AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Ven 16 Déc - 22:51

Tout était flou pour moi comme si je me trouvais à la limite. Je ne sentais plus rien autour de moi ni même la chaleur de mon fils tout près de moi et surtout en train de pleurer. Mon état était grave, vraiment grave au point que j'étais à la limite entre la vie et la mort. Tout s'était passé très vite. Mes souvenirs étaient quand même présents dans mon esprit. Je revoyais encore cette scène, celle où je devais de nouveau échapper à mes poursuivants. C'était le gouvernement. Même changer de pays n'y faisait rien car il y a une personne qui me connait mieux que d'autre et c'était mon propre père. Le gouvernement représentait une vilaine grosse araignée affreuse qui tentait d'emprisonner sa proie grâce à de la toile. J'étais transportée à l'hôpital de Manhattan la plus proche, celui du côté de Downtown. La prochaine fois, je ferais attention. Etre de retour au pays était difficile. Je me replongeais dans mon quotidien. Je sentais mon coeur de plus en plus faible. J'ai été gravement touché, on dirait. Le son se faisait de plus en plus rare. Je plongeais dans l'obscurité la plus totale. Je partais loin, très loin. Je me réveillais ensuite deux jours plus tard après des soins intensifs très poussés. C'était horrible mais maintenant, j'étais une patiente en convalescence. Mon fils avait réussi à trouver une cachette pendant mon absence. Je priais pour qu'il soit avec quelqu'un de bien. Je m'inquiétais et la douleur était par contre bel et bien présente. Je n'arrivais pas encore à bien bouger. Je détestais les hôpitaux et être dans ce lieu faisait remonter à la surface l'un de mes pires souvenirs comme l'hôpital où ma mère avait été emmenée mais également la naissance de mon fils en secret. J'entendais des bruits de pas. Le gouvernement ? Un personnel hospitalier ? Je ne savais pas du tout ce qui était en train d'arriver. Il était temps que je sorte de cette chambre, de cet hôpital, que je fasse un petit tour de magie qui me permettra d'éviter la sécurité. Je m'enlevais donc seringue et tout ce qui relatait aux soins médicaux. On pourrait me prendre pour une cinglée mais même si à un moment donné, j'avais vécu la plus belle des choses qu'une femme puisse connaître, je ne resterais pas ici. Je suis une Hawkins après tout, je ne savais pas rester en place. J'allais sortir quand l'un des médecins était en train de passer devant la porte. Je n'étais pas assez discrète. Un médecin venait vers moi. Il indiquait à quelques infirmiers de me mettre sur le lit et de refaire les perfusions.

Taylor : Ce n'est pas bon pour moi de rester dans cet hôpital ! J'ai mon fils qui m'attend.

Bien sûr, j'étais en observation. Ils estimaient que ma blessure était trop grave pour me laisser sortir. J'étais résignée. J'étais allongée sur le lit quand j'entendais quelqu'un en train d'arriver. Je me demandais bien qui cela pouvait-il bien être. La forme n'était pas au rendez-vous. J'entendais tout ce qui se passait. Je m'étais tournée afin de me reposer et récupérer un peu. Seulement, à l'extérieur, quelque chose d'étrange était en train de se passer et je me demandais bien de qui il s'agissait.

Taylor : Vous êtes un médecin, un infirmier, quelqu'un venu pour achever le travail ? Je vous conseille de ne même pas essayer.

Personne ne savait que j'étais dans cet hôpital donc mes hypothèses étaient plus que restreintes.
Revenir en haut Aller en bas
Vincent Castelli
Enjoy The Silence
avatar

Date d'inscription : 06/10/2011
Messages : 188

Capacité(s) : Création de mondes cybernétiques

Camp : Neutre

MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Lun 19 Mar - 14:45

Habituellement, jamais je ne me serais déplacé dans un hôpital dit public, de peur de tomber sur un lascar capable de me démasquer et de dévoiler au monde entier, mais les circonstances de ce jour étaient différentes.

La veille, de manière exceptionnelle, j’avais du faire appel à Samuel alors que je m’étais promis de ne plus le faire, selon son propre souhait, mais la situation de ce jour m’avait obligé à le faire. Aucun membre du Serenity aurait pu être capable de comprendre mieux que lui ce qui venait de se produire, surtout parce que cela le concernait principalement. A priori, des membres de la Secte, qui avaient osé l’enlever, avaient survécu et avaient débuté des recherches pour le retrouver, et pour de nouveau recommencer leurs cruelles tortures. Avec l’aide de Samuel, crever leur volonté avant qu’elle ne se réalise avait été simple à faire, mais non sans conséquence. Samuel venait d’user d’une puissance phénoménale pour tout détruire, une puissance qui sommeillait en lui selon ses propres dires. Il avait évoqué le prénom de Meknes, chose à laquelle je m’attendais depuis longtemps, mais j’aurais préféré qu’il ne subisse pas une chose pareille. Oui, j’étais au courant de tout sans lui avouer à proprement parler, ce qui était une preuve de malhonnêteté envers lui, mais j’avais de bonnes raisons de ne pas l’avoir fait, en regard à ce qui s’était produit aujourd’hui par exemple.

Après s’être servi d’autant de puissance, Samuel avait violemment perdu connaissance après avoir saigné du nez en abondance et un immense épuisement. Son état m’avait sérieusement inquiété, surtout que je ne pouvais en parler à personne. Pour ces raisons, je l’avais amené à l’hôpital pour qu’il puisse se faire soigner par un des rares à connaître la nature de ce qu’il était. Il fallait à tout prix qu’il puisse se remettre et je n’avais pas envie de le mettre en danger en lui apportant moi-même des soins qui ne seraient pas forcément appropriés.

Nous étions à l’hôpital depuis maintenant trois heures, et Samuel n’avait toujours pas repris connaissance. Je me trouvais à son chevet, attendant impatiemment son réveil, réveil qui n’arrivait pas encore. Le médecin vint vers moi.


- Docteur, s’il vous plait, dites-moi qu’il va s’en sortir sans avoir de séquelle.

- Samuel reçoit le remède nécessaire afin de remettre en marche son pouvoir de guérison, mais rien n’exclu le fait qu’il ait besoin de repos par la suite pour se remettre de ce qui s’est passé. Son épuisement n’est pas anodin, bien au contraire. Il faut prendre soin de lui.

- Mais va-t-il avoir des séquelles à cause de cette histoire ? J’ai vraiment besoin de savoir cela.

- Malheureusement, seul son réveil pourra nous le dire. En théorie, cela devrait aller, mais on ne peut pas écarter les risques de dernière minute que peuvent amener ce type d’accident. Seul le fait de voir Samuel reprendre conscience pourra nous dire s’il va parfaitement bien ou non. C’est la seule chose à attendre, j’en suis navré.

- D’accord…merci quand même.

- Gardez espoir. Si Samuel est vraiment ce que vous m’avez dit, il s’en sortira.

Garder espoir était une chose bien compliquée quand je voyais dans quel état Samuel se trouvait. La complexité que Meknes apportait à sa personnalité avait l’air de lui apporter des ennuis, moi souvent que les scientifiques certes mais cela me faisait peur.

S’il découvrait la vérité, toutes les choses seraient en effet différentes.

Je gardais une main enfermée dans celle de Samuel, et ne cessait de dire.


- Tiens le coup Samuel…je t’en supplie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Mer 16 Mai - 22:49

Médecin, infirmier ? Je ne savais pas du tout à quoi, j'étais exposée. Le fait de m'être fait tirée dessus était quelque chsoe de vraiment déstabilisant. Allongée sur un lit, je me retrouvais sans défense, dans un endroit que je détestais et qui avait été l'endroit de tellement d'évènements. Je devais sortir d'ici même si les médecins estimaient que je devais rester en observation. J'étais têtue et j'allais rester une têtue. Il était hors de question que je ne me laisse commander par des médecins. Alors, j'entendais bien que quelqu'un était en train de venir ici. Alors, je n'avais qu'une chose à faire : c'était de tout faire pour découvrir qui était la personne. Elle venait jusqu'à moi et je reconnaissais un des hommes du gouvernement. Je ne voulais pas être pris en otage, hors de question. Je ne voulais pas être emmené encore près de Nathan. Il était hors de question que je revive le même cauchemar. Il venait vers moi. Je voyais un vase et je le prenais pour le lui casser sur la tête. Je défaisais encore mes perfusions. J'étais dingue mais peu importe car il me fallait sortir de cette chambre et de cet hôpital. Je réussissais à sortir alors que l'agent était assommé. Je marchais dans l'hôpital avec cette blessure. Des pansements étaient sur moi. J'étais bien sûr dans une tenue d'hôpital que je détestais absolument. C'est à ce moment-là que je voyais les chambres et ce qui était étrange, c'était que je voyais Vincent. Alors, je décidais d'aller le voir.

Taylor : Vincent ? Mais pourquoi ici ? Vous avez sur pour moi et ce qui m'est arrivé ? Je pensais réussir à leur échapper mais cela n'a pas été le cas.

J'étais surprise, oh combien surprise par ce qui était en train d'arriver. Etait-il au courant pour moi ? Ou bien était-il possible que ce soit pour autre chose et donc que cela ne soit juste qu'une simple coïncidence. J'en aurais le coeur net. Seulement, je voyais quelque chose qui ne me plaisait pas du tout et cela était de voir Sam dans une chambre. J'étais inquiète.

Taylor : Pourquoi Sam est-ici ? Je voudrais comprendre et faire payer immédiatement à ceux qui ont fait ça à Sam.

Je regardais Sam qui était au loin. Les soins intensifs étaient terminés pour moi mais je n'aimais pas voir Sam ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Vincent Castelli
Enjoy The Silence
avatar

Date d'inscription : 06/10/2011
Messages : 188

Capacité(s) : Création de mondes cybernétiques

Camp : Neutre

MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Jeu 17 Mai - 0:41

Désormais dans une situation plus que pénible, Samuel était allongé dans ce lit d'hôpital et tout était de ma faute. Si je n'avais pas réclamé son assistance pour cette mission que je n'aurais jamais pu accomplir seul, jamais il n'aurait mis sa vie en danger pour pouvoir enfin se retrouver dans cet état, un état de douleur si immense. Il avait subi autant de blessures parce qu'il avait voulu me sauver la vie. J'étais en danger de mort à cause d'un type qui m'avait piégé et Samuel s'était interposé dans le but de me sauver la vie et avait subi toutes les attaques à ma place. Pour cette raison, je me sentais terriblement coupable de ce qui lui était arrivé. J'avais peur pour lui. Il était immortel certes, mais il souffrait comme tout le monde. Il ressentait les douleurs comme tout humain de cette planète et j'aimerais réellement pouvoir lui épargner cela, mais j'avais l'impression de ne rien pouvoir faire.

Maintenant j'étais avec lui, l'une de ses mains dans les miennes, réclamant toujours son réveil afin d'être rassuré et de voir qu'il allait bien. Je restais de longues minutes avec lui de cette manière jusqu'au moment où quelqu'un arriva. Il s'agissait de Taylor Hawkins, celle que j'avais croisée il y a quelques temps. Elle se trouvait également dans cet hôpital.

Je lui dis :


- Taylor ? Non...si je suis venu ici ce n'était pas pour ça malheureusement...mais je suis désolé pour ce qui a pu vous arriver.

J'observais Samuel pour ensuite parler à Taylor.

- Si je suis venu ici, c'est uniquement pour Sam. Quelque chose de grave est arrivé pendant l'une de nos missions, et il a été grièvement blessé en prenant toutes les attaques à ma place, pour me sauver la vie, même si cela entraine de lourdes souffrances pour lui.

Je relevais les yeux vers Taylor pour lui parler un peu plus au sujet de ce qui s'était passé, lui dire en gros ce qui avait conduit à notre présence ici.

- Nous étions partis à la recherche de personnes capables d'en vouloir à Sam. Il était le seul à connaître leur visage. On a tenté de les arrêter peu à peu, mais on a subi une embuscade, quelque chose de mortel. Pour me sauver, Samuel a tout pris à ma place pour me sauver, mais résultat il est dans cet état désormais. Je sais qu'il ne peut pas mourir mais je m'angoisse quand même. J'ai peur pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Jeu 30 Aoû - 0:23

Je tentais de m'approcher de Sam, de faire tout ce qu'il fallait pour découvrir son état. Je m'inquiétais pour lui. Il restait et resterait avant tout mon ami, la meilleure personne qui avait pu m'aider dans ce monde. Vincent était heureusement près de lui. Je pensais que Vincent était là justement parce qu'il avait entendu parler de la tentative de meurtre à mon encontre. Il n'était pas venu pour ce qui m'était arrivé malheureusement. Cependant, il s'excusait pour ce qu'il m'était arrivé. Vincent semblait vraiment être quelqu'un d'extraordinaire.

Taylor : C'est gentil, vraiment, je ne pensais pas que ce genre de chose pouvait se produire et je ne veux que protéger mon fils et avec ce qui m'est arrivé, j'espère qu'il a réussi à se trouver avec quelqu'un en qui j'ai confiance.

Mon fils restait quand même la personne la plus importante au monde, pour lequel, je serais prête à sacrifier ma vie entière pour le voir heureux. J'avais cru que mon heure était arrivée mais ce n'était pas le cas. Vincent regardait Sam. Il me disait que s'il était venu jusqu'ici c'était uniquement pour Sam. Quelque chose de grave était arrivé pendant l'une de leurs missions et il avait été grièvement blessé en prenant toutes les attaques à sa place pour lui sauver la vie même si cela devait entraîner de lourdes souffrances pour lui. Il me regardait. Je devais essayer de le rassurer. Il m'expliquait qu'ils étaient partis à la recherche de personnes capables d'en vouloir à Sam. Il précisait que Sam était le seul à connaître leur visage. Il avaient tenté de les arrêter peu à peu mais ils avaient subi une embuscade, quelque chose de mortel. Pour le sauver, Sam avait tout pris à sa place, mais maintenant, voilà son état. Il était inquiet, angoissé même s'il savait qu'il ne pouvait mourir. Sam m'étonnera toujours, c'était même certain.

Taylor : Vous auriez pu m'appeler, j'aurais tout fait pour vous aider dans cette quête. C'est important que les personnes qui ont pu s'en prendre à Sam soient punies. Sam est un héros. Il garde toujours le cap, il réussit toujours, alors que je sais que pour moi, c'est difficile. La tentation est grande à chaque fois et on a tous nos propres démons. Sam va s'en sortir. Sam va revenir auprès de nous, j'y crois et vous devez y croire aussi.

Je savais que les choses allaient évoluer, mais ce qu'il fallait le plus était un coup de pouce du destin permettant à Sam de se réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Vincent Castelli
Enjoy The Silence
avatar

Date d'inscription : 06/10/2011
Messages : 188

Capacité(s) : Création de mondes cybernétiques

Camp : Neutre

MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Jeu 30 Aoû - 13:58

Samuel ne se réveillait malheureusement pas encore, et toute cette histoire ne cessait d'augmenter mon inquiétude à son sujet. Il avait encaissé de terribles douleurs à ma place, des douleurs qui auraient pu me tuer. C'était de ma faute s'il se trouvait dans cet état désormais, et qu'il devais subir tout ça. J'étais responsable de tout ce qui se passait à présent. Si son pouvoir avait connu des dysfonctionnements, c'était à cause du fait qu'il avait du me sauver et tout prendre à ma place. Parfois, je me demandais bien pourquoi je continuais d'exister si c'était pour lui faire endurer des choses aussi terribles que ce qu'il vivait dans cet hôpital.

Taylor avait raison, on aurait pu l'appeler et réclamer son aide, mais nous étions deux à avoir refuser de le faire, en plus pour la même raison. Nous l'avions fait parce que nous refusions de la mêler à tout ça. C'était suffisamment dur comme ça, et puis être responsable d'une autre douleur m'aurait probablement tué.


- Pour tout t'avouer, on a pensé à le faire, tous les deux, mais nous avons refusé au dernier moment de se rabaisser à cela. On ne voulait pas te mêler à tout ça, et que tu sois blessée toi aussi. Mais maintenant que je vois Samuel dans cet état, je crois bien qu'on a eu tort... Peut-être que les choses auraient été plus simples si on avait fait tout ceci ensemble....enfin je l'espère.

Je regardais Samuel, toujours endormi, en ajoutant les paroles suivantes.

- Tout est de ma faute...j'aurais du agir autrement et cela l'aurait sauvé...je n'aurais pas du faire ça.

Je gardais la main de Samuel dans la mienne, avec le fameux espoir de la voir bouger, qu'il puisse faire ne serait-ce qu'un signe me prouvant qu'il était encore là, et qu'il pouvait se réveiller. Je voulais tant voir ce signe que je pourrais tout faire pour l'obtenir, mais j'étais malheureusement pris dans un flot que je détestais. Je devais être patient et attendre que Samuel agisse de lui-même. Je n'avais pas le choix.

- Je t'en supplie, réveille-toi...je...

Je ne terminais malheureusement pas ma phrase car un certain bruit m'intrigua. Dans cet hôpital régnait une agitation anormale. Quelque chose devait se produire.

- Mais qu'est-ce qui se passe ? Ce n'est pas normal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Mer 3 Oct - 17:48

Sam ne se réveillait pas. Visiblement ce qui était arrivé était réellement important. J'aurais tellement aimé pouvoir intervenir. Je pouvais même constater que Vincent se sentait bien coupable. Il ne devait surtout pas réagir ainsi. Sam restait quelqu'un de très protecteur envers les personnes qui l'entourait et je comprenais d'une certaine manière que j'aurais pu faire la même chose à sa place. Il m'avouait qu'ils avaient pensé à le faire tous les deux mais ils avaient refusé au dernier moment de se rabaisser à cela. Ils ne voulaient pas me mêler à tout ça et que je sois blessée moi aussi. Maintenant, en voyant Sam dans cet état, il croyait bien qu'ils avaient eu tort. Il m'expliquait que peut-être que les choses auraient été plus simples si on avait fait tout ceci ensemble. C'était fort possible car avec mon pouvoir, j'aurais pu vraiment bien agir sur les choses, même si la grande colère me faisait perdre mon contrôle.

Taylor : Je comprends que vous ne vouliez pas me mettre en danger et je vous en remercie tous les deux d'ailleurs. Je sais que j'aurais été utile dans ce combat. L'important ce n'est plus le passé mais ce qui va se passer maintenant.

Le passé devait appartenir au passé et l'important, c'était l'avenir. Vincent regardait Sam qui n'était toujours pas réveillé. Il disait que tout était de sa faute, qu'il aurait dû agir autrement et cela l'aurait sauvé. Il n'aurait pas dû faire ça. Je restais auprès de lui afin d'apporter tout mon soutien même si je m'étais réveillée dans cet hôpital suite à une tentative d'assassinat. Vincent gardait la main de Sam dans la sienne. Il parlait à Sam. Je restais en arrière alors que j'entendais du bruit. Je devais sortir pour aller voir. Vincent pensait que ce n'était pas normal. Je bougeais sans vraiment rien dire afin de vérifier ce qui se passe. Je sortais de la chambre de Sam afin de me diriger vers l'accueil. Et en y arrivant doucement, je constatais qu'il y avait un homme qui voulait tout simplement faire tout sauter. C'était un grand problème. Je revenais dans la chambre discrètement. Il fallait que je prévienne Vincent.

Taylor : Vincent, on a un problème. Il y a un fou qui souhaite faire péter l'hôpital. Il a des explosifs.

Je préférais mieux prévenir avant de partir faire un truc de dingue.
Revenir en haut Aller en bas
Vincent Castelli
Enjoy The Silence
avatar

Date d'inscription : 06/10/2011
Messages : 188

Capacité(s) : Création de mondes cybernétiques

Camp : Neutre

MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Jeu 4 Oct - 11:36

Je n’aimais pas ce qui se passait. C’était de plus en plus de supporter l’absence de Samuel, surtout quand je ne cessais de garder en tête le fait que tout ceci était ma faute. J’étais certain du côté flagrant de ma responsabilité, surtout quand je le fixais du regard alors qu’il restait encore immobile. J’avais peur. Je ne cessais d’avoir peur de ce qui pouvait lui arriver en ce moment même. Visiblement, il dormait. On pouvait facilement le croire en sommeil et donc ancré dans une magnifique période de sérénité mais c’était probablement un tort, à la vue des circonstances qui l’avaient mis dans cet état. Il était probablement en train de souffrir au fond de son cœur et je ne parvenais pas à le percevoir pleinement. Qui pourrait le sauver ? Qui pourrait le sortir de là ? Je priais pour que ce Meknes puisse faire quelque chose et le sortir de cette immense souffrance dans laquelle il venait de plonger. Je ne le connaissais pas parfaitement, mais je gardais quand même espoir. Si jamais il possédait la clé pour le sortir de son silence, j’aimerais tellement qu’il puisse agir et le sortir de cet enfer. Je gardais espoir. Mon espoir demeurait mince, mais je tentais quand même de le conserver peu à peu…

- Oui l’important est le présent, ce qui va se passer et c’est bien ce qui me fait peur. Le présent est funeste et en plus très douloureux… Sam est dans cet état à cause de moi…même si des gens peuvent me dire le contraire j’ai du mal à y croire car ces circonstances sont flagrantes quand même. Je prie pour que Samuel se réveille, c’est très dur.

J’avais entendu du bruit, un bruit plutôt étrange, et Taylor était partie voir de quoi il s’agissait. Elle revint quelques instants plus tard, et m’avoua un danger énorme. Un fou voulait faire péter l’hôpital avec des explosifs. Surpris et effrayé à la fois, je la regardais.

- Oh non…je n’aime pas ça. Si ce fou est là et qu’il veut tout faire sauter, il faut tout faire pour évacuer l’hôpital, mais comment faire sans générer un mouvement de panique. Beaucoup de patients sont dépendants de leurs lits, les sortir de là sera impossible, à moins de tenter une téléportation massive, mais je n’ai jamais téléporté un hôpital entier…

Je sentis deux coups dans ma main, Samuel venait de bouger et d’utiliser un langage tactile pour me parler, et me dire que je pouvais le faire.

- Sam y croit…mais pas moi…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Lun 29 Oct - 0:09

Voir Sam dans cet état c'était vraiment difficile à supporter mais pourtant, je n'avais pas d'autres choix que d'attendre son réveil avec impatience. Vincent se sentait coupable pour ce qui était arrivé mais je savais bien qu'il était innocent, qu'il n'avait pas provoqué tous ses évènements. Les circonstances avaient fait que j'étais éloigné d'eux mais je ferais tout pour qu'ils s'en sortent. Je ne laissais jamais quelqu'un d'autre derrière moi. Je savais bien que Vincent avait peur, et j'avais peur aussi, seulement, je devais me montrer courageuse. Vincent me disait que le plus important, c'était le présent, ce qui allait se passer et c'était ce qui lui faisait peur. Il m'expliquait que le présent était funeste et en plus très douloureux. Je n'aimais pas trop ce discours surtout lorsqu'il disait que Sam était dans cet état à cause de lui. Même si des gens pouvaient lui dire le contraire, il avait du mal à y croire car des circonstances étaient flagrantes quand même. Il priait pour que Sam se réveille, c'était très dur pour lui. Je comprenais cette sensation, cette grande sensation. Le bruit était quand assez impressionnant. J'avais vu le danger. Il n'aimait pas ça. Il disait que si ce fou était là et qu'il voulait tout faire sauter, il fallait tout faire pour évacuer l'hôpital mais il voulait savoir comment faire sans générer un mouvement de panique. C'était ça la bonne question, mais moi, je n'avais qu'une seule et une seule idée en tête : arrêter ce malade. Vincent m'expliquait que beaucoup de patients étaient dépendants de leurs lits, les sortir de là, serait impossible à moins de tenter une téléportation massive mais jamais, il n'avait téléporté un hôpital entier. Mais ce qui me semblait surprenant c'était le changement d'attitude ensuite. Sam pourrait croire en ses capacités mais non lui, donc Sam pouvait bouger, bonne nouvelle.

Taylor : Je suis sûr d'une chose : nous allons nous en sortir tous ensemble, même si nous nous sentons coupable de quelque chose de particulier ou d'une autre, car j'ai la conviction que chacun mérite de vivre sa vie comme il l'entend. Je crois en vous et aussi Sam croit en vos capacités visiblement. Je sais que chacun doit avoir sa propre mission. Vous devez vous charger de tout ce monde, de toutes ses personnes qui sont en danger à cause d'un individu qui veut tout faire exploser. Je dois me charger de lui. C'est risqué, j'en suis conscient mais quelqu'un doit se charger de l'arrêter. Je n'ai pas cette capacité-là de mettre tout le monde à l'abri en même temps, ce serait trop court. Je dois vous dire une chose : j'ai confiance en vous et je sais que vous y arriverez. Croyez-moi et vous verrez que j'arrêterais ce malade avec les capacités mises à ma disposition.

Je ne savais pas du tout si finalement, j'avais été convaincante envers Vincent. Je connaissais Sam depuis un bon moment, lui qui m'avait aidé lors de moments difficiles, un grand ami dont je pourrais tout faire pour le sauver mais avec Vincent, c'était une toute autre histoire. J'avais bien expliqué les choses. Je devais espérer que cela soit bien passé et ce malade n'attendait que moi. J'allais le neutraliser. Après tout, la bombe naturelle, ce n'était pas lui, mais bien moi. Ce qu'il pouvait faire n'était rien comparé à moi. J'étais prête et motivée.
Revenir en haut Aller en bas
Vincent Castelli
Enjoy The Silence
avatar

Date d'inscription : 06/10/2011
Messages : 188

Capacité(s) : Création de mondes cybernétiques

Camp : Neutre

MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Lun 29 Oct - 10:12

Jamais je n'avais pu faire une chose pareille. Jamais avant aujourd'hui je n'avais tenté l'impossible pour pouvoir téléporter un hôpital entier. A mes yeux tout ceci semblait impossible. Je parvenais à téléporter une personne en l'emmenant avec moi mais comment pouvais-je faire pour pouvoir tous les téléporter ? Je n'étais pas simultanément présent avec chaque patient de l'hôpital. Là, l'effort demandé était quand même colossal. Je devais en effet faire en sorte de me servir simultanément de chaque moyen technologique dont un hôpital disposait pour pouvoir projeter chaque patient dedans et les diriger vers un endroit suffisamment sécurisé pour eux. Cela me paraissait absurde. Comment faire une chose pareille alors que je n'étais pas assez puissant pour cela ?

Ma peur était évidente. J'avais déjà échoué pour la protection de Samuel. J'avais peur de faire exactement la même chose pour tous ces gens et donc de les condamner à une mort certaine. C'était comme si je ne croyais plus en moi, que je ne parvenais plus à croire en quoi que ce soit. J'étais pétrifié et incapable de faire cet effort. Cela me paraissait beaucoup trop demandé, beaucoup trop comparé aux capacités que je possédais. J'étais paumé, extrêmement paumé. Sans aide, je ne parviendrais jamais à comprendre comment je devais faire pour m'en sortir. Sans aide, je ne pourrais que subir le plus grand échec qui soit. Là je rêvais tant de voir Samuel réveillé. J'aurais pu être plus calme de cette manière. Taylor était une femme adorable, mais elle ne me procurait pas ce que Samuel me procurait. Elle ne me rassurait pas suffisamment pour que je puisse retrouver mon calme et faire ce que je devais faire.


- Taylor, je sais téléporter des gens, je l'admets, mais téléporter un bâtiment entier, je n'ai jamais fait cela auparavant. Je ne suis même pas certain que ce soit possible. Je n'ai jamais fourni un tel effort auparavant. Cela me parait irréalisable. Cela signifierait en effet d'allumer simultanément toute technologie présente dans le bâtiment et propulser tout le monde à l'intérieur. Cela m'étonnerait que j'y parvienne...je ne suis pas assez fort pour cela...

Et là, un mouvement me surprit. Samuel frappait ma main encore une fois.

- Sam, je sais que tu y crois mais moi je n'y crois pas. Je ne pense pas que j'y arriverais. Propulser tout un hôpital dans un monde cybernétique, cela parait un peu fou tu ne crois pas ?

Encore un coup...

- Sam, si sincèrement tu y crois alors explique-moi comment je dois faire pour y arriver, parce que là cela me semble impossible à mes yeux. Fais-moi un signe ou bien explique-moi par l'intermédiaire de ce langage tactile mais dis-moi quelque chose.

Plus aucun mouvement...peut-être avait-il abandonné. Je me retournais vers Taylor.

- Il y croit...mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi...

Samuel revint à la charge et me procura cinq coups mais également une chose inédite, une chose qui m'incita à faire quelques pas en arrière. Je me prenais pour un fou, quelque chose d'impossible. En effet, j'entendais une voix que je ne pensais jamais entendre...dans ma tête.

- Meknes...? Mais c'est impossible....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Mer 31 Oct - 16:22

Je savais une chose : c'était que Vincent était capable de faire beaucoup de choses et celle de transporter tout un hôpital loin de tout cet enfer, enfin celui de tout faire exploser. Les innocents n'avaient rien demandé mais à chaque fois, ils devaient vivre un cauchemar. Pour les héros, c'était quelque chose de plus compliqué. On devait vivre le cauchemar à chaque fois et on savait que cela ne s’arrêterait jamais. Je faisais partie de ces héros qui ne renonceraient jamais à atteindre finalement un idéal. Vincent avait peur, bien peur, c'était certain mais il avait la capacité de réussir une manoeuvre pareille. Là, Vincent me disait qu'il savait téléporter des gens et il l'admettait. Seulement, il n'avait jamais téléporté un bâtiment entier. Il n'était même pas certain que ce soit possible. Il n'avait pas fourni un tel effort et il pensait même que ce soit irréalisable. Il ajoutait même que cela signifierait d'allumer simultanément toute technologie présente dans le bâtiment et propulser tout le monde à l'intérieur. Cela l'étonnerait qu'il y parvienne car il n'était pas assez fort pour cela. Je pensais au contraire qu'il en était incapable.

Seulement, je voyais que quelque chose le surprenait. Je ne savais pas réellement ce qui se passait. Je restais concentrée sur ce qui était en train d'arriver. Je regardais d'un coin de l'oeil ce qui était en train d'arriver à l'extérieur, enfin la panique. Je me sentais impuissante mais pourtant, j'avais une telle rage en moi, une telle colère qui avec le temps ne s'estompera sûrement pas. J'étais née avec la colère et elle continuerait toujours à augmenter. Enfin, je devais m'en servir pour sauver toutes ses personnes. Je préférais mieux laisser Vincent parler à Sam. Seulement, il en avait terminé de parler avec lui et je me retournais. Là, Vincent me disait que Sam croyait en lui et ses capacités mais il n'arrivait pas à comprendre pourquoi. Par contre, quelque chose le surprenait, quelque chose dont il ne pensait pas que ce serait possible. Mekness mais qui est-ce ? J'étais dans l'incompréhension la plus totale. Je m'approchais d'eux, afin de comprendre.


Taylor : Meknes ? Qui est-ce ? Je sais une chose Vincent, c'est que si Sam croit en vous, et bien, il a raison. Vous devez lui faire confiance. Je suis sûr que vous allez y arriver. Je crois en vous également. Vous pouvez arriver à mettre tout le monde à l'abri. Je vais me charger de cet individu. Je vous souhaite bon courage, tous les deux.

S'il y avait bien quelque chose à faire, c'était de sauver toutes ses personnes. Même si j'affrontais cet homme, que je désarmais, je ne serais pas capable de sauver toutes ses personnes. C'était trop risqué d'intervenir sans que quelqu'un ne soit blessé. Le pouvoir, la gloire, je n'étais finalement que soumis face à ce genre de problème, ce genre de défaut qui caractérise ma famille depuis bien longtemps. Je commençais à partir en direction de cet individu. Je devais laisser agir les deux personnes pouvant sauver toutes ses personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Vincent Castelli
Enjoy The Silence
avatar

Date d'inscription : 06/10/2011
Messages : 188

Capacité(s) : Création de mondes cybernétiques

Camp : Neutre

MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Mer 31 Oct - 18:47

(après ta réponse Taylor, Samuel prend le relais.)


Ce signal que j'avais reçu de Meknes me surprenait énormément. Il s'était emparé de ce langage tactile pour me dévoiler un plan bien à lui. A priori il était d'accord pour le fait de laisser agir Taylor face à ce type, mais elle ne devait pas agir seule selon lui. Elle risquait quelque chose, probablement sa vie, et il ne fallait pas la laisser toute seule. Grâce à cela, je comprenais très vite où il voulait en venir. Meknes voulait agir lui-même et soutenir Taylor dans cette histoire. Je voudrais très bien exprimer mon mécontentement et dire que je n'étais pas du tout d'accord avec son plan, mais il s'agissait de la seule idée constructive existante. J'allais téléporter tout l'hôpital mais laisser le corps de Samuel ici afin que Meknes puisse agir et soutenir Taylor. C'était très dur pour moi de me résoudre à faire cela mais je devais pourtant le faire. Si Taylor perdait sa vie dans cette histoire, je m'en voudrais à mort. Je ne pouvais pas laisser une occasion de l'aider voler en éclats sous prétexte que je souhaitais protéger Samuel. Meknes semblait savoir ce qu'il faisait, et ce n'était pas une chose que je devais prendre à la légère.

Quand Taylor me dit qu'elle allait se charger de ce type seul, je savais qu'elle n'allait pas tarder à partir. Je lui dis alors :


- Soyez prudente surtout, je repasserais vous chercher si jamais vous avez besoin de moi.

Quand elle partit, je regardais le corps inanimé de Samuel, conscient que Meknes devait attendre mon départ avant de prendre sa place.

- J'espère sincèrement que tu sais ce que tu fais Meknes. Protège Taylor et surtout fais très attention à toi. Je n'ai pas envie de perdre Samuel alors ne prend pas de risque inconsidéré pour sa santé. Je reviens vers vous si jamais vous avez besoin de moi alors n'hésitez pas à crier ou faire un quelconque signe. Je vous entendrais.

Je commençais alors à me concentrer sur les ordinateurs et autres technologies capables de me servir de vecteurs de transport, en sachant pertinemment que je devais exclure le fou dangereux. Une migraine me venait peu à peu mais je tentais de l'ignorer, car je savais que je devais à tout prix sauver tous ces gens. Mon nez saignait à cause de toute cette puissance que je déployais. J'avais mal, mais je m'en fichais.

Je vis le corps de Samuel s'animer et je savais que Meknes devait agir. Avant de partir, je lui dis :


- Bonne chance.

Je disparus, et les patients disparurent aussi avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Sam 3 Nov - 14:54

Il était temps enfin de me confronter à mes propres démons, à celui de ma colère qui pourrait prendre le contrôle sur tout le reste de mes émotions. Combattre un ennemi était quelque chose que je devais faire mais à chaque fois, je me retrouvais à une certaine limite, comme si les gênes familiaux étaient programmés pour céder à un côté le plus obscur de l'espère humaine. Vincent me disait que je devais me montrer très prudente et qu'il viendrait me chercher si j'avais besoin de lui. Je faisais un signe comme quoi, j'avais bien compris. Vincent pourrait devenir un allié précieux, quelqu'un sur qui finalement, je pouvais compter. Je m'en allais en direction de cet homme qui finalement était seul, bien tout seul, sans personne autour, comme si l'hôpital était vide et qu'il n'y avait que nous deux, que lui et moi. Je préférais un face à face où personne finalement ne viendrait nous déranger. J'avançais doucement. Il présentait sa bombe en guise d'intimidation et de menace mais je connaissais très bien la tactique du jeu. Je montrais mes mains, pour prouver que je n'étais pas armé et je le regardais droit dans les yeux, les reposant. A priori, il ignorait soit que j'étais une personne dotée de pouvoirs, soit il le savait mais il le cachait très bien. Je devais de toute façon abattre mes cartes.

Alors je continuais, attendant qu'il dise quelque chose mais il était froid, distant. Je me rendais bien compte qu'il était de la trempe de mon père. Je n'avais pas peur de ça, je n'avais pas peur de m'en prendre à lui. Alors je faisais le nécessaire pour qu'il arrête sa manoeuvre.


Taylor : Vous pensez que c'est une solution de faire exploser tout un hôpital, de faire en sorte que des innocents puissent périr alors que nous nous trouvons dans une situation des plus inconfortables. Si on n'arrive pas à faire confiance au système, on doit faire au moins confiance à chacun d'entre nous. Vous avez la possibilité de voir qu'il y a du bon, du très bon et croyez-moi, si j'avais peur de vous, je me serais enfuie, mais au contraire, je me voyais dans le devoir de vous montrer les bienfaits de ce monde.

Je regardais la réaction de cet individu, il m'avait écouté, c'était déjà pas mal. Ensuite, je me devais de répondre à une éventuelle attaque. S'il ne réfléchissait surtout pas de lui-même, je me devrais d'utiliser mon don et en cela, je devrais être très prudente.
Revenir en haut Aller en bas
Samuel Langster
Light Of The Assassin
avatar

Date d'inscription : 17/05/2011
Messages : 11778

Capacité(s) : Pyrokinésie Avancée et Lumière de Guérison/Bouclier (autoguérison et guérison d'autrui)

Camp : Neutres/Hybrides

Feuille de personnage
Activité RP: 20 sujets en cours
Mode RP: On, mais bon...j'en ai quand même 20 x)
Tes Relations:
MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Sam 3 Nov - 15:34

Meurtri, mon corps devrait resté étendu sur ce lit d'hôpital, à chercher désespérément sa respiration pour continuer de survivre. Je devrais toujours être ce patient, l'un de ces blessés dépendants des soins du personnel hospitalier. Pourtant, je demeurais effectivement debout. Une étincelle antique animait mon corps et parvenait à le faire bouger. Je parvenais à revivre comme avant alors que je n'étais pas entièrement guéri. Rien que pour cela, je savais pertinemment que Meknes était responsable de mon animation, que je bougeais grâce à ses forces, mais me focaliser sur moi-même était une erreur. Taylor risquait sa vie dans cette histoire, et je ne voulais pas la voir mourir sans faire quoi que ce soit pour la sortir de là. Je savais ce qui allait se passer, sauf qu'elle n'était pas au courant. Il n'y avait en effet pas qu'un seul fou, mais deux. L'un des types était caché dans l'ombre et risquait de provoquer un immense désastre. J'avais peur. J'avais peur de voir cet hôpital exploser et de devoir encore une fois repousser. La dernière fois, cela avait été suffisamment éprouvant. Je n'avais plus envie de revivre cela. Je devais à tout prix tout faire pour empêcher ce qui allait se passer. Je devais mettre mes forces...enfin celles de Meknes dans cette histoire, et ne rien lâcher.

Je marchais, en prenant soin de me cacher. J'assistais à la scène qui mêlait Taylor au fou explosif. J'étais témoin de tout sans rien dire. C'était plutôt dur pour moi de tout voir sans rien dire et sans rien faire, mais c'était le but de tout ça. Je devais attendre l'ombre d'une erreur avant d'agir, une seule erreur pour sortir de ma cachette et agir pour sortir Taylor de cette histoire. Je vis l'erreur en entendant un grincement dans le sol, quelqu'un marchait pour venir. Le tout allait donc se succéder très vite. Je lançais mes flammes pour faire chuter le type et le carboniser. Au signal de la chute du type, le fou explosif lâcha sa bombe et appuya sur le dispositif d'activation. La bombe allait bientôt exploser...et merde.

Je devais sortir de ma cachette. J'avais sauvé Taylor, mais nous étions maintenant en danger d'explosion. J'eus alors une idée étrange, qui avait pour base ma lumière bleue. Je devais utiliser le bouclier pour éviter à la bombe d'exploser. Nous n'avions que trop peu de temps pour la désamorcer. Je m'exécutais sans rien dire, pour écarter l'influence de la bombe sur l'hôpital. Je dis à Taylor :


- Occupe toi du type...je m'occupe d'empêcher la bombe de faire sauter l'hôpital entier...vas-y, il n'a plus aucun moyen de te menacer maintenant...

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Mar 6 Nov - 0:51

Cet homme semblait être des plus déterminés, capable de tout faire pour réussir à détruire tout un hôpital, un endroit où encore l'humanité pouvait primer au détriment de l'argent et du pouvoir. Le gouvernement n'aurait pas envoyé un homme comme celui-ci. C'était désolant de voir quelqu'un de la sorte agir ainsi. J'essayais de faire de mon mieux, de tout faire pour le convaincre d'arrêter. Je priais, je voulais que mon discours fasse mouche. J'examinais chacun de ses mouvements, de ses gestes. J'attendais une réponse de sa part, mais il me faisait un grand sourire, comme celle d'un faux-cul qui se fouttait bien de ma gueule. Je détestais ses sourires. Pourquoi les méchants avaient-ils un sourire de ce genre ? Oh, oh, j'étais bien dans la merde. J'entendais des pas derrière moi. Mon dieu, ils étaient finalement deux. Je n'avais pas prévu ce cas de figure. Je n'avais pas de pouvoirs de visions ou tout autre chose qui m'aurait permis de prévoir à l'avance. C'était avant tout les risques du métier. Soudain, j'entendais quelqu'un en train de tomber. Le deuxième type ? Quelqu'un d'autre était là en même temps que moi ? Oh, cela devait être Sam. Il était réveillé mais alors, Vincent ne l'avait pas transporté ? J'étais perdue. Je n'avais pas percuté que le type en avait profité pour lâcher sa bombe. Le dispositif, c'était trop tard. Sam avait fait son apparition. J'étais sous le choc de voir ça. Là, il me disait de m'occuper du type. Il allait s'occuper d'empêcher la bombe de faire sauter l'hôpital entier. Je devais y aller car celui-ci n'avait plus aucun moyen de me menacer. Je savais bien que je n'avais pas le temps de discuter de ce genre de chose. Il fallait agir. J'étais inquiète pour Sam.

Taylor : Sam, sois prudent, tu me le promets. Je ne tiens pas à ce qu'il t'arrive quelque chose. Tu sais que j'aurais pu essayer de neutraliser l'engin, en essayant d'annuler ses effets grâce à ce que je possède, mais sache une chose c'est que je je crois en toi.

Je voyais le type qui était en train de s'enfuir. Je levais mes mains et je le faisais décoller légèrement grâce à une petite explosion qui le faisait redescendre ensuite à terre. Je courrais vers lui afin de l'emmener vers l'extérieur. Je le prenais par le col, j'étais très méchante et je le devais vu ce qu'il voulait faire. Je ne tenais pas à ce qui tue des innocents. Je regardais Sam, m'inquiétant pour lui, mais il avait l'air décidé, vraiment décidé. Je m'en allais en gardant l'individu de force près de moi. Je prenais la porte de sortie, en ayant pris le soin d'attacher au préalable l'individu. Je voyais un policier au dehors et je lui transmettais, essayant de cacher mon identité. Je ne savais pas encore mais je me demandais si j'allais rentrer de nouveau pour aider Sam ou non. Je m'inquiétais. Je priais pour qu'il aille bien.
Revenir en haut Aller en bas
Samuel Langster
Light Of The Assassin
avatar

Date d'inscription : 17/05/2011
Messages : 11778

Capacité(s) : Pyrokinésie Avancée et Lumière de Guérison/Bouclier (autoguérison et guérison d'autrui)

Camp : Neutres/Hybrides

Feuille de personnage
Activité RP: 20 sujets en cours
Mode RP: On, mais bon...j'en ai quand même 20 x)
Tes Relations:
MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Mar 6 Nov - 11:24

Noyée par la détermination de Meknes, toute force de conviction à l'intérieur de ma tête était littéralement anéantie. Si je voulais fuir et sauver ma peau, je ne le pouvais pas car je savais que Meknes ne voulait pas partir. Il avait décidé de rester dans cet hôpital pour pouvoir sauver Taylor. Il savait qu'elle risquait sa vie dans cette histoire, et il voulait empêcher ça. Au fond, son intention était noble, mais cela n'empêchait pas mon cœur de s'endolorir encore davantage. Il était brisé, réellement brisé, et je ne pouvais rien faire pour arrêter cette blessure et l'empêcher d'agir sur mon corps. Toute décision de fuite étant anéantie d'avance, je ne pouvais plus rien faire, rien du tout. J'étais pris au piège dans cette volonté suicidaire de m'occuper de la bombe. Courir et m'enfuir m'était impossible. Jamais je ne pourrais partir, effrayé par mes propres actes.

Il m'était impossible de faire quoi que ce soit de bon pour mon propre bien. J'étais bloqué. Taylor me demandait d'être prudent et de lui promettre, mais je ne savais même pas si j'avais la force de lui promettre ce genre de chose. Meknes me contrôlait. Ce n'était pas moi qui agissait, c'était lui. Donc comment promettre une prudence dans mes mouvements quand ces mouvements n'était pas les miens ? Cela paraissait impossible à mes yeux. Je ne pouvais rien lui promettre. Je ne pouvais réellement rien lui promettre, et cela me désolait. Cela me faisait mal de ne pas dire à Taylor la profondeur de ce que je ressentais. Elle n'était même pas au courant pour Meknes et toutes ces choses qui tournaient autour de moi. En même temps, comment lui avouer qu'une conscience sommeillait dans ma tête et vivait en même temps que je le faisais ? Comment lui dire que cette conscience était celle de mon ancêtre égyptien et immortel par dessus le marché ? Cela faisait un peu beaucoup.

Taylor s'occupait du type et s'en allait peu à peu, probablement pour le ramener à la police. J'étais soulagé d'assister à cela car cela me montrait que tout était terminé. La seule chose qui restait n'était autre que cette bombe, une bombe qu'il fallait à tout prix désamorcer ou bien contenir pour pouvoir empêcher toute explosion. J'observais la bombe et vis une multitude de fils avec un compteur beaucoup trop réduit. Jamais elle n'allait pouvoir être désamorcée à temps. Il fallait obligatoirement la contenir avec mes pouvoirs, surtout mon bouclier. Cela n'allait pas être simple, mais je pouvais y arriver. Je devais y arriver. Le mécanisme se déclencha et commença à lâcher sa déflagration. A vrai dire, je m'en étais pris un zeste, le temps d'activer mon bouclier. Je souffrais terriblement mais je devais continuer. Mon bouclier était actif le temps de préserver l'hôpital de la bombe. Une fois le danger écarté, je tombais sur le sol, épuisé. Ma lumière était en train d'effacer les effets de la déflagration sur moi, mais cela n'empêchait pas mon épuisement. Je venais d'accomplir l'impossible alors que je devrais être allongé sur un lit d'hôpital...c'était une prouesse.

Je me relevais pour pouvoir m'asseoir contre un mur et reprendre ma respiration. Je n'arrivais pas encore à croire que j'avais réussi mais c'était pourtant le cas.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Mer 7 Nov - 18:39

Rentrer, c'était si difficile, surtout avec les policiers qui étaient en faction à l'extérieur. Je devais le faire sous leur nez. J'avais emmené le suspect, cette personne qui était à l'origine de tout, mais là, des flics étaient susceptibles de me mettre le grappin dessus, de tout faire pour me mettre sous les verrous. La peur était que finalement on reconnaisse mon visage, que je sois traquée ensuite sans répit, sans relâche, comme un vulgaire animal en somme. Finalement, j'étais ce genre de chose, épié, traqué pour mes faits et gestes depuis toutes ses années. Je voyais qu'un de ses policiers étaient en train justement de me regarder et là, il avait un sourire. Je me demandais s'il avait un pouvoir ou s'il était finalement une personne comme les autres. Là, je commençais à reconnaître le sourire de faux-cul. Il était temps pour moi de courir. Vite, je devais de nouveau rentrer dans le bâtiment alors que l'on me criait dessus qu'il fallait que je m'arrête sinon, j'allais être abattue. J'arrivais rapidement à l'intérieur et maintenant, il fallait que je retrouve Sam, que je fasse tout ce qui était possible de faire pour me sortir de cette merde qui n'avait aucun nom d'ailleurs. J'étais en sécurité, enfin presque parce que maintenant, j'allais devoir faire tous les couloirs pour retrouver Sam. Je voulais savoir d'une certaine manière s'il allait bien, s'il avait pu au moins s'en sortir.

Des policiers étaient rentrés. Je n'avais pas d'autres choix que d'utiliser mon pouvoir pour les ralentir. En levant ma main, je faisais une petite explosion les repoussant au loin alors que je continuais ma petite course. Je pouvais prendre au moins une petite longueur d'avance. Je voulais au moins connaître l'était de Sam non mais. Aucun flic ne me fera reculer de mon objectif. J'en voulais au gouvernement et particulièrement à son président. Je ne pouvais pas revenir en arrière sur ce que j'étais. J'assumais pleinement le fait d'être considérée comme une terroriste. N'empêche, sans le gouvernement, je ne serais pas arrivée à ce stade. En courant aussi vite que possible, j'arrivais enfin à la hauteur de Sam. Il était assis contre un mur. Je ralentissais, tentant quand même de reprendre ma respiration. Je le regardais, quand même heureuse de pouvoir le retrouver et je le prenais dans mes bras pour lui faire un gros câlin.


Taylor : Ca va ? Dis-moi, tu vas bien ? Tu n'as rien ? Ce que tu as fait est tout simplement extraordinaire. Je suis si fière de toi, c'est sûr et certain.

Je regardais quand même au cas où les flics se trouvaient derrière moi. Ils étaient plutôt du genre assez vicieux je trouve. La réputation du "poulet en chasse" était déjà en marche.
Revenir en haut Aller en bas
Samuel Langster
Light Of The Assassin
avatar

Date d'inscription : 17/05/2011
Messages : 11778

Capacité(s) : Pyrokinésie Avancée et Lumière de Guérison/Bouclier (autoguérison et guérison d'autrui)

Camp : Neutres/Hybrides

Feuille de personnage
Activité RP: 20 sujets en cours
Mode RP: On, mais bon...j'en ai quand même 20 x)
Tes Relations:
MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Mer 7 Nov - 22:25

Assis contre le mur de la pièce, mon pauvre corps tentait de se remettre de ce qu'il venait de faire. En effet, contenir la déflagration d'une bombe n'était pas réellement une opération habituelle venant de moi. J'étais parfois suicidaire, j'en avais eu conscience, mais de là à risquer ma vie à deux centimètres d'une bombe, pas vraiment. Si je l'avais fait, c'était uniquement parce que Meknes avait animé mon corps, sinon je n'aurais probablement jamais osé faire une chose pareille. Je n'étais pas aussi fou, pas du tout. Depuis que je savais à quel point mon corps pouvait être affaibli, je ne prenais pas autant de risques. J'étais enfermé dans une certaine retenue, une retenue qui m'avait quand même assez souvent sauvé la vie. Avant la découverte de mon immortalité, j'avais très souvent évité la mort grâce à cette retenue, donc je n'allais pas me plaindre. Aujourd'hui, j'avais dépassé la frontière du risque pour pouvoir stopper cette bombe. Heureusement j'avais pu agir à temps et éviter l'explosion de l'hôpital. Mais, je n'avais pas pu tout arrêter concernant mon état personnel. Une parcelle de la déflagration de la bombe avait pu déchirer mon visage. J'avais eu extrêmement mal. Heureusement je m'en étais sorti grâce à ma lumière de guérison, qui avait pu effacer les effets de la bombe sur mon corps en échange d'un investissement énergétique plutôt conséquent. J'étais plutôt épuisé à cause de ce que je venais de faire, et c'était pour cette raison que je ne bougeais pas de ce mur.

Au bout d'un moment, j'entendis du bruit dans la structure de l'hôpital, un bruit qui prouvait que des personnes étaient rentrées. Je parlais au pluriel car je savais qu'il n'y en avait pas qu'une seule. Une seule personne ne pouvait pas faire autant de bordel. Mais, malgré ce bruit, je ne bougeais pas de là où j'étais. Je restais contre mon mur, tentant de reprendre mon souffle et de retrouver les forces que j'avais perdues dans cette histoire. C'était chiant, bien trop éprouvant mais je devais le faire, surtout si je tenais à rester debout et ne pas finir sur un lit d'hôpital, là où je me trouvais avant d'être ranimé par Meknes. Il était important que je pense à moi. Un peu plus tard, je vis Taylor arriver en courant, une course qui me surprit sur le coup, mais je retrouvais mes esprits et compris le rapport entre les flics et la course. Elle me prit rapidement dans ses bras, pour demander de mes nouvelles et tout ce qui s'en suivait. Au départ, j'eus énormément de mal à parler et à dire quoi que ce soit, mais je pris finalement mon courage à deux mains pour parler.


- Je vais bien...un peu secoué encore mais ça va aller...mon pouvoir m'a bien aidé heureusement...

Je restais un instant simplement dans ses bras avant de lui dire :

- Je sens que quelque chose approche, que c'est pour toi. Taylor...veux-tu que je t'aide à les éviter, afin que tu puisses t'enfuir ? Je peux le faire...faire le mort ou tout ce dont tu as besoin si cela peut t'aider à partir...

J'étais prêt à tout...

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   Sam 10 Nov - 1:17

Courir toute la sainte journée, ce n'était pas simple, mais pourtant, je devais le faire surtout dans une situation pareille. J'étais recherchée. J'avais bien conscience que j'avais du sang sur les mains, que j'avais tué des agents du gouvernement. Normalement, on pencherait pour de la légitime défense mais comme j'avais affaire à un monde de corrompus, j'étais coupable à tous les niveaux. Je voulais quand même connaître l'état de Sam. Après tout il était un ami, il resterait un ami qui compte pour moi sachant ce qu'il avait pu me procurer à des moments difficiles pour moi comme pour mon fils Michael. Je trouvais qu'il avait du mal à parler mais finalement ça allait. Il me disait qu'il allait bien, qu'il était un peu secoué encore mais que cela allait. Son pouvoir donc l'avait bien aidé heureusement. J'étais rassurée et j'arborais un léger sourire. Il restait quand même dans mes bras. Il me disait que quelque chose approchait, que c'était pour moi. Il me demandait si je voulais qu'il m'aide à les éviter, afin que je puisse m'enfuir. Il pouvait le faire, faire le mort, ou tout ce dont j'avais besoin si cela pouvait m'aider à partir. J'avais quand même une certaine chance de l'avoir près de moi et je savais bien que je ne pouvais que profiter d'une telle amitié. Avoir celle que l'on avait était plutôt rare et précieuse. Je ne voulais surtout pas qu'il risque quelque chose à cause de moi.

Taylor : L'important, c'est que tu ailles bien, j'en suis très heureuse. Je sais, on vient pour moi. La police m'a finalement reconnu, sait que je suis dans les parages. Elle fera tout pour me remettre aux agents, et enfin, tu sais très bien vers qui ensuite. Je ne veux pas que tu risques quoi que ce soit à cause de moi. Eventuellement, la chose dont je pourrais demander serait que tu les occupes en leur parlant du type qui voulait faire exploser l'hôpital. Je sais que l'on te prendra pour un témoin et c'est le meilleur des plans pour que je puisse partir sereinement. Je n'aurais pas participé à cette histoire, rien n'indiquera que j'étais présente au moment où cela s'est produit. Je serais considérée comme un fantôme.

Je lui faisais un très gros câlin comme pour lui montrer que je pourrais m'en sortir. Je lui donnais un bisous sur le front histoire de dire qu'il restera toujours mon ami alors que je les entendais arriver. Mon dieu, ils étaient déjà dans le rythme de l'action, comme si m'avoir moi était capital. La course devait continuer finalement. Je regardais Sam avec le sourire, m'éloignant de lui et prenant les escaliers direction une sortie discrète, la plus proche possible. La convalescence sera pour plus tard.


Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tic, Tac, Boom (Pv avec Vincent Castelli et Samuel Langster)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Construction d'une Haiti Nouvelle: GRAHN MONDE Samuel Pierre Editeur
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Toute Bonne Chose A Une Fin :: Les Archives Du RPG-