AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dangerous Mind (Intrigue The day they all died - Pv avec James Flanagan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Dangerous Mind (Intrigue The day they all died - Pv avec James Flanagan)   Sam 24 Sep - 13:54

Je vais devoir faire de plus en plus attention à l'avenir. J'ai de plus en plus d'ennemis autour de moi capables peut-être de savoir quel est mon véritable but. Alors que j'en avais fini avec Alexander Stevens, j'ai appris par l'un de mes assistants que Nathan avait rendu visite à James Flanagan, un éminent scientifique. Je me pose beaucoup de questions sur le but de Nathan d'aller le voir. Les scientifiques n'ont toujours eu qu'un seul objectif et c'était de comprendre ceux qui avaient des pouvoirs. Nathan aurait eu des problèmes face à lui ? Non, je sais que je me fais des idées. Nathan veut passer à autre chose et les scientifiques méritent de participer à cette chasse aux spéciaux. Il y avait bien Mohinder dans notre équipe alors pourquoi pas d'autres. Quand j'y pense, Mohinder me regarde de manière bizarre. Il doit se poser des questions sur mon passé mais il n'a commencé aucune enquête heureusement. Je devrais aller voir ce James afin de lui poser des questions sur les objectifs des scientifiques. Je cherchais les coordonnées de James Flanagan. Il habiterait à San Francisco. C'est une bonne nouvelle finalement. Je décide de partir de la ville alors que j'avais été il y a peu en face de mon passé ou plutôt celui de ma fille Taylor avec Duncan Peregrym qui est maintenant l'un de mes adversaires. Je n'étais plus au coeur de la ville de New-York, un lieu de refuge mais aussi de désolation pour moi. J'avais pris mon envol afin d'atterrir dans les rues de San Francisco. Heureusement, il n'y avait personne au moment où je suis arrivé. Je me rends directement en centre-ville. Je devais trouver la demeure de cet homme. Je saurais ce que Nathan lui aura demandé et par la même occasion, je verrais s'il est à classer dans la même catégorie que ceux de la Compagnie. Tel un fantôme, je marche dans la direction du laboratoire sans que personne ne me reconnaisse. J'étais plutôt satisfait. Le fait d'être considéré comme un mort pour beaucoup était quelque chose de bien. Heureusement que je ne passe pas à la télé ! J'arrive finalement sur les lieux. C'est parfait. Je m'approche de la porte et je remarquais qu'elle était ouverte. Je regardais un peu partout. Il n'y avait personne. Je vais donc pouvoir chercher des éléments. J'avais l'impression de me retrouver à la chasse alors que James est un être humain tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Je rentre à l'intérieur. C'était plutôt un laboratoire classique avec quelques tubes, des éléments chimiques. J'en profitais par télékinésie pour soulever le matériel qui cachait les notes du scientifique. Je vais pouvoir en apprendre des choses. Je m'approche lentement. Je prenais les feuilles et je commençais à lire. Il était question des spéciaux. Je n'avais pas le temps de lire la suite que je me faisais assommer par derrière. C'était bien ma veine de me faire avoir par un débutant. Je ne sais pas qui avait pu me frapper mais il va le regretter assez rapidement. J'étais assommé pendant quelques minutes. Je me réveille dans un lit. J'aurais dû me retrouver à l'extérieur en train de chasser els spéciaux alors que ce virus était en train de s'attaquer à ceux ayant des pouvoirs. Je regardais sur le côté et je pouvais voir un homme près de moi. Cela doit être James. En regardant sur le côté, j'étais attaché. Qui aurait cru que je me retrouverais dans cette position alors que je me suis promis de ne jamais être prisonnier.

Max : James Flanagan ? Mais pourquoi m'avez-vous attaché ?

C'est un bon plan que de jouer les ignorants. Cela a une grande chance de marcher. Je ne pouvais montrer de quoi j'étais capable. Pour ainsi dire, j'étais là pour en savoir plus sur ses objectifs mais là, il va falloir que je me sorte de ce pétrin en douceur et sans le blesser non plus. Ce serait bête de le tuer sans que je n'obtienne des réponses avant.

Max : Que comptez-vous me faire ? D'autres personnes vont venir me chercher, vous savez !

Là, pour l'instant, je l'ignorais. Mais les menaces de voir d'autres personnes en train d'arriver étaient un bon moyen également pour que je m'en sorte. J'appréhendais la réaction de James à vrai dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dangerous Mind (Intrigue The day they all died - Pv avec James Flanagan)   Mar 4 Oct - 22:46

Depuis la découverte de la nature hybride de Samuel Langster, certaines nouvelles choses étaient apparues à James, des nouveautés scientifiques. Mais, tout de même, Samuel restait son grand mystère. Il avait compris qu’il avait deux pouvoirs, mais il ne savait toujours pas quelle était cette chose, qui était dans un coin de sa tête. Il ne savait rien du tout…

James était dans un coin de la ville, à acheter à manger, et les embouteillages communs ne lui avaient pas facilité les choses, lui qui voulait rentrer tôt. Quand il rentra enfin, il surprit quelqu’un à son laboratoire, qu’il jugea comme étant une sorte de cambrioleur. Sans réfléchir, il le frappa pour l’assommer, alors qu’il lisait des feuilles sur les spéciaux. Il n’était qu’une sale vermine.

Quand la vermine reprit connaissance, il était attaché sur un lit, et solidement. Je lui avais déjà fait quelques piqûres, que j’avais pu soigneusement planquer. Ce type allait payer.


¤ Je vous ai attaché parce que vous avez pénétré dans mon laboratoire sans aucune autorisation, et que vous dévorez mon travail sans aucun respect pour ce que je fais. N’est-ce pas une raison suffisante monsieur Hawkins ? D‘autres personnes sont peut-être capables de venir vous chercher, c‘est sûr, mais je ne suis quand même pas d‘accord avec vos manières de travailler. Je vais vous apprendre le respect.

James serrait un peu plus les liens de ce Hawkins. Il était sérieusement en colère contre lui, parce que personne n‘avait le droit de violer son travail comme un espace public.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dangerous Mind (Intrigue The day they all died - Pv avec James Flanagan)   Dim 9 Oct - 23:15

J'étais attaché comme un moins que rien. J'avais devant moi James Flanagan, l'un des éminents scientifiques. Nathan lui avait rendu visite et j'aurais des réponses à mes questions. Ce coup que j'ai pris m'a bien fait mal mais j'étais pris au piège. James me disait qu'il m'avait attaché parce que j'avais pénétré dans son laboratoire sans aucune autorisation et que je dévorais son travail sans aucun respect pour ce qu'il fait. Il me demandait si ce n'était pas une raison suffisante. Je me rendais compte qu'il m'avait appelé par mon nom. Comment était-il au courant ? Je le saurais bien assez vite. Je sentais par contre que quelque chose n'allait pas. M'aurait-il fait quelque chose en particulier ? Je vais le découvrir mais il va avoir une merveilleuse surprise avec moi. Je vais pouvoir m'amuser. James ne me contredisait pas sur le fait que d'autres personnes sont peut-être capables de venir me chercher mais il n'était quand même pas d'accord avec mes manières de travailler. Il va m'apprendre le respect ? Oh, je pense qu'il n'a encore rien vu des spéciaux et de ce qu'ils étaient capables de faire. Il me serrait encore plus les liens. J’avais un peu mal mais je ne montrais aucune douleur de telle sorte à ne donner aucune satisfaction. Jusqu’à présent, je n’ai jamais flanché contre mes ennemis. Cela n’arrivera pas aujourd’hui.

Max : J'ai pénétré dans votre laboratoire, c'est vrai mais ce que vous faîtes est d'intérêt public surtout en ce qui concerne les spéciaux. On a quand même démantelé la Compagnie et toute autre organisation voulant à tout prix connaître les spéciaux et le fonctionnement de leurs pouvoirs. On ne voudrait surtout pas que des personnes puissent connaître le fonctionnement des spéciaux sans que le gouvernement en ait le contrôle. Vous devez comprendre qu'il s'agit quand même de la sécurité nationale de notre pays. Le président est venu vous voir. Que voulez-t-il de vous exactement ? Je suis venu ici et j'ai tous les droits de voir ce que vous pouvez faire surtout si cela peut entraver la sécurité nationale. Je peux vous garantir qu'ils viendront me chercher. Cependant, je me demande comment vous pouvez me connaître alors que je n'ai même pas dit mon nom. Que comptez-vous faire de moi ? Vous voulez faire comme avec vos autres cobayes ?

Ce qui allait faire sur moi me faisait plus rire qu’autre chose. Je ne vais pas rester pendant longtemps dans cette position. A un moment donné, je vais montrer de quoi je suis capable et surtout, je vais fausser les résultats de ce cher scientifique sur ses spéciaux. Je ne suis pas du genre à me laisser faire aussi facilement. Après tout, j’ai une réputation à tenir. Il est fort possible que j'en apprenne plus en restant dans cette position. Je sais, c'est quelque chose de dingue mais j'arrive toujours à mes fins. Il était temps que je fasse bouger les choses en commençant de manière discrète à bouger mes liens. J'ai l'avantage de la surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dangerous Mind (Intrigue The day they all died - Pv avec James Flanagan)   Sam 22 Oct - 15:02

Ce type était attaché devant les yeux de James, et ce dernier préférait largement le voir dans cette position plutôt qu’une autre.

Attaché comme tous ses cobayes, ce type paraissait moins cruel aux yeux de James, qui au moins n’avait pas besoin d’avoir peur. Il était en colère certes, mais sa colère avait une raison d’exister. Cet homme avait pénétré dans son laboratoire, sans autorisation, et il osait mettre cette effraction sous le nom de la sécurité nationale ?! Mais pour qui prenait-il James alors ? Hein pour qui ?


¤ Ecoutez monsieur je sais tout, moi ce que je vois n’est autre qu’une pénétration par effraction dans une propriété privée. C’est sympa de considérer mes recherches comme étant d’intérêt public, mais alors pourquoi les respecter vous de cette manière ? Une effraction est un irrespect pour l’intérêt public selon moi, alors ça suffit vos salades. Même si vous dites qu’il en va de la sécurité nationale, votre manière d’agit m’a sérieusement déçu. Je pensais que vous auriez pu agir d’une autre façon. Ce n’est pas parce que vous êtes garant de cette sécurité, que vous pouvez entrer chez n’importe qui non plus ! Je connais votre nom par l’intermédiaire de quelqu’un d’autre, quelqu’un qui m’aide et qui ne vous aime pas non plus, et honnêtement je préfère cela, car au moins je sais à qui j’ai affaire.

*enfoiré va !*

¤ Si le président est venu me voir, c’est uniquement parce qu’il voulait savoir si mes recherches avançaient et où j’en étais…et aussi pour me faire une proposition…c’est tout.

Que faire de lui ? Que faire de lui ?

¤ Je ne sais pas encore ce que je vais faire de vous, mais vous m’intéressez alors je dois en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dangerous Mind (Intrigue The day they all died - Pv avec James Flanagan)   Ven 28 Oct - 20:49

Dans toute confrontation, il fallait garder une certaine surprise, quelque chose qui serait susceptible de provoquer la stupéfaction du siècle. Après des années au sein de la Compagnie et ensuite à penser ma vengeance contre une famille qui a réussi à tout me prendre, j'avais quand même appris certaines choses qu'aucun être spécial n'a pu le faire au cours de sa vie. Le pouvoir que je me possédais me permettait d'utiliser n'importe quel don. En somme, je suis l'un des plus dangereux, celui qui se cache le plus facilement. Car même s'il y avait Sylar et Peter dans la partie, je suis différent d'eux et je le montrerais bien à ce monde et cela se fera très vite. James pense avoir gagné mais il se trompe. Au fond de moi, je riais. Allez, maintenant, il était temps de me montrer sous un nouveau jour. Il me disait que ce qu'il voyait n'était autre qu'une pénétration par effraction dans une propriété privée. C'était sympa de considérer ses recherches comme étant d'intérêt public mais alors il me demande pourquoi je les respectais de cette manière. Selon lui, une effraction est un irrespect pour l'intérêt public selon lui alors ça suffit avec mes salades. Je devais rester calme et garder le contrôle. Ensuite, il me dit que même si je lui avais expliqué que c'était lié à la sécurité nationale, ma manière d'agir l'aurait sérieusement déçu. Alors là, j'ai l'impression qu'il se comporte comme mon père et ça, je déteste. Il pensait que j'aurais pu agir d'une autre façon mais la porte ouverte est la tentation pour n'importe qui dans mon genre. Il ajoute même que ce n'est pas parce que je suis garant de cette sécurité, que je pouvais entrer chez n'importe qui non plus. Il connaissait mon nom par l'intermédiaire de quelqu'un d'autre, quelqu'un qui l'aide et qui ne m'aime pas non plus et honnêtement, il préfère cela car au moins il sait à qui il a affaire. Je ne crois pas, au contraire et il va avoir une grosse surprise. Ensuite, il parle ensuite du président en disant que s'il est venu le voir, c'est uniquement parce qu'il voulait savoir si ses recherches avançaient et où il en était puis aussi lui faire une proposition. Je vois. Nathan voulait donc le recruter. Ensuite, je n'aimais pas trop ce qu'il me disait par la suite mais j'ai intérêt vite à retourner la situation à mon avantage si je ne voulais pas avoir des problèmes par la suite. Perdre mon don serait pire que tout. Il ne savait pas ce qu'il allait faire de moi mais je l'intéresse alors il va en profiter.

Max : Techniquement parlant, je ne suis pas entré par effraction car votre porte était ouverte. Je suis au moins protégé mais je ne dirais pas cela de vous. Je vous ai sérieusement déçu ? Vous avez dû penser que comme je suis le conseiller direct du président, j'étais plus respectueux des règles mais je ne suis pas lui. Alors que lui tente de passer des choses susceptibles de changer le monde comme il faudrait par différentes méthodes douces, il faudrait au contraire montrer notre fermeté. Je suis là pour le rappeler à l'ordre. La sécurité nationale est importante et si vos recherches peuvent nous aider à gagner cette guerre, je ne regrette en rien ce que j'ai fait. Beaucoup de personnes ne m'aiment pas mais je crois qu'elles n'ont jamais réellement compris pourquoi j'agis ainsi. A mon avis, je dois sûrement vous ranger dans la catégorie de ceux qui ne m'aiment pas. J'en ai l'habitude depuis. Par contre, je pense que celui qui vous a renseigné ne vous a pas tout dit sur moi. Je suis un mystère. Le président est venu vous voir pour vos travaux. Au moins, c'est intéressant car il s'intéresse à cette guerre et au fait de la gagner. Il voulait donc vous engager ? C'est une bonne chose. Il vaut mieux avancer avec une seule équipe plutôt que diviser. Je peux être fier d'entendre ça. Je peux vous dire une chose me concernant c'est que vous ne découvrirez pas grand-chose dans mon système. Je suis quelqu'un de... normal.

Je suis un piètre menteur mais c'était pour mieux donner l'impression qu'il avait le contrôle sur moi et que surtout j'avais peur de ce qu'il pourrait me faire. Il fallait quand même essayer de lui faire renoncer mais sa colère va le pousser à aller plus loin. Je me demande qui aurait bien pu le renseigner sur moi. Je vais devoir faire attention à l'avenir si je veux toujours accomplir ma vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dangerous Mind (Intrigue The day they all died - Pv avec James Flanagan)   Sam 29 Oct - 11:35

Selon James Flanagan, le terme ‘‘effraction’’ consistait au fait qu’un individu pénétrait dans un lieu, n’importe lequel, mais sans la volonté de la personne qui en était propriétaire. Max Hawkins percevait la porte ouverte comme une absence d‘effraction, mais James ne l‘entendait pas de cette oreille. Il n‘était pas d‘accord avec lui et jamais il ne le serait…

¤ Une porte ouverte ne signifie pas que vous êtes accueilli à bras ouverts dans ma propriété. Alors, pour moi, tout ceci reste quand même une effraction pour ma part. Vous pourrez tout essayer, me dire n’importe quoi, mais cela restera ainsi pour ma part. Vous n’aviez pas le droit d’entrer ici, même si cette fichue porte était ouverte.

*non mais oh !*

¤ La fermeté ne doit quand même pas être aussi dure. Il y a des limites et il ne faut pas les franchir constamment, sous peine de s’y perdre. Je ne suis pas un ange moi non plus, mais je suis quand même conscient de certaines valeurs malgré tout. En gros, je ne suis pas qu’un extrême pourri par excellence. Je ne sais pas à vrai dire quoi penser de vous, alors ne me jugez pas directement, si vous avez un minimum de décence. Le président voulait m‘engager, mais j‘ai préféré rester ici. Bien sûr, je lui communiquerai des informations si jamais j‘en trouvais.

C’était le cas de le dire. En torturant n’importe qui, James n’était guère un ange, mais plutôt un meurtrier…par excellence.

¤ Vous êtes un piètre menteur quand même. Vous dites que votre système est normal, mais je peux vous dire une chose. Je sais des choses, que je ne devrais peut-être pas savoir, mais je suis conscient que l’équipe du président est loin d’être normale. Alors vous n’êtes pas normal. Celui qui m’a mis au courant est plus que fiable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dangerous Mind (Intrigue The day they all died - Pv avec James Flanagan)   Lun 7 Nov - 0:57

Je devais montrer finalement que je n'étais pas un objet que l'on pouvait exiber selon sa volonté. Je suis entré dans cet endroit et je vais en ressortir avec énormément de savoir. James était l'un de ses scientifiques qui étudiait les spéciaux et voulait sûrement trouver un moyen de les éradiquer. Cependant, avec moi, il va se retrouver devant une inconnue. Selon le monde des personnes dotées de pouvoirs. James me disait qu'une porte ouverte ne signifiait pas que je suis accueilli à bras ouverts dans sa propriété. Alors pour lui, tout ceci reste quand même une effraction pour sa part. Visiblement, je n'arriverais pas à le convaincre. Il précise que je pourrais tout essayer, lui dire n'importe quoi mais cela restera ainsi pour sa part. Je n'avais selon lui pas le droit d'entrer ici même si cette fichue porte était ouverte. Je devais rester calme et profiter d'un moment de diversion pour me libérer. Les liens étaient serrés mais j'y arriverais. Je suis quand même l'un des premiers répertoriés du monde civilisé.

Max : Nous devons quand même penser à la sécurité de nos concitoyens. Je sais par avance que je n'arriverais pas à vous convaincre mais qu'est-ce que j'aurais dû faire si vous étiez en danger, ne pas entrer ? Malheureusement, certains actes ne sont pas obligatoirement mauvais.

Essayer de le faire douter était ma meilleure arme. Dans le gouvernement, je suis celui qui arrive le mieux à ses fins, celui avec des possibilités et qui peut changer la vie d'un homme. James me disait que la fermeté ne devait quand même pas être aussi dure. Il y aurait selon lui des limites et il ne faut pas les franchir constamment, sous peine de s'y perdre. Il avouait qu'il n'était pas un ange non plus mais il est quand même conscient de certaines valeurs malgré tout. En gros, il ne serait pas qu'un extrême pourri par excellence. Il y a différentes catégories de personnes mauvaises et j'étais le pire. Cependant, il ne sait pas vraiment quoi penser de moi alors je ne devais pas le juger discrètement, si j'avais un minimum de décence. Le président aurait voulu l'engager mais il a préféré rester ici. Cependant, il communiquerait des informations si jamais il en trouvait. Est-ce qu'il dit la vérité ? Je le saurais tôt ou tard.

Max : Vous savez que le monde a changé depuis très longtemps. Nous devons être ferme par rapport à cela et c'est mon rôle. Vous pensez qu'il y a des limites mais j'ai toujours appris depuis des années à dépasser mes limites, à aller au-delà de la perception humaine. J'en avais une de limite qui me permettait de vivre parmi tout le monde. Aujourd'hui, c'est de l'histoire ancienne. Vous êtes conscient de certaines valeurs mais que feriez-vous si on vous donnait la raison de transgresser ses règles au nom de la justice, de la sécurité de tout le monde ? Je ne pense pas que quelqu'un puisse me juger avec précision. A vrai dire, personne ne me connaît assez même pour avoir essayé de me changer de voie. La décence, ce n'est pas mon fort et j'ai l'habitude de juger les personnes que j'ai en face de moi afin de me protéger de tout danger potentiel. C'est en cela que je suis le conseiller du président en personne. Ne dîtes pas que vous êtes mauvais. Vous vous battez pour une conviction, celle que les spéciaux sont dangereux pour notre société. C'est gentil à vous de communiquer les informations au président mais je suis sûr qu'il aurait préféré que vous soyez à ses côtés.

Je dois le faire douter, je dois essayer de lui montrer que finalement, j'étais quelqu'un de complexe avec mes principes et surtout un objectif. Je suis imprévisible et tout le monde le savait. J'avance petit à petit vers mon objectif et je ne me ferais pas avoir par quelqu'un n'ayant aucun pouvoir. Il remarquait comme prévu que j'étais un piètre menteur. Ce n'était pas difficile après tout. J'ai dit en effet que mon système était normal mais il pouvait me dire qu'il savait une chose. Il saurait donc des choses qu'il ne devrait pas savoir mais il est conscient que l'équipe du président était loin d'être normal donc je ne l'étais pas. Celui qui l'aurait mis au courant est plus que fiable. Je me demande bien qui est-ce qu'il l'aurait mis au courant. Duncan est le responsable. Il va me le payer mais je me demande ce qu'il comptait faire avec un scientifique. Je vais devoir redoubler de prudence. Je ne pense pas que James puisse découvrir tous mes secrets mais on ne sait jamais. Je vais savoir immédiatement s'il est conscient que je suis le pire dans mon domaine.

Max : Vous pensez sincèrement que l'équipe du président n'est pas normal ? Je ne sais pas qui est votre source mais elle n'est pas à l'intérieur du processus gouvernemental contrairement à moi qui travaille avec le président tous les jours. Pourquoi le président irait engager des personnes avec des pouvoirs ? Peut-être c'est vrai pour lutter contre les autres spéciaux mais à mon avis, il pense plus à sa sécurité. Je me demande bien qui vous a prévenu du fait que je pourrais ne pas être normal.

Le doute, ma meilleure arme et en même temps je pouvais avoir des informations. J'en profite alors pour me libérer. J'y suis presque et bientôt, je vais reprendre le contrôle. Ce qu'il m'a injecté va se dissiper. Au moins, je ne dévoilerais en rien de ma véritable capacité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dangerous Mind (Intrigue The day they all died - Pv avec James Flanagan)   Sam 12 Nov - 19:35

Porte ouverte, entrée obligatoire, ce type énervait James, qu’il aimerait bien pouvoir assassiner de coups, de tout ce qu’il voulait à vrai dire. Cette prétention qu’il sentait à l’intérieur de ce type était considérable. Il en avait assez.

¤ Bon ok, vous ne pouviez pas savoir pourquoi cette porte était ouverte, mais c’était le but justement. En général, on ne passe pas près de mon laboratoire par hasard, alors je sais que les personnes qui tournent autour ne sont pas forcément très bonnes. Un être bon par excellence ne s’attarde pas sur un endroit aussi pourri.

*je préfère me méfier…*

¤ Vous êtes certes complexe, mais comment pourrais-je vous faire confiance alors que vous avez transgressé les limites de ma propriété, et les limites de ma tranquillité. Comment puis-je vous faire confiance ? Vous dites certes que vous avez des principes, des objectifs, et une conviction profonde, mais je ne parviens pas à vous faire confiance, je suis désolé. Ce n’est pas un doute, mais une certitude que je ne peux pas avoir. Le président aurait peut-être voulu que je sois à ces côtés mais je ne peux pas accepter cette offre. Je préfère travailler comme je le fais déjà. Cela ne me perturbe pas, et j‘aime mieux cela.

*il n’est pas normal…il ne l’a jamais été…il est surtout chiant c‘est tout… *

¤ Je pense au contraire qu’il pourrait engager des spéciaux, qu’il enrôlerait pour sa cause, dans ce combat qui n’a pas de sens. Son équipe n’est pas normale et je pense que vous non plus. J’ai la plus importante des sources et aussi la plus fiable, et cela m’étonnerait qu’il ait déjà traité avec vous, vu à quel point il vous déteste, vous, les agents d’Etat. Il n’est pas à l’intérieur du gouvernement, certes, mais il vous connait bien. Il a déjà eu affaire à vous plusieurs fois, et je lui fais confiance. Oui, cela peut vous surprendre, mais je fais confiance à quelqu’un.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dangerous Mind (Intrigue The day they all died - Pv avec James Flanagan)   Mer 30 Nov - 17:22

Essayer de déstabiliser quelqu'un était quand même tout un art. Je devais le faire avec cette personne, ce scientifique. Quelqu’un qui n’a aucun pouvoir était une proie facile. Finalement, James avait finalement compris que je ne pouvais pas savoir pourquoi cette porte était ouverte mais c'était le but justement. Ensuite, il me disait qu'en général, on ne passe pas près de son laboratoire par hasard alors il sait que les personnes qui tournent autour ne sont pas forcément très bonnes. Il précise qu'un être bon par excellence ne s'attarde pas sur un endroit aussi pourri. On ne peut pas dire ce genre de chose car tout type de personne peut venir jusqu'ici. On peut évoquer différents types d'évènements. J'ai appris à analyser les comportements des êtres humains et c'est ce qu'il fait que je suis si redoutable. Ensuite, James admettait que j'étais certes complexe mais comment il pourrait me faire confiance alors que j'ai transgressé les limites de sa propriété et les limites de sa tranquillité. Il se redemande comment il pourrait me faire confiance. Je peux être quelqu'un de fiable si la personne avait les mêmes convictions que moi. James me disait que certes, j'avais des principes, des objectifs et une conviction profonde mais il ne parvient pas à me faire confiance et il s'en excusait. Ce n'était pour lui pas un doute mais une certitude qu'il ne peut pas avoir. Je pouvais comprendre le point de vue. Cependant, il m'avouait que le président aurait peut-être voulu qu'il soit à ses côtés mais il ne peut pas accepter cette offre. Il préférait travailler comme il le faisait déjà car cela ne le perturbait pas et il aimait mieux cela. Le perturber dans son choix serait une perte de temps mais je ne pouvais que présenter certains avantages.

Max : Je ne suis pas tout à fait d'accord sur le fait que seul des endroits comme celui-ci attirent de mauvaises personnes. Il peut y avoir des personnes curieuses et pourtant ayant de bonnes intentions. Avec les personnes, nous pouvons avoir de grandes surprises. Chaque être humain a une part de secret. Je suis conscient d'être complexe mais c'est surtout les évènements que j'ai pu vivre qui ont fait de moi l'homme que je suis aujourd'hui. Les personnes qui me font confiance savent que je suis quelqu'un de loyal. En faisant ma connaissance, vous verrez bien que je suis différent de ce que l'on a pu vous dire à mon sujet. Après tout, le meilleur moyen pour se faire une opinion sur quelqu'un est le fait de la côtoyer un peu. Cependant, vous avez choisi de travailler seul et je peux comprendre cela.

Finalement, me mettre dans cette position de victime me permettait d'être encore plus convaincant et peut-être que je vais réussir à m'en sortir rien qu'avec des mots. Ce serait une première pour moi vu que d'habitude, on pouvait m'engager pour des activités physiques et suicidaires. James pensait au contraire que le président pourrait engager des spéciaux, qu'il enrôlerait pour sa cause, dans ce combat qui n'a pas de sens. Oh, c'est mauvais signe ça ! Il est en train de changer de point de vue sur eux. Les scientifiques sont toujours aussi imprévisibles. Il ajoute que son équipe n'est pas normal et que moi non plus. Il est intelligent et rusé. Ce qui m'étonne était ce qu'il me disait par la suite. Il aurait donc la plus importante des sources mais aussi la plus fiable. Par contre, cela l'étonnerait que cette personne ait pu traiter car elle déteste les agents de l'Etat. Cette personne ne serait pas à l'intérieur du gouvernement mais elle nous connaîtrait très bien. Elle aurait eu affaire aux agents plusieurs fois et il lui fait confiance. Il insistait sur le fait qu'il lui faisait confiance ce qui pouvait surprendre. Duncan ? Je pensais à lui car il me connaît mieux que d'autres personnes. Ma fille ? Non, c'est impossible. Je ne voyais que la plaie de l'Etat : Amaranth.

Max : Vous avez une idée bien précise de ce que notre président peut faire avec son équipe. Ce combat contre les spéciaux est quelque chose de logique. La population doit se sentir en sécurité et une personne qui ne contrôle pas son don est un danger pour nous tous. Vous avez eu cette idée également de lutter contre les spéciaux mais vous avez visiblement changé d'avis. Cette personne doit avoir quand même une certaine opinion de l'action du gouvernement mais sachez que qui que ce soit cette personne, elle ne pense en aucune façon à la remontée de notre pays et du système. Je ne pense pas que cette personne ait pu avoir affaire à moi directement. L'équipe est classique, je peux dire. Mais si les personnes ayant des pouvoirs peuvent comprendre que la population est la préoccupation première du gouvernement, pourquoi pas, nous leur dirons la bienvenue. Je ne serais donc pas normal selon vous ? Qu'est-ce qui vous fait dire ça ? Est-ce que j'ai manifesté un pouvoir juste devant vous ? Si vous tenez sincèrement à voir si j'ai un don ou pas, vous pouvez me libérer et je vous ferais une démonstration.

Voici une autre phase de mon plan. J'espère qu'il va faire en sorte de me délivrer de sa seule initiative. Ensuite, s'il ne le fait pas, ce sera le moment pour moi de montrer de quoi j'étais réellement capable et par la suite, je traquerais la personne qui a parlé de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dangerous Mind (Intrigue The day they all died - Pv avec James Flanagan)   Lun 19 Déc - 23:38

Ce Max Hawkins, James Flanagan ne le supportait plus à la longue. Il avait envie de le voir s’enfuir, quitter son domicile, enfin la totale quoi ! Mais sa simple colère n’allait jamais suffire à sa fuite. Il n’était qu’un humain et non un spécial. Il avait même essayé plusieurs fois de s’injecter le même sérum qu’à ses hybrides, mais aucun pouvoir ne s’était manifesté. Rien ne fonctionnait, pas encore.

Il était condamné à discuter avec lui, comme s’il n’avait pas le choix.


¤ Je connais mon endroit, alors je sais ce que les personnes peuvent ressentir en le voyant. Justement, c’est fait exprès. Chaque humain a certes ses secrets. Vous êtes certes complexe, mais j’ai bien compris ce qui se passait. Je ne suis pas si sénile croyez-moi ! Vous avez beau l’air d’être quelqu’un de loyal, je n’ai pas confiance en vous. Ce que l’on m’a dit à votre sujet est la vérité. J’ai confiance en ma source, même s’il ne pense pas forcément la même chose de moi. Il a bien fait de me parler de vous avant que je ne vous rencontre. C’est souvent pour ces raisons que je choisis la solitude

James savait qui il était, grâce à sa source. Il croyait en lui, même si l’inverse n’était pas forcément vrai. La souffrance qu’il avait fait subir était la raison de tant de doutes.

¤ Il m’a tout dit, y compris une chose que je ne suis pas censé savoir. Vous avez un pouvoir, et j’en ai conscience. Ne dites pas de bêtises alors car je connais la vérité ! Je connais toute la vérité ! Je sais tout, et vous ne pourrez pas me faire douter. Je sais qui il est, je sais que je peux avoir confiance en lui, et personne ne me fera dire le contraire, même pas quelqu’un comme vous. Je vous conseille une chose, sincèrement, si je vous délivre de vos chaines, partez d’ici, et ne revenez pas. J’ai pris ma décision au sujet de l’Etat et elle ne changera pas. En partant d’ici, je ne vous poserai pas de problème. De toute façon, je n’ai pas de pouvoir, je suis humain. Je suis sans pouvoir. C’est tout ce que je demande, la volonté simple d’un humain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dangerous Mind (Intrigue The day they all died - Pv avec James Flanagan)   Mar 10 Jan - 10:29

Je reconnaissais une chose envers James, c'était qu'il n'avait pas froid aux yeux, bien au contraire. Je pouvais dire que pour quelqu'un n'ayant aucun pouvoir, il était capable de lutter. Je ne devais plus faire la même erreur et il fallait se souvenir que je me souvenais facilement de ce que je pouvais commettre comme faux pas. J'étais et je restais très méticuleux. James me disait finalement qu'il connaissait son endroit alors il sait ce que les personnes pouvaient ressentir en le voyant et que justement, c'était fait exprès. C'était impressionnant. Il précisait que chaque humain avait certes ses secrets. Il me disait que j'étais certes complexe mais il avait bien compris ce qui se passait. Il n'était pas si sénile que ça et je devais le croire. Il ajoutait que j'avais beau l'air d'être quelqu'un de loyal, il n'avait pas confiance en moi. Selon lui, ce qu'on avait pu lui dire à son sujet était la vérité. Cela m'étonnerait que quelqu'un me connaisse très bien mais j'étais prêt à le débusquer et j'avais ma petite idée là-dessus. James ajoutait qu'il avait confiance en sa source même s'il ne pensait pas forcément la même chose que lui. J'avais des indices et les hypothèses arrivaient petit à petit dans mon esprit. Il expliquait que cette source avait bien fait de lui parler de moi avant qu'il ne me rencontre. C'est ainsi qu'il choisissait le plus souvent la solitude. Il était temps de me libérer.

Max : Je peux reconnaître que vous avez bien choisi votre endroit, votre repère pour faire toutes les expériences que vous souhaitez. En effet, les secrets font que les êtres humains sont si mystérieux. Je peux reconnaître que vous êtes quelqu'un d'assez intelligent, surtout pour quelqu'un qui n'a aucun pouvoir. Je ne sais pas ce que votre source a pu dire sur moi mais elle ne doit pas tout savoir. Elle doit savoir que je suis imprévisible.

Il était temps maintenant de montrer ce dont j'étais capable. Sa source lui aurait précisé absolument tout me concernant même quelque chose dont il n'était pas censé savoir. Il sait que j'ai un pouvoir et il en a conscience. Je ne devais selon lui pas dire de bêtises alors car il connaissait la vérité. Il connaissait toute la vérité. Je savais que c'était faux mais j'attendais de voir ce qu'il pourrait m'apprendre de plus. Je saurais montrer l'étendue de mes talents. Il précisait même qu'il savait tout et que je ne pourrais le faire douter. Je reconnaissais que James était assez doué mais il ne pourra résister longtemps. Il savait qui était cette source, il pouvait avoir confiance en lui et que personne ne pourra dire le contraire même quelqu'un comme moi. Il me conseillait une chose, sincèrement, s'il me délivrait de mes chaînes, de partir et de ne jamais revenir. Je partirais mais au fond, je reviendrais, je surveillerais les moindres recoins. Il avait pris sa décision au sujet de l'Etat et cela ne changerait pas. Cela voulait dire qu'il serait un de nos opposants et ce n'était pas bon. Je n'étais pas beaucoup fan des scientifiques au moment où j'étais au sein de la Compagnie mais cela ne s'était pas arrangé aujourd'hui. Il promettait qu'en partant, il ne me poserait pas de problème. Il insistait sur le fait qu'il n'avait aucun pouvoir, qu'il était humain. Il voulait simplement être humain. Seulement, en ayant fait ses expériences, il était tout simplement entré dans la vie des spéciaux et ce n'était pas rien.

Max : Absolument tout ? Cela serait étonnant. Mais vous êtes persuadé que je possède un pouvoir et j'en ai. Vous faire douter ? C'était plus l'intention de vous montrer qu'il y avait d'autres possibilités. Se fabriquer sa propre opinion est essentielle mais il fallait pour cela écouter les différents opinions. Vous comptez me délivrer ? Ce serait gentil à vous finalement. Je ne reviendrais pas ici. Peut-être que vous n'essayerez pas de me poser des problèmes mais vous en aurez par contre vous. Vous avez fait des expériences sur les spéciaux et ceux-ci ne vous feront pas confiance. Vous êtes ancrés dans ce problème que vous le vouliez ou non. Vous ne pourrez vivre en tant que simple humain. Vous êtes exposé au danger. Pour ce qui est de mon pouvoir, je vais arrêter de vous mentir et je vais vous le montrer maintenant d'ailleurs.

Je faisais bouger ma main légèrement et je faisais bouger légèrement des fioles, la lévitation, cela me connaissait.

Max : C'est mon pouvoir

Il me suffisait d'attendre de voir s'il allait me délivrer de lui-même. J'allais immédiatement savoir si le fait d'avoir avoué l'un de mes pouvoirs allait me faire sortir d'ici. Si ce n'est pas le cas, je montrerais donc mon véritable pouvoir, le fait d'en avoir plusieurs. J'attendais et je ne voyais rien. A ce moment-là, je retirais mes liens, je propulsais James contre le mur, montrant toute ma rage puis je repartais tranquillement.

Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dangerous Mind (Intrigue The day they all died - Pv avec James Flanagan)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dangerous Mind (Intrigue The day they all died - Pv avec James Flanagan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Toute Bonne Chose A Une Fin :: Les Archives Du RPG-