AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rapprochement présidentiel ( Nathan )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rapprochement présidentiel ( Nathan )   Mer 18 Jan - 15:54

Bip... Bip... Bip... Bip... Avec un grognement et un geste vif, Pandore abattit sa main encore lourde de fatigue sur son maudit réveil. Avec l'agilité féline qu'elle avait acquise de son ancien amant, elle sauta du lit et retomba avec grâce sur ses jambes. Se regardant dans le miroir avec un sourire satisfait de son action, elle attrapa le peignoir prune en velours qui se trouvait sur le fauteuil à côté se son lit et s'en couvrit pour ne pas sentir la fraîcheur matinale que pouvait lui procurer sa nuisette en satin blanche. Elle passa ses mains dans ses cheveux et se dirigea vers la cuisine, pieds nus, en les mettant sur son côté droit. Elle actionna la machine à café puis alla dans la salle de bain pour se faire une beauté. Après une bonne douche, elle se sécha les cheveux qui se mirent en place d'une manière fort peu naturelle mais très habituelle pour Pandore.

La jeune femme attacha ensuite ses cheveux en chignon montant, le fixant avec une broche travaillée en argent et une sorte de baguette chinoise. Elle se maquilla avec soin et après s'être lancé un regard aguicheur et avoir rit d'elle-même, elle retourna en vitesse dans sa chambre. Elle enfila une chemise blanche en satin, accompagnée d'une jupe taille haute noire et droite. Après avoir enfilé des escarpins et avoir arrangé son décolleté de manière à ce qu'il attire sans être vulgaire, elle couru vers la cuisine et se servit une tasse de café. Elle relu en vitesse son CV tout en buvant et fixa le regard de Nathan présent sur le journal du matin. De son index, elle caressa son visage en posant sa tasse et avec un sourire malicieux, elle attrapa son manteau et son sac et descendit dans la rue.

A peine avait-elle levé la main qu'elle était déjà dans un taxi.


* Ce pouvoir est vraiment fantastique *

Elle jeta un coup d’œil à sa montre afin de d'assurer qu'elle n'était pas en retard puis elle se colla au fond de son taxi tandis que celui-ci la dirigeait vers la maison blanche.
Une fois déposée, elle se dirigea vers les grilles e attendit que quelqu'un vint à elle.


Que faites-vous ici mademoiselle ?

Bonjour, je m’appelle Pandore Cartwright, j'avais rendez-vous avec monsieur le président à 9h00 pour le poste de chargée de communication... Voici ma carte d'identité.

Après que le garde est vérifié les informations auprès d'un certain « Jim », il invita Pandore à se diriger vers le hall et une fois dans le hall, un femme vint l’accueillir.

Pandore Cartwright ? Suivez-moi s'il-vous plaît.

Après avoir monté plusieurs étages et passé plusieurs couloirs, son guide s'arrêta devant une porte et la fit s’asseoir dans un siège qui se trouvait juste en face.

Attendez ici.

Sans un mot de plus, elle entra dans la pièce et ferma la porte derrière et quand elle ressortit quelques minutes après se fut pour dire.

Mademoiselle, veuillez entrer, le président va vous recevoir.

Après une profonde inspiration, elle entra, le manteau sur le bras et son attaché-case à la main. La pièce était digne d'un décor de film, jamais elle n'aurait pensé avoir un jour l'honneur de fouler son sol. Le président Petrelli était assis à son bureau, écrivant quelques notes avant de lever les yeux vers elle. Elle vit son regard se troubler et sourit. Il se leva et l'invita à s’asseoir après lui avoir présenté sa main à serrer.
Elle s'assit avec grâce, croisa les jambes et posa ses mains sur ses jambes.


C'est un honneur de vous rencontrer monsieur le président. J'ai ici un CV résumant tous mon parcours professionnel. Je dois avouer que j'ai quelque peu d’expérience dans le domaine de la communication mais malheureusement jamais à l'échelle présidentielle je peux donc comprendre que...

Elle leva vers lui un regard et un sourire enjoliveur

… que je corresponde pas à vos attentes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rapprochement présidentiel ( Nathan )   Ven 20 Jan - 1:14

J'étais rentré finalement de Las Vegas après un séjour qui restera à jamais graver dans ma mémoire. J'avais tendance à me remémorer certaines choses comme si ma dernière heure était arrivée. Peut-être que c'était l'aspect mélancolique, à force de se remémorer ses souffrances. Seulement, depuis quelques temps, les choses avaient changé comme si le bonheur, la joie de redevenir moi-même était possible. Serait-je enfin vers la voie de la guérison au point de ne plus en vouloir au monde ? Je n'en savais rien encore mais j'avais envie de profiter des choses de la vie. Seulement, je me souvenais que j'avais rendez-vous dans le cadre d'un recrutement de mon conseiller ou ma conseillère chargée de la communication. J'aurais bien vu que mon conseiller se charge de tout mais il n'était pas là au point que j'avais besoin de quelqu'un d'autre en renfort. Au moins, je me sentirais plus à l'aise avec la nouvelle personne. Je venais donc d'arriver à mon bureau afin d'honorer mon rendez-vous. Je m'étais mis cette fois-ci mon costume fétiche. Je devais paraître bien en forme et recevoir cette personne comme il se devait. Ma secrétaire venait me voir et m'annonçait les rendez-vous de la journée. Je prenais donc connaissance que mon rendez-vous était à 9h. Oui, c'était assez tôt et je n'avais pas assez récupéré ses derniers temps mais mon devoir passait par-dessus tout. Finalement, on m'informait que la personne qui était arrivée n'était autre que Pandore Cartwright. Je faisais signe à ma secrétaire d'aller la chercher alors que pour moi, je revoyais un peu ma tenue. Je voulais quand même être présentable. Je pensais à beaucoup de choses et finalement, la première chose qui me venait à l'esprit était ce que j'avais l'intention de faire lors de la fin de ma journée. J'avais l'intention de sortir le grand jeu ce soir. Je me souvenais de certaines notes à prendre et surtout prendre des nouvelles de la virée de mon conseiller en chef en Afrique avec Dilan. J'entendais de nouveau la porte. Ma secrétaire me disait qu'elle était là. Je lui demandais de la faire rentrer. Je continuais de prendre des notes. J'avais donc la ferme intention d'effectuer ses tâches. Ma secrétaire avait donc précisé à cette jeune femme que je pouvais la recevoir. Elle rentrait. Je levais finalement mes yeux du bureau et je la voyais. On aurait dit une apparition. C'était un ange. Je devais quand même rester un peu concentré. Je me levais de mon bureau. Je lui présentais ma main en guise de bonjour. On se serrait la main. Elle s'asseyait. Je m'asseyais également. A ce moment-là, elle me disait que c'était un honneur de me rencontrer. Elle avait donc avec elle un CV résumant son parcours professionnel. Elle m'avouait cependant qu'elle avait que peu d'expériences dans le domaine de la communication mais elle n'en avait pratiquement pas pour la Maison Blanche dont elle pouvait comprendre qu'elle n’était pas à la hauteur. Lorsqu'elle me regardait, cela faisait ressortir, la personne en moi qui aimais le danger, l'inconnu. Je lui souriais espérant pouvoir la rassurer. Je regardais son CV et je voyais quand même un certain potentiel. Je la regardais dans les yeux. J'étais quand même attiré par cette beauté. Nathan, tu dois rester calme !

Nathan : Tout le plaisir est pour moi mademoiselle. Je vois par le CV que vous avez un parcours pour le moins intéressant. C'est vrai que nous demandons quelqu'un dans la communication afin de travailler directement avec moi, dans le cadre des prochaines réformes, des décisions importantes que je pourrais prendre dans les prochains mois. Je ne souhaite pas quelqu'un qui utilise ses influences mais de quelqu'un au contraire qui serait là pour m'apporter une véritable aide et me donner son sentiment. Je sais que vous pourriez être à la hauteur. Vous correspondez à ce que je cherche.

J'étais comme attaché à cette jeune femme alors que l'on venait à peine de se rencontrer. En tout cas, j'avais l'intention de l'aider. Mais je devais par contre éviter de répéter les mêmes erreurs. La plupart du temps, elles étaient devenues des amies et ensuite plus si affinités.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rapprochement présidentiel ( Nathan )   Mar 24 Jan - 20:29

    Elle lui plaisait, cela se voyait du premier coup d’œil. Elle n'en montra rien mais cela l'amusait beaucoup. Le président des États-Unis, sous son charme, elle, la fille dont même le père n était pas resté. Il fallait dire que lui-même avait du charme, une belle carrure, des yeux profonds et le charisme du politicien qui se respecte. « Vous correspondez à ce que je cherche. » Cette remarque eu pour effet d'éclairer son visage, un grand sourire s'afficha sur ses lèvres bien dessinées.

    Je ne m'attendais pas à cela... Je vous avoue que je pensais être venu pour rien, que vous alliez me remercier en me disant que vous pourriez parfaitement vous passer de moi...

    Elle baissa les yeux, un sourire gêné pour les releva en haussant les épaules et en se mordillant la lèvre inférieure inconsciemment.

    Et bien monsieur le président... Désirez-vous que nous nous accordions dès maintenant ou préférez-vous que je revienne ? Voyez-vous, je n'ai peut-être encore jamais eu l'occasion de travailler à la maison blanche mais je connais mon métier. Je pense qu'il serait préférable que nous nous connaissions un peu plus afin de savoir comment fonctionner ensemble pour vous corresponde au mieux et évitez de vous trahir face aux américains qui comptent sur vous... Ceci dit...

    Elle montra ses dossiers qui l'attendait sur son bureau

    … je peux comprendre que je tombe mal et que vous préféreriez écourter notre entretien pour poursuivre vos tâches en cours. Sachez en tout cas que je vous remercie infiniment de m'engager monsieur le président, c'est un honneur de travailler pour vous.

    « Vous correspondez à ce que je cherche. » Cette phrase ne cessait de trotter dans sa tête. Son pouvoir pouvez parfois la rendre égocentrique et à ce moment précis, c'est exactement ce qu'il se passait. Et s'il entendait par là qu'elle correspondait aussi à d'autres « recherches »... Après tout, monsieur Petrelli avait un beau dossier de conquête derrière lui et avec son pouvoir, pouvait-il réellement l'éviter ? Sans compter qu'elle serait constamment dans son sillage... A l'heure qu'il est, elle espérait juste qu'il accepterais de poursuivre la conversation. Elle décida de l'engager une nouvelle fois en portant sa main sur son cou avec grâce.

    Excusez-moi monsieur, je ne voudrais sûrement pas vous paraître impolie mais... pourrais-je avoir un verre d'eau s'il vous plaît ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rapprochement présidentiel ( Nathan )   Dim 29 Jan - 1:21

J'étais charmé et je ne pensais pas du tout à cette éventualité lorsque j'avais décidé de la recevoir pour ce poste. Comme quoi il y avait beaucoup de surprises dans ce monde. Elle affichait un sourire alors que je lui avais affirmé qu'elle correspondait à mes critères. J'y pensais, c'était certain. Elle avait tous les atouts nécessaires. Et voilà, dans quelle situation je me retrouvais encore. Je n'attirais que ça à croire que c'était une fatalité. Elle semblait surprise de ma réponse. D'ailleurs ses mots reflétaient ce qu'elle pouvait ressentir. Elle m'avouait même qu'elle pensait être venue pour rien, que je l'aurais remercié en lui disant que je pouvais parfaitement me passer d'elle. J'aurais pu mais je voyais en elle un intérêt tout particulier. J'avais besoin de quelqu'un pour ma communication et mon conseiller en chef n'était pour l'instant occupé qu'à chasser sa propre fille. Elle semblait gênée, timide devant ma présence et cela me plaisait. Ainsi, elle me demandait si je désirais que nous nous accordions dès maintenant ou bien si je préférais qu'elle revienne. La question était difficile mais je n'avais rien prévu de particulier. Je reprenais mes habitudes, le travail. Je commençais même une toute nouvelle vie. Elle m'expliquait qu'elle n'avait peut-être encore jamais eu l'occasion de travailler à la Maison Blanche mais elle connaissait son métier ce qui était pour moi très satisfaisant. Elle pensait même qu'il serait préférable que nous nous connaissions un peu plus afin de savoir comment fonctionner ensemble, pour me correspondre au mieux et éviter de me trahir face aux américains qui comptaient sur moi. Elle me montrait la pile de dossiers. Ah, l'administratif, la gestion et parmi celles-ci, il y avait bien sûr la situation sur la chasse contre les spéciaux. C'était assez convaincant, digne même de l'un de mes discours il y a bien longtemps, dans la ville de New York. J'avais trouvé la perle rare. Une personne même compréhensive, c'était rare. Elle me laissait même la possibilité d'écourter notre entretien pour que je puisse poursuivre mes tâches en cours si elle tombait mal. Elle me remerciait même de l'engager. Le fait qu'elle évoque que de travailler avec moi était un honneur me faisait sourire. Cela faisait du bien de savoir que les personnes savaient encore que j'étais l'homme providentiel, celui qui allait protéger cette population. Elle portait la main sur son cou. Ah, comment on ne pouvait pas craquer ? J'étais un peu gêné mais surtout, j'essayais de ne pas le montrer. Elle s'excusait mais elle aimerait un verre d'eau. Je m'exécutais. Je me dirigeais vers mon bar personnel et j'avais quand même de l'eau avec tous ses alcools. Je n'avais envie que d'une seule chose, c'était de boire également. C'était ce que je faisais d'ailleurs. Je prenais un bon verre de whisky. Je revenais vers elle, en lui tendant le verre d'eau qu'elle prenait immédiatement. Je buvais un peu de whisky. Cela allait beaucoup mieux.

Nathan : Tenez votre verre d'eau et ne vous inquiétez pas, vous n'avez pas été impoli, loin de là. Après tout, je suis là pour que mes collaborateurs, les personnes qui travaillent en vue de faire avancer le pays, se sentent bien. Ils doivent travailler dans de bonnes conditions. Vous avez en tout cas toutes les compétences nécessaires pour ce travail. J'ai besoin réellement d'un regard neuf sur ma communication, la manière dont je pourrais aborder les prochaines réformes. Je suis d'accord, sur le fait que nous devons nous connaître un peu mieux. Je répondrais bien sûr aux questions que vous vous posez sur moi. Je n'ai rien d'autre de prévu pour le moment. Il se trouve que ce sont les rendez-vous pour trouver ma conseillère en communication qui m'occupent. C'est important vu ce qu'il va arriver prochainement. J'ai l'intention de changer les choses.

J'avais en effet l'intention de changer les choses, de montrer qui j'étais et personne ne viendrait détruire mon autorité. Mais je devais me montrer assez serviable et surtout, j'avais de la chance de l'avoir trouvé du premier coup.

Nathan : Je pense sincèrement que ntore collaboration risque d'être fructueuse pour vous comme pour moi. Il est temps de trinquer à notre succès.

Je me dirigeais vers le bar. Je prenais une bouteille de champagne et je servais deux coupes. J'en tendais une à ma nouvelle partenaire qu'elle prenait. Je gardais l'autre.

Nathan : A notre réussite !

Je souriais. Et voilà que je commençais à essayer d'attirer l'attention. J'étais charmé et même un peu plus que ça. Je restais toujours le même. J'avais un regard différent sur elle. Je n'étais même pas capable de rester professionnel. Seulement les choses allaient encore plus loin et voilà que je venais de tromper ma femme.

Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rapprochement présidentiel ( Nathan )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rapprochement présidentiel ( Nathan )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les gros bras(Sybille et Nathan)
» Nathan et Sybille (Pv : Syb' <3)
» Nathan et Syb' (Avant l'enlèvement de Sybille)
» Rentre après avoir vu cet imbécile {Nathan.
» Nathan Paetsch signe a Ottawa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Toute Bonne Chose A Une Fin :: Les Archives Du RPG-