.

Les larmes de ma mère cessaient enfin, et je retrouvais un peu plus le sourire, même si je savais qu'elle souffrait encore au fond d'elle. Le fait de lui parler de ma rencontre avec mon grand-père de son côté de la famille avait été une surprise pour elle, et elle souhaitait savoir à quel moment je l'avais rencontré, si c'était aux moments où il était encore heureux, ou bien le jour de sa mort. Je comprenais sa question, et j'allais y répondre en toute sincérité pour lui expliquer les circonstances de ma rencontre avec son père.

- Je l'ai rencontré deux fois en réalité, et j'ai vu les deux angles que tu as développés par toi-même. Je l'ai rencontré un première fois, alors qu'il riait. Sa bonne humeur m'avait sincèrement plu. Méfiant comme il était, il a hésité à me parler, mais il a reconnu quelque chose en moi, une chose qu'il ne m'a jamais expliquée en réalité. Quand je l'ai rencontré, j'étais perdu, je me sentais très mal dans ma peau de manipulateur du temps et il a su me rassurer. Je ne sais pas exactement comment il a fait mais il a réussi à me redonner le courage de continuer. La deuxième fois que je l'ai rencontré, c'était juste avant sa mort, le moment où ça allait se produire. Là, je n'ai même pas pu m'approcher. Je devais laisser les actions se dérouler sous mes yeux, alors que je voulais tant le sauver. Je voulais le voir s'en sortir, mais je ne pouvais pas bouger...je devais tout regarder, et le fait d'avoir vu ce que j'ai vu m'a bouleversé.

J'avais été plus qu'honnête avec elle, et révélé certaines choses que je n'avais jamais dites en réalité.

- Voilà, je t'ai tout dit...tu n'as pas besoin de t'excuser pour ta curiosité. Je comprend que tu ais voulu tout savoir.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 31/05/2011
Messages : 2348

Date de naissance : 18/06/1990
Age : 28
Capacité(s) : Explose des choses avec la force mental et renaît de ces cendres comme un phénix

Camp : Neutres

Feuille de personnage
Activité RP: 2 Rp en ce moment
Mode RP: n'est pas libre pour le moment
Tes Relations:
MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Lun 9 Avr - 22:57

Je perdais mon moral petit a petit et pas devant n'importe qui devant mon propre fils. Je ne voulais que le bonheur de ceux que je connaissais. Au début, je voulais le bonheur de cet inconnu qui était à côté de moi, mais finalement cet inconnu était plus pour moi. Ce fils ne voulait que le bonheur de sa mère et rien d'autre. Mais, je ne pouvais pas le lui donner. Je voulais juste qu'on me prenne dans les bras et me console pour de bon.

Juste de penser que rien n'avait changer dans le futur de Tyler. Tout ceci me laissait triste et dépressive. Juste le fait aussi qu'à cause de ceci il n'a pas eu une enfance normal. Biensûr il y avait moi qui devait lui apporter un peu de normalité, mais de la manière qu'il me parlait et tout il ressemblait beaucoup à Sam. Comme une petite copie de lui, mais avec un peu de moi la dedant aussi. Cette tristesse de tout cacher je le voyais dans les yeux de Tyler et je l'avais vu au début quand j'ai rencontrer Sam.

Ce n'était pas dans un futur comme ça qu'il aurait du grandir et c'était triste pour lui. Juste à m'imaginer Tyler avec Sam et ce dernier lui apprendre ce qu'il savait me faisait mal au fond de moi. Je ne sais pas comment cette chose dont Tyler avait parler était arriver, mais pour qu'il vienne dnas une époque qui n'est pas la sienne, mais cette de ces parents il fallait avoir du courage... beaucoup de courage. Moi je savais que je n'aurais pas eu son courage et que je serais rester dans mon époque par pur peur. Je ne savais pas si avec le temps j'avais changer, mais je sais que je manque de beaucoup de courage.

Le fait qu'il a vu mon passé et celui de Sam ne me montrait pas son action comme quelque chose de malhonnête. Au contraire, il avait juste vu le passé de ces parents pour peut-être mieux comprendre le reste. Mais, faut dire que je n'est pas le plus intéressant des passés. La seule chose qui me fût cacher était la mort de mon père. Je ne savais pas qu'est l'avais tuer. On nous avait dit à moi et à ma mère que c'était un accident de voiture. Mais, en voyant l'expréssion que ma mère eu c'était plus qu'un simple accident. De plus, le cerceuil de mon père avait été fermer du début à la fin. Je n'ai pas pu voir son visage et lui dire un dernier au revoir.

En parlant de ce dernier, Tyler me dit qu'il l'avait vu à deux période de sa vie. La première il était joyeux et aimait la vie. Juste à penser à ce sourire qu'il avait m'en laissait un sur mon visage. Parler de mon père comme ça me faisait penser au 15 premières années de ma vie à ces côtés. Il me disait que mon père avait reconnu quelque chose en lui. Il avait certainement vu quelque chose de moi, mais connaissant mon père il avait du se méfier au début. Puis, l'autre fois que Tyler a vu mon père était la journée même de sa mort. Il ne pouvait même pas s'approcher, car il me disait qu'il fallait laisser aller les choses comme elle était. Mon visage perdait le petit sourire qu'il avait. Tyler avait vu mon père mourir, il savait ce qui lui était arriver.


Ces bien mon père ce méfier en premier et après questionner. Surment que quand il ta vu il a du remarquer que tu avait quelque chose de sa propre fille en toi. Sinon, tu as vu comment il est mort... tout le monde a essayer de me le cacher. Je n'ai jamais vu son corps quand j'ai été a ces funéraille. J'ai toujours voulu savoir si mon don je le tenais de lui, mais maintenant ces trop tard pour lui demander.

Il me disait que je ne devais pas m'excuser pour ma curiosité. Mais, on dit que ces un défaut et j'espérais ne pas l'avoir donner à mon fils.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


The day we met,
Frozen I held my breath
Right from the start
I knew that I'd found a home for my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Mar 10 Avr - 11:27

Les événements remplissant la journée du commun des mortels avaient perdu une âme qu'ils possédaient autrefois, une âme qui les rendait supportables aux yeux de n'importe qui sur cette Terre.

Cette destruction avait débuté lors du discours controversé de Nathan Petrelli, qui avait révélé au monde entier l'existence des spéciaux, des personnes dotant une capacité extraordinaire. En révélant notre existence, il avait détruit le monde, et pourquoi ? Pour chasser les personnes comme nous, en nous considérant au passage comme des monstres, des menaces pour la société, alors que ce n'était pas forcément le cas en réalité. Parmi nous existaient des innocents, des personnes qui méritaient d'être sauvées et non pas de subir une chose pareille. Ce climat était conservé dans mon futur, même si la politique de chasse avait changé dans mon présent pour devenir une toute autre chose, grâce notamment aux actions de mon père. Mais, rien n'allait rétablie ces destructions irréversibles causées par des êtres aussi stupides qu'un Président, un homme volant réprimant les siens.

Si mon père ne m'avait pas appris ce qu'il savait de la science du combat, je ne serais probablement pas dans ce passé, en face de ma mère. Ses techniques d'expert m'avaient aidé à survivre dans ce monde si compliqué, à tout faire pour aider mon prochain. Il m'avait transmis sa force de combat physique, mais également sa générosité sans faille, cette capacité si forte qu'il avait à risquer sa vie pour sauver les innocents. C'était grâce à lui si j'étais encore en vie. Si mon père n'avait pas été là, je n'aurais pas été là moi non plus. Je lui devais tout, et bien plus encore en réalité. Il avait la plus essentielle des importances pour moi et j'avais calqué la majeure partie de mon caractère sur le sien. La preuve, je possédais la même fragilité dans le regard, un symbole typique de la tristesse qui sommeillait au fond de moi-même, et qui ne pouvait pas être dissimulé même aux yeux de ma mère.

Je tenais à ma mère plus que tout, et la voir en train de perdre son moral était une chose que je détestais absolument, simplement parce que je me sentais inutile, ne servant pas à grand chose même pour celle qui m'avait donné la vie, chose insensée en théorie. Je devrais pouvoir l'aider en théorie, faire quelque chose pour elle, mais je n'arrivais à rien du tout. Je n'arrivais pas à être utile pour ma propre mère... Je lui parlais désormais de ma rencontre avec son père, mon grand-père en outre. Une part de tristesse et une part de bonheur dans une même journée avaient forgé un temps bien compliqué. Le bonheur m'avait redonné la vie, mais la tristesse m'avait brisé. J'aurais aimé pouvoir sauver son père, lui ramener un zeste de bonheur, mais je ne pouvais rien faire. Je devais laisser les événements se produire sans les changer. Cela m'avait brisé parce que je n'avais rien pu faire. Je n'avais rien pu faire...


- Je pense aussi qu'il a du voir un peu de sa fille dans mes yeux, et c'est peut-être ce qui m'a fait gagner sa confiance. admettais-je Oui malheureusement j'ai pu assister au jour de sa mort, et j'ai été contraint à l'immobilité. Je ne devais rien changer, rien faire pour modifier ce jour, et ça m'a brisé en quelque sorte, car j'aurais aimé pouvoir ramener un zeste de bonheur dans ta vie, quelque chose de bien, mais je ne le pouvais pas. Cela faisait partie des événements que je ne devais pas changer. Je ne devais prendre aucun risque sur toute la trame du temps parce que je risquais de détruire plus de choses que les changer pour le bien. J'aurais réellement aimé faire quelque chose pour lui.

Je la regardais.

- Mais je peux éventiellement répondre à ta question, à savoir si tu tiens ton don de lui. J'ai pu le rencontrer quand il a utilisé le sien.

J'hésitais avant de le dire.

- Et c'est la vérité...c'est de lui que tu tiens ton don.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 31/05/2011
Messages : 2348

Date de naissance : 18/06/1990
Age : 28
Capacité(s) : Explose des choses avec la force mental et renaît de ces cendres comme un phénix

Camp : Neutres

Feuille de personnage
Activité RP: 2 Rp en ce moment
Mode RP: n'est pas libre pour le moment
Tes Relations:
MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Jeu 12 Avr - 15:45

Le passait beaucoup trop vite, quand j'avais quitter l'apparetement il n'était que 8:30. Maintenant, il était 11:30 et je commençais à avoir un peu faim. Je n'avais pas manger depuis ma dernière pause qui avait été à 2:00 du matin. Mais, ma faim pouvait attendre un peu. Surtout quand on n'a son fils devant nous et ces pas tout les jours qu'on pouvait le dire. Personne ne pourrait vivre se que je vis en ce moment. Tout ce que j'avais vécu en quelques années, personne ne pourrait le vivre. C'était une folle aventure que j'avais en ce moment.

Quand Tyler me parlait de mon père. Juste dans les paroles qu'il me disait je pouvais revoir mon père dans les souvenirs que j'avais de lui. Il m'avait quittée trop tôt car j'avais encore des questions à lui poser vu que je ne pouvais pas les poser à ma mère. Maintenant je restais sans réponse pour longtemps et même pour toujours. Dommage que ma mère était dans un centre parce que j'aurais voulu avoir des réponse de sa part. Quand Tyler me disait qu'il avait vu la mort de mon père et qu'il n'avait plus rien faire. Mon visage exprimait la tristesse à 100%. Je n'avais pas de larmes, car je ne voulais pas pleurer, mais ma voix pouvait tout dire. Il me dit qu'il ne devait pas prendre de risque sinon il aurait détruire quelque chose. Mais, il me dit qu'il aurait aimer faire quelque chose pour moi.

Je levais mon visage pour le regarder et lui dit ceci :


Non, je comprend ce qui est mort doit le rester, mais j'aurais aimer le revoir et qu'il me serre dans ces bras une dernière fois. La vie au voulu le prendre et le porter au ciel parce que c'était le moment pour lui, mais à chaque fois que j'y pense je me revois à 15 ans et les larmes que j'ai eu cette journée là.

Mais, les prochaines paroles qui sortit de la bouche de mon fils me surprit et répondait à une question que je me posais depuis que j'avais mon don. Selon, Tyler mon don d'exploser les choses je le tenais de mon père. Quand il avait rencontrer mon père il avait utiliser son don devant lui. Pour peut-être lui faire peur, mais Tyler était mon fils donc il n'aurait pas pu avoir peur, car il m'avait vu moi le faire dans son présent. Mon dieu ! Cette histoire de présent, passé et futur devenait trop compliquer pour ma petite tête. Contente de se qu'il venait de me dire, je le prit de nouveau dans mes bras. J'étais si contente qu'il ai répondu à une de mes nombreuses questions.

Si savais le bonheur que tu viens de me donner Tyler. Honnêtement, tu viens d'effacer la douleur que j'avais depuis quelques minutes. Wow, je ne pensais pas que c'était de mon père que je tenais mon don. Mais, ce qui me dérange un peu ces le fait que toi ton premier don tu ne le retient pas de moi ou de Sam.

Ces vrai si on compte juste mon don d'exploser etg le don de feu de Sam. Notre fils aurait du avoir l'un ou l'autre et non pas quelque chose avec l'esprit. Tout ceci devenait bizarre et cela malgré ma joie m'inquiètait un peu.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


The day we met,
Frozen I held my breath
Right from the start
I knew that I'd found a home for my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   Ven 13 Avr - 1:07

Le temps passait sérieusement vite et je ne m'en rendais absolument pas compte, surtout parce que je passais mon temps à observer ma mère, à parler avec elle. Je ne me sentais plus seul et elle m'aidait à aller mieux. Sincèrement, je me sentais beaucoup mieux quand j'étais avec elle, et je parvenais à retrouver l'espoir, une vertue qui avait du mal à rester dans mon esprit depuis quelques temps. Ma mère, son immense coeur, cela m'aidait. Mon âme parvenait à ressusciter grâce à la présence de ma mère, et cela me faisait du bien.

Quand j'avais pu visiter le passé de ma mère, un sentiment de culpabilité m'avait envahi quand je n'avais pas pu sauver son père. Dans le futur, ma mère m'avait tant parlé de son souhait, de son envie de le revoir et de le serrer dans ses bras, souhait que j'entendais de nouveau en étant en sa présence. Je me rendais compte d'à quel point elle restait la même, et tout ceci me fit comprendre que le temps ne l'avait pas changée. Elle était restée la même à l'avenir et je ne pouvais que lui sourire même s'il s'agissait d'un maigre sourire rien qu'en voyant cela.

Je lui parlais.


- C'est parce que je connais ton souhait que j'aurais bien aimé pouvoir le sauver et faire quelque chose afin que tu puisses le revoir. C'était en pensant à toi que je souhaitais le sauver, mais le fait de comprendre que le temps m'en empêchait m'a brisé. Cela m'a fait du mal de ne pas pouvoir faire quelque chose pour toi, sincèrement...

Quand je lui parlais de son père et que je lui révélais le fait que son don venait de son père, elle me prit dans ses bras, heureuse. Elle était contente du fait que j'ai pu répondre à l'une de ses questions.

- Et moi cela me rend heureux de te voir rayonnante quand tu connais la vérité. Je suis sincèrement heureux d'avoir pu te donner cette réponse. disais-je avec le sourire.

Mon don il était très difficile d'en parler.

- Il est vrai que c'est plutôt compliqué de comprendre mon premier don, surtout quand je vois quels sont les vôtres. Je ne sais pas d'où vient mon don, c'est étrange. C'est une vérité que je n'ai pas pu comprendre même en remontant dans le temps. Je ne comprend pas comment j'ai pu hériter de ce don alors qu'aucun de vous ne le possède.

Ma mère venait de mettre le doigt sur la plus grande incompréhension de ma vie : mon don.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tu es perdu, alors moi je t'aide - avec Tyler Anderson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un lien c'est quelque chose d'unique, qu'il soit positif ou négatif. Alors, vous en voulez un avec moi ?
» Bah alors bonhomme, tu t'es perdu ? [Jeremy & James]
» Aragorn ~ J'ai perdu la lune à essayer de compter les étoiles || 1er Janvier
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» ALBA: Aide en matiere energetique et sanitaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Toute Bonne Chose A Une Fin :: Les Archives Du RPG-