AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Faster (Pv avec Arthur Petrelli)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Faster (Pv avec Arthur Petrelli)   Ven 6 Jan - 22:02

De retour à la maison après une chasse importante en Afrique. Malheureusement, le fait d'avoir eu Dilan a été en même temps un atout et également un inconvénient face à ma fille. J'en avais appris certaines choses comme leur dernière confrontation et le fait qu'elle ait été blessée gravement au point d'avoir une cicatrice à vie. Mais ce qui me posait problème, c'était que Dilan avait découvert certaines choses me concernant. Si je voulais continuer mon plan, j'avais intérêt à faire attention si je ne voulais pas me faire démasquer. J'avais retrouvé la ville de Washington où je devais me remettre de mes émotions et surtout penser à régler les problèmes présents. Le président se fiait à mon instinct, à mon intuition et à mes recommandations mais son père était revenu. Nathan me l'avait reproché et je devais faire attention à moi si je ne voulais pas que Nathan ne prenne part du côté de mes ennemis. J'avais trop besoin de lui. Mais je me concentrais sur des dossiers, sur de l'administratif. Je détestais ça et je ne rêvais que de vengeance. Soudain, je voyais l'heure et je savais que Nathan allait arriver. Cela sera à ce moment précis où je pourrais l'influencer pour la suite du projet. J'adorais mon poste. Bon, il était temps de savoir ce que c'était.

Max : Nathan, je ne donnerais pas pour le moment des indications pour ma fille, vous allez devoir attendre.

Je n'avais pas relevé la tête étant trop occupé avec les papiers administratifs que je n'avais pas fait attention sur l'identité de la personne qui allait arriver près de moi. Je n'entendais aucune réponse et cela m'intriguait.

Max : Je pensais que vous auriez une réplique cinglante me concernant, que vous pourriez vous plaindre de mes compétences et méthodes mais rien. Vous êtes malade ?

Finalement, je relevais ma tête et avec grande surprise, je pouvais remarquer que c'était une toute autre personne. Ah, je n'avais pas prévu ce genre de chose.

Max : Je n'avais pas prévu de rendez-vous avant un moment. Que venez-vous faire ici ?


Légèrement caché dans l'ombre, je ne pouvais reconnaître de suite qui c'était. Je me demandais bien ce qui se passait et surtout, si ce n'était pas un piège que l'on me tendait. Je me rendais compte que le combat contre ma fille avait été bien rude pour que je perde comme ça certains réflexes. Cependant, j'avais l'impression de reconnaître cette personne. Oh, non, c'était impossible ! Il aurait eu l'idée de venir jusqu'ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faster (Pv avec Arthur Petrelli)   Lun 9 Jan - 20:13

    La vie était assez ennuyeuse de mon côté, depuis la perte du sérum que le Docteur Suresh avait pu élaborer à l’aide la formule cachée et du catalyseur. Je ne savais pas vraiment quoi faire de mes journées. Grâce à mes sous-fifres, j’avais pu collecter encore quelques pouvoirs, pour agrandir ma collection et devenir encore plus puissant. Mais je n’avais pas encore eu à les utiliser. Pour occuper un peu cette nouvelle journée qui venait de commencer, je cherchais quelque chose, une personne, parmi mes nombreux dossiers. Il s’agissait d’un ancien membre de la Compagnie, un homme que je connaissais donc depuis pas mal de temps, à vrai dire, depuis sa création. Cet homme s’appelait Max Hawkins. J’avais cru comprendre qu’il avait fait plus ample connaissance avec mon ex-femme, pendant ma disparition, et qu’il ne l’appréciait pas tellement. Ce n’était pas plus mal, je ne recherchais pas à ce qu’un homme du gouvernement se lie d’amitié avec quelqu’un de la famille. Même si Nathan en était le Président. Je décidais alors de lui rendre une petite visite, sur son lieu de travail. Usant de ma super vitesse, ce ne fut pas long. En seulement quelques millisecondes, j’y étais. Je passais sans mal la sécurité, en utilisant ma télépathie et ma polymorphie, comme d’habitude. C’était vraiment le meilleur moyen de passer inaperçu. Bien sûr, en avançant dans le bâtiment, je ne manquais pas de demander où se trouvait le bureau de l’homme que je recherchais. On m’indiqua qu’il se trouvait au dernier étage, près de celui du Président. Aucun problème.

    Après plusieurs étages d’ascenseur, j’arrivai enfin au dernier, me rendant dans le bureau du conseiller. Ouvrant délicatement la porte, j’avançais dans la salle, un peu sombre, où je pus voir l’homme, près de son bureau, le nez dans les documents administratifs. Il semblait très occupé car, lorsque j’entrai, il me prit pour mon fils, Nathan, lui adressant la parole. Cependant, n’entendant aucune réponse de sa part, il leva la tête et vit que ce n’était pas celui qu’il pensait. Au vu de sa réponse, il ne semblait pas me reconnaître. En même temps, cela faisait tellement longtemps que j’avais quitté la Compagnie. Au moins une trentaine d’années, si ce n’est plus. Il avait bien vieilli en tout cas. Mais je reconnaissais bien son visage. Je le regardais, et je lui répondis.

    « Je vois que vous n’avez pas changé, monsieur Hawkins. Toujours aussi obsédé par le côté administratif. Je ne pensais pas, cependant, que vous rejoindriez le Gouvernement, et encore moins la cause de mon fils. Cela m’étonne de votre part. Pour vous répondre, il n’y a pas vraiment de raison à ma présence. J’ai juste eu envie de passer voir ce que vous étiez devenu. Et je dois dire que je ne suis pas déçu… »

    Grâce à mon nouveau pouvoir de détection, j’avais pu voir que celui-ci avait acquis de nombreux dons depuis la dernière fois. Cela m’intéressait de plus en plus. J’allais pouvoir jouer avec ça, surtout qu’il n’était pas au courant que j’en possédais, moi aussi. A vrai dire, à l’époque, je n’ai jamais vraiment eu à utiliser mon pouvoir naturel, et donc à le montrer. Ce qui me rendait d’avantage mystérieux à son égard.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faster (Pv avec Arthur Petrelli)   Mer 11 Jan - 0:41


J'étais bien absorbé par les papiers administratifs. Pour ce qui était de la capture, c'était assez ennuyeux car il n'y avait personne de compliqué. Pour ma fille c'était une autre histoire. Pour ma dernière, ce n'était pas la peine d'en parler car aucune trace depuis longtemps. En même temps, je réfléchissais à l'avenir de la présidence et je n'avais que des idées en tête pour satisfaire mes désirs. Lorsque Nathan m'avait dit que son père était revenu, je me pensais en danger mais finalement, j'étais à la même place. J'attendais des nouvelles encourageantes. L'intuition était qu'à la même heure, j'aurais pu voir Nathan en train de débouler, essayant de me convaincre mais moi, têtu, j'étais contre. Ensuite, je gagnais la partie. Seulement, je n'avais pas prévu ce genre de visite. Cet individu avançait vers moi. Et là, je reconnaissais cette voix. Elle était si familière. Arthur Petrelli ? J'étais surpris. Il voyait que je n'avais pas changé et que j'étais toujours obsédé par le côté administratif. Je crois qu'il ne connaissait pas mon autre activité. Il ne pensait pas cependant que je rejoindrais le gouvernement et encore moins la cause de son fils. Finalement, j'arrivais à l'étonner. Comme quoi, j'avais bien changé depuis la Compagnie. Par contre, il avait juste envie de passer voir ce que j'étais devenu sans aucune raison particulière à sa présence. Il n'était pas déçu ? Je ne comprenais pas. Aurait-il eu vent de mes actions ?

Max : Vous savez que l'administration n'est pas simplement que mon domaine principal. J'ai changé depuis la dernière fois Arthur, bien changé et vous n'imaginez pas à tel point. Je peux vous étonner. J'ai choisi la cause de votre fils. Il m'a convaincu sur son projet mais quand vous me dîtes que vous êtes étonné par mon choix, vous m'auriez vu dans quel camp exactement ? Celui des opposants ? En étant ici, d’un certain côté, j’avais évité le massacre des anciens membres de l’organisation. En effet, cela faisait longtemps que nous ne nous étions pas vu. Qu'est-ce que vous êtes devenu depuis toutes ses années ?


Arthur avait réussi à partir de la Compagnie sans représailles alors que moi, j'étais devenu l'ennemi public n°1. Ma femme a perdu la vie à cause d'Angela et c'est en grande partie pour ça que je suis ici. Arthur ne savait pas encore qui j'étais réellement mais moi, j'étais sûr qu'Arthur avait un pouvoir comme les anciens membres de la Compagnie, comme Angela en particulier mais lequel ? Je le saurais en discutant avec lui, en le connaissant mieux. Je me demandais par contre si Arthur connaissait mes véritables projets. Si c’était le cas, il aurait voulu me détruire, me neutraliser parce que j’étais sur son chemin. Seulement, tout était normal. Je restais toujours aussi discret.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faster (Pv avec Arthur Petrelli)   Mer 11 Jan - 13:22

    J’avais déjà en tête ce que je comptais vraiment faire ici. Mais je ne comptais pas lui dévoiler. Ou du moins, pas tout de suite. Je voulais laisser un peu de mystère derrière mes actes. Car j’étais comme ça, mystérieux à souhait. Je n’aimais pas que mes plans éclatent au grand jour, au contraire. Je voulais qu’ils réussissent à 100%, qu’ils n’échouent pas à cause de quelqu’un. J’écoutais donc la réponse de mon ancien collègue. Le ton de ses paroles étaient toujours le même lui aussi. Décidemment, il n’avait pas vraiment changé, d’après ce que je pouvais voir jusque-là. Il parlait d’une deuxième fonction, en plus de celle de conseiller pour du Président. Vu ce qu’il avait dans la tête, tout cela n’était pas très net. Il se désigna également comme le « sauveur » des anciens membres de la compagnie si on peut dire. Je n’étais pas tout à fait d’accord avec ça. Ce n’était pas lui qui avait arrêté l’homme qui les assassinait tous un par un, ce Adam Monroe. Je m’approchais de lui, déposant ma main sur son épaule, en l’espace de quelques secondes, pour ensuite me diriger vers la fenêtre de la pièce. Je lui répondis ensuite.

    « Je sais très bien que vous n’êtes pas seulement à la botte du Président. Malgré votre ancienne gêne quand il fallait prendre des décisions, vous restiez tout de même quelqu’un d’assez mystérieux, et qui avait des ambitions. Peut-être que le fait de travailler pour le Gouvernement vous aide à les accomplir, c’est possible. Mais je dois avouer que je vous aurais plutôt vu indépendant. Non pas quelqu’un se rangeant dans la catégorie des gentils et des méchants, mais plutôt entre les deux. Au fond, je suis sûr que c’est ce que vous êtes. Cependant, lorsque vous parlez de la Compagnie de cette façon, je dois vous arrêter de suite. Vous vous rappelez d’Adam Monroe ? Un homme que la compagnie avait enfermé il y a bien longtemps. C’est lui qui a assassiné Kaito Nakamura, et qui prévoyait de tous nous assassiner. Ne croyez pas que vous êtes celui qui a empêché ça. En vérité, c’est moi qui l’ai arrêté dans sa lancée. Il est mort aujourd’hui. Paix à son âme. »

    Je tournai la tête pour le regarder, puis pour regarder les documents présents sur son bureau.

    « Je tiens à garder cela secret. Néanmoins, je travaille avec des spéciaux, je ne les chasse pas, comme la Compagnie le faisait. J’ai de nouveaux idéaux. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faster (Pv avec Arthur Petrelli)   Mar 24 Jan - 23:10

Un Petrelli pouvait toujours être surprenant. Angela ? Elle avait réussi à faire de moi ce que j'étais. Nathan ? Un homme pour lequel, je peux l'emmener vers mes objectifs. Je restais quand même vigilant car de toute la famille, je ne le connaissais pas vraiment. Il me suffisait d'en savoir un peu plus et mon empathie fera le travail. Il s'approchait de moi, déposant sa main sur mon épaule. Il savait très bien que je n'étais pas seulement à la botte du Président. Visiblement, il tentait de m'étudier, de savoir qui se cachait derrière moi mais personne jusqu'ici n'avait réussi à me connaître totalement. Angela avait réussi à me manipuler mais je me suis juré de ne jamais retomber dans cette même situation. Malgré le fait que je prenais des décisions, je restais quelqu'un d'assez mystérieux et qui avait des ambitions. Il pensait même que le fait de travailler pour le Gouvernement m'aiderait à les accomplir. Oh oui, j'avais des ambitions mais je les cachais car je savais que cela entraverait l'action d'Arthur. Après tout, un père protège son fils. Enfin, c'était ma conception des choses. Cependant, il devait avouer qu'il m'aurait vu plutôt indépendant, non pas se rangeant dans la catégorie des gentils et des méchants mais plutôt entre les deux. Mais il visait juste, même si ce qui m'animait était plutôt la vengeance. La perte de ma femme m'avait beaucoup changé. Angela, la Compagnie, m'avait pris celle qui avait fait de moi un homme meilleur. Elle me manquait terriblement et montrer au monde qu'il ne fallait pas me l'enlever me soulagera sauf si ce n'était pas la bonne solution, enfin, je ne sais plus trop. Par contre, lorsque je parlais de la Compagnie de cette façon, il devait m'arrêter. Il me demandait si je me souvenais d'Adam Monroe. Je me souvenais qu'il voulait que je vienne dans son équipe. J'avais résisté à la tentation et surtout, je l'avais renvoyé loin, très loin. Je m'étais toujours demandé ce que je serais devenu si je l'avais suivi. Je n'aurais pas eu mes enfants et je serais peut-être devenu le roi du monde ? Sur ce deuxième point, je rigolais... Il m'expliquait que c'était un homme que la Compagnie avait enfermé il y avait bien longtemps. C'était lui qui avait assassiné Kaito Nakamura, que j'aurais bien voulu assassiner d'ailleurs. Il prévoyait de tous nous assassiner ? Y compris moi ? Finalement, c'était bien qu'il ne m'ait pas trouvé. Il pensait que je n'avais pas empêché le massacre. En vérité, c'était lui qui l'avait arrêté. Il serait mort aujourd'hui. Il devait bien se reposer là où il se trouvait : l'enfer. Mais moi, je ne le rejoindrais pas bien au contraire. Seulement, il me regardait puis c'était les documents sur mon bureau. Mince, il était question de ma fille Taylor et de son fils Michael. En aucun cas, il ne devait découvrir la vérité. Il fallait essayer de cacher le plus possible. Il tenait cependant à garder secret ses activités. Il travaillait par contre avec des spéciaux. Il ne les chassait pas comme la Compagnie le faisait. Des nouveaux idéaux ? Oh, cela me rendait très curieux.

Max : En effet, qui n'aurait pas des ambitions actuellement. Même si nous sommes à un stade avancé de notre vie, on a toujours besoin de changement. D'ailleurs, c'était votre femme qui n'arrêtait pas de me le dire. Grâce au gouvernement, je me protège, je réalise mes ambitions mais être avec eux me permet au moins de ne pas être inclus parmi les spéciaux. Beaucoup ne réussissent pas à me cerner mais vous avez réussi. Au fond, en étant dans la Compagnie, j'avais été considéré comme le méchant mais en la quittant, c'était différent. Aujourd'hui, je ne sais plus vraiment dans quel camp je me situe. Je me souviens d'Adam Monroe. Je sais ce qu'il a fait à Kaito et d'ailleurs, il était venu me voir. Il voulait me convaincre de le suivre dans sa quête mais j'avais refusé. Le fait qu'il soit mort est un soulagement pour nous tous.


J'étais cependant toujours aussi curieux sur le fait qu'il puisse avoir de nouveaux idéaux. Cela m'étonnait de sa part surtout avec la femme qu'il pouvait avoir et dont d'ailleurs j'avais eu son pouvoir.

Max : Je comprends que vous teniez cela secret. Vous travaillez avec des spéciaux ? Je n'aurais jamais pensé que vous auriez pu travailler avec des spéciaux vu notre passé au sein de la Compagnie. De nouveaux idéaux ? Autant, vous pensez que je suis resté le même pendant toutes ses années mais vous, vous avez changé. Vous n'êtes plus accès sur la chasse mais avez-vous changé d'opinion sur eux, sur les spéciaux ? Vous pensez que c'est une menace ou au contraire une bénédiction ?

Arthur avait une certaine déduction naturelle, une certaine rapidité d'esprit. C'était ce que je pouvais reconnaître en lui. Seulement, je devais éviter qu'il ne trouve quoi que ce soit sur moi, susceptible de me compromettre. Au moins, j'en saurais un peu plus, surtout sur ses convictions par rapport aux spéciaux. Ainsi, je pourrais conseiller Nathan sur l'attitude à adopter par rapport à son père. Mais ce qui me surprenait le plus, c'était que je m'étais senti vulnérable pendant un bref moment. Ne plus savoir qui on était pouvait être le pire pour un homme. Pour moi, c'était le cas. Ma vengeance, mon obsession a supplanté tout le reste. Seulement, je reçois un coup de téléphone qui avait sonné pour moi comme un coup de massue car il se trouvait que Nathan voulait tout arrêter. Je savais ce que cela voulait dire. Sylar avait pris le pouvoir et j'étais le prochain. Arthur faisait quelque chose qui m'étonnait et disparaissait tel un voyageur dans le temps. Quoi ? Mais comment est-ce possible ? Je devais avoir ce pouvoir depuis longtemps et à mon tour, je disparaissais pour la première fois.

Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faster (Pv avec Arthur Petrelli)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Faster (Pv avec Arthur Petrelli)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Où l'on converse avec sérénité | Arthur
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Truck terminé! C'est un Véhicule volé avec Obuzier! Kaboum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Toute Bonne Chose A Une Fin :: Les Archives Du RPG-