AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dance with the Devil (Pv avec Peter Petrelli)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Dance with the Devil (Pv avec Peter Petrelli)   Sam 29 Déc - 0:38

Hawkins mais où était passé mon conseiller ? Où se trouvait-il bon sang ? Cela faisait plusieurs semaines que je ne le voyais plus. J'avais besoin de ses compétences sur la suite des évènements mais rien à faire, il était injoignable. Je devais me rendre à l'un des bâtiments sécurisés afin de voir par moi-même que les plus importants résistants et opposants de la ville allaient enfin être mis hors d'état de nuire. Je ne pouvais me permettre maintenant des dérapages. Je devais avancer et montrer à cette population que j'avais la situation bien en main. Je décidais de ne pas l'attendre encore une fois. J'arrivais sous bonne escorte dans les lieux. Je descendais de la voiture conduit par mon chauffeur attitré et préféré avant de rentrer dans les lieux. La dernière fois que j'étais rentrée là-dedans, j'avais pour ainsi dire perdu le contrôle de moi-même. J'avais entre les mains un pouvoir qui faisait éclater la rage que j'avais au fond de moi. Cette fois-ci, je n'allais pas me laisser faire non mais, c'était mal connaître le président des Etats-Unis en personne. Un gardien des lieux m'indiquait donc où se trouvait les personnes importantes au sein même du bâtiment. Là, je priais pour voir un cher ennemi, un vieil ennemi qui avait presque réussi à prendre ce que je possédais le plus au monde à savoir Sylar. Il méritait que je le passe sur la chaise électrique. Je m'imaginais en train de l'exécuter pour tout le mal qu'il avait fait à ma famille, au monde entier.

Seulement, en entrant, je ne voyais pas Sylar mais plein de prisonniers. Oh, mais zut, pourquoi cela n'arrivait qu'à moi ! Je voulais me venger de cette ordure de première ! Cela arrivera un jour et là, je ne pourrais que me réjouir de son sort funeste. Je regardais les têtes des nouveaux vainqueurs pour l'emprisonnement. Il y avait des clochards qui ne manqueraient pas à la société, des cadres d'entreprises que je saurais faire remplacer, des enfants que l'on prendra soin mais pas comme à la Compagnie.... Il y avait différentes personnes qui étaient alignées et dont nous allions devoir nous préoccuper pendant les prochaines journées. Je regardais les têtes au fur et à mesure. A force de regarder et de regarder, on faisait de moins en moins attention au visage. Soudain, je regardais mais je ne faisais pas attention. Cela me disait quelque chose mais je me disais où était-ce que j'avais vu ce visage, je revenais sur mes pas pour me retrouver face à cette personne et là, j'étais surpris que je reculais de quelques pas. Peter était présent, ce qui voulait dire qu'il y avait des fuites. Je faisais signe de mettre tout le monde ailleurs, car je n'aimais pas cette situation, pas du tout cette situation. Heureusement, je ne savais pas s'il était au courant, mais je savais beaucoup mieux me défendre qu'avant. Au lieu de m'énerver, je faisais signe à mes gardes de sortir tout le monde. Il devait y avoir une explication, une grande explication.


Nathan : Peter ! Pour une surprise, c'est une surprise. Laisse-moi deviner, tu décides d'écouter la voie de la sagesse et tu viens vers moi ? Non, ce n'est pas ton genre, tu préfères plutôt me défier. Que veux-tu ? Que je capitule ? Euh, quand j'aurais fini mon travail et tu ne m'empêcheras pas de l'accomplir.

Le coup que Sylar m'avait fait m'était resté encore en travers de la gorge. Regarder Peter m'était difficile, bien difficile. Soudain, je recevais un coup de téléphone, qui allait changer ma vision à tout jamais. En effet, on m'annonçait que mon conseiller était mort et jeté au fond d'un lac. Il a été repêché. Il aurait été tué à l'arme blanche puis on lui aurait tiré dessus comme une exécution. C'était horrible. Je raccrochais et je téléphonais à mon assistant en donnant les indications sur la mort et de transmettre les sincères condoléances sans pour autant capturer la famille. Je ne devais pas penser à mon passé mais à mon avenir désormais car j'étais seul face à mes problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dance with the Devil (Pv avec Peter Petrelli)   Sam 29 Déc - 13:40

Cette confrontation, Peter l’avait repoussée à de maintes occasions pour une raison qui semblait évidente. Il était plus facile de renier son affiliation sanguine au président et leurs souvenirs communs quand il ne l’avait pas directement en face de lui. Nathan était mort à ses yeux, oui. Mais ça ne l’empêchait pas d’être attristé par cette absence. De ce chagrin, il essayait d’en ressortir la rage nécessaire pour l’arrêter définitivement. Claire comptait sur lui, le Monde entier comptait sur lui, il n’avait pas le droit à l’hésitation ou au regret. Toute cette histoire n’avait démarré qu’à cause de son frère et de sa soif de pouvoir, il ne le perdait pas de vue. Après les récents événements, le doute s’instillait dans l’esprit des gens et il comptait bien profiter de cette brèche pour porter un coup fatal mais avant, il devait revoir son frère – ou ce qu’il en restait, l’apparence. L’ex infirmier s’interrogeait sur l’identité du mystérieux sauveur depuis un sérieux moment. Grâce à ses recherches, il savait plus ou moins qui se cachait derrière ce phénomène et il voulait absolument le rencontrer bien qu’il appréhendait un peu son positionnement dans cette affaire. Il avait appris que Nathan lui accordait quelques privilèges dont il ne s’encombrait pas d’ordinaire. Avait-il déjà cherché à l’acheter ? Et dans quel but ? Toutes ces questions l’amenaient également au seul endroit qu’il avait cherché à éviter. Washington. Il sortit de sa planque du moment sans prévenir sa nièce pour gagner la capitale.

Il n’était pas très difficile de trouver une faille à exploiter afin de pénétrer dans les bâtiments du gouvernement. Surtout quand on a amassé autant de pouvoirs. Il se rendit invisible afin de se faufiler jusqu’au lieu convoité. Des prisonniers s’alignaient, un spectacle qui amplifiait la hargne déjà bien présente du jeune homme. L’hypocrisie de son aîné n’avait aucune limite et cette situation le mettait hors de lui. Il avait profité de la crédulité de son peuple pour insuffler des idées erronées. Ça ne servait sûrement à rien de revenir sur les torts de son frangin. Sauf peut-être à ne pas oublier l’enfer qu’il faisait traverser à toutes les personnes jugées « spéciales ». L’estomac du rebelle se contracta quand il aperçut la silhouette familière du dirigeant. Il se plaça au milieu de la scène et se rendit enfin visible. Ses yeux détaillaient les traits de son interlocuteur silencieusement. Comment avait-il pu en arriver là ? Était-ce lié à leur père et à tous ce qu’il lui avait inculqué ? Ou bien était-ce lié à sa personnalité, le pouvoir lui montait à la tête ? Il ne le saurait sans doute jamais et la cause importait peu désormais. Seules les conséquences prévalaient. Il toisa longuement celui avec qui il avait partagé la quasi entièreté de son existence, droit et intangible. Ce dernier semblait éprouver quelques difficultés à le reconnaître. Il put lire la surprise sur son visage alors qu’il congédiait déjà toute son équipe. Il prenait le risque de rester en tête à tête avec lui. Plutôt audacieux mais sans équivoque la meilleure chose à faire.

« Ça suffit, Nathan, cette folie a assez duré. Les gens commencent enfin à discerner la vérité derrière tes mensonges. Tu ferais mieux de te retirer tant que tu en as encore l’occasion. »

Une menace, oui. Et un souhait. Même si il était prêt à tout pour mettre un terme à ce règne de terreur, s’il pouvait éviter de devoir tuer pour arriver à ses fins, il le ferait. Peter ne bougea pas d’un cil alors que son assaillant décrochait son portable. Il ne semblait pas prendre au sérieux la menace qu’il représentait à se laisser distraire de la sorte alors qu’ils partageaient le même espace. Il était vrai que faire du mal à son aîné ne serait pas forcément aisé pour le cadet. Mais tant qu’il gardait à l’esprit que cet homme n’était plus son frère mais le président, il serait capable de tout ou presque. Peter ne perdit pas un mot de sa conversation et quand il raccrocha enfin, il le fixa avec plus d’intensité encore.

« Ton Empire est en train de s’écrouler, reconnais le et retire-toi. Tu as assez fait souffrir cette nation. »


Il ne lâchait pas les prunelles voisines et insistait férocement afin de susciter une réaction chez lui. Chaque dérapage de sa part serait un indice, une information bonne à prendre afin de démanteler son jeu de pouvoir. Rien ne devait être laissé au hasard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dance with the Devil (Pv avec Peter Petrelli)   Mar 1 Jan - 15:17

Finalement, je n'aurais jamais pensé me retrouver en face de mon frère surtout en un jour comme aujourd'hui. J'avais perdu quelqu'un de précieux au sein de mon équipe, quelqu'un qui m'avait guidé dans la voie de la présidence et dans les décisions les plus difficiles. Devrais-je accomplir ses dernières volontés en rapport avec sa fille ? Ou bien, devrais-je prendre enfin ma liberté, celle pour laquelle il m'avait fait prisonnier depuis cette perte tragique, cette perte qui m'avait fait devenir l'homme que j'étais aujourd'hui ? Je me posais de nombreuses questions mais pourtant, ce qui revenait à l'esprit c'était le manque de confiance de mon frère envers mes projets pour notre famille, pour ce monde. Je sentais cette rage en train de monter en moi. Je risquais si je continuais de perdre le contrôle sur ma capacité et de révéler à mon frère que j'avais évolué, bel et bien évolué, que personne n'était au courant de cette capacité.

Quelque part, j'admirais l'audace de mon frère, celle de pouvoir se mesurer face à moi, sans se soucier de la moindre conséquence. Ma famille, enfin nos parents l'avaient plus ignoré que moi et en cela je me disais qu'il avait de la chance, car il aurait très bien pu tomber dans la spirale, celle où le combat sans cesse était perdue d'avance. Je faisais le jeu de mon paternel. Il pouvait être fier de moi, c'était sûr. Je l'aimais d'un amour inconditionnel alors que pourtant, envers moi, il n'était pas un père. Les expériences sur moi pour obtenir mon pouvoir, les regards sur les femmes que je fréquentais. Il n'y avait pas que mon père mais aussi ma mère. Rien que de penser aux trahisons et aux pertes subies, j'augmentais cette rage. C'était comme un cercle vicieux auquel je savais que je ne pouvais m'en sortir. Mon frangin était bien sûr en colère. Il me donnait des ordres mais je ne recevais pas d'ordre, surtout de sa part. La folie aurait assez duré ? Non, je continuerais, tant que je n'aurais pas Sylar derrière les barreaux et que je me serais vengé de tous mes ennemis. Il me disait que les gens commençaient enfin à discerner la vérité derrière mes mensonges. Là, il me faisait rire, il me faisait bien rire. Comment pouvait-il penser que je mente à ce point ? C'était vrai que je cachais une partie de la vérité mais si je disais tout, absolument tout au public, il y aurait plein de choqués. Il me conseillait de me retirer tant que j'en avais l'occasion. Euh, ça, il pouvait toujours courir, je ne le ferais en aucune façon. Le peuple avait besoin de moi.


Nathan : Folie tu dis ? Ce n'est pas une folie, c'est une campagne pour protéger la population ! Les gens, les gens, ne peuvent discerner la vérité du mensonge et d'ailleurs, toi-même, tu ne peux la discerner. Tu ignores tellement de choses, Peter, tellement de choses. Ne compte pas sur moi pour me retirer, pas maintenant surtout que je suis à deux doigts de résoudre l'un des mystères les plus importants.

Oh, je parlais bien sûr de beaucoup de mystères mais la plus importante qui m'avait fait absenter de la ville pendant un temps c'était une famille puissante, une famille possédant aussi des pouvoirs. Jamais au sein d'aucune autre, je n'avais vu ce cas et c'était de père en fille. Alors, il était hors de question que je cède à mon frère. J'étais entièrement libre, restant avec mon frère et surtout, je ne voulais que personne intervienne. Là, il se faisait plus menaçant disant que mon empire était en train de s'écrouler, que je devais le reconnaître et que je devais me retirer. J'aurais fait souffrir cette nation ? Et alors qu'est-ce qu'elle avait fait avec moi ? Elle n'avait pas arrêté de me torturer et de m'enlever ce que j'avais de plus précieux. La justice, il méritait d'y avoir une justice. Il insistait. Je devais garder mon sang-froid, ne pas dévoiler mon jeu, mais cette rage allait éclater et la retenir, serait une mauvaise idée. Je priais pour qu'il n'y ait aucun objet dans la pièce, sinon, j'étais mal.

Nathan : Mon empire en train de s'écrouler ? Je me marre, je me marre à fond. Oh, non, il ne va pas s'écrouler comme ça et si jamais cela devait se faire, cela serait au profit de quelqu'un pire que moi. L'expérience avait déjà été faite au moment où Sylar avait tenté de me tuer, oh, non, mieux, il l'avait fait mais remonter le temps était nécessaire pour me faire revenir. Je suis le bien nécessaire de cette nation, du monde. Il y a toujours eu une menace qui se cachait et ce, depuis toujours, mais tu ne la vois pas, et crois-moi, que si je n'agis pas très vite, elle prendra vite ma place au profit d'un monde encore plus catastrophique. Je fais en sorte de remonter ce pays et au lieu de t'opposer à moi, tu ferais mieux de me rejoindre, enfin.

Je n'avais pas cédé, je ne devais pas céder à cette rage, celle qui pouvait être dangereuse. Je cachais cette capacité depuis bien longtemps, mais elle pourrait éclater à la face de mon frère si je ne faisais pas attention. Garder le contrôle devenait vite difficile, très difficile. Seulement, j'arrivais à contenir ma colère et là, je faisais signe aux gardes d'entrer. Je m'étais tourné seulement que quelques minutes et là, il avait disparu. Je n'avais finalement pas d'autres choix que de continuer ma route, enfin mes projets.


Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dance with the Devil (Pv avec Peter Petrelli)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dance with the Devil (Pv avec Peter Petrelli)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» Tu vas rire... ~ Sutton & Peter
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Toute Bonne Chose A Une Fin :: Les Archives Du RPG-