AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   Mer 17 Oct - 22:29

J'allais peut-être faire quelque chose de non conventionnelle, mais les choses devaient évoluer. Les opposants devaient arrêter de s'en prendre au gouvernement et à mes plans. Les plus dangereux pourront être abattus sur place. C'était une décision que j'avais prise et pour être bien sûr, je me rendais sur les anciens lieux de Primatech, un endroit qui aurait pu changer ma vie si j'avais finalement choisi de suivre mon père. Arthur Petrelli, un homme sans scrupules était quelqu'un qui voulait absolument obtenir la puissance. Je réfléchissais sur mon avenir, mais ce qui était le plus curieux, c'était que je pensais au passé et à ce que j'avais perdu. J'étais rentrée à l'intérieur, voulant fouler les bureaux. Je poussais les portes et je voyais des bureaux vides où je pensais être bien nostalgique. Je me souvenais bien du moment où je reniais mon père. Il me suffisait de voir que toutes mes blessures m'avaient amenées jusqu'ici. J'étais pensif quand j'entendais des personnes en train de se battre en bas de l'immeuble. Je restais bien sûr en retrait. Je m'étais dit qu'il fallait absolument que je parte, que je ne reste pas dans cet endroit. Seulement, en me retournant, je voyais un jeune homme qui était juste devant moi. Je sursautais en le voyant.

Nathan : Je n'aurais jamais cru que quelqu'un serait venu dans ses locaux. Vous êtes quelqu'un qui va les réinvestir ce genre de choses ? C'est curieux, mais vous me dites quelque chose et pourtant je n'arrive pas à savoir pourquoi. Peut-être que je devrais vous laisser visiter. J'ai l'intention de vendre ses locaux assez rapidement.

Je préférais rester poli surtout en ne connaissant pas cette personne même si quelque part, je sentais un lien. C'était bizarre, étrange, mais je restais quand même calme, ne voulant pas non plus provoquer le moindre incident. Après tout, j'étais le président des Etats-Unis. Si je provoquais des incidents, ce serait la fin du monde. Je n'osais quand même pas m'approcher de peur que ce soit un opposant ou ce genre de chose.

Nathan : Si vous avez besoin de quoi que ce soit, je serais prêt à vous aider.

En agissant comme si j'étais le vendeur, j'avais la capacité de m'offrir une certaine protection.
Revenir en haut Aller en bas
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   Mer 17 Oct - 23:47

Mes pieds foulaient le sol par une extrême lenteur. J'avais pénétré dans cet endroit non pas par plaisir mais parce que quelqu'un était certain du fait qu'il n'était pas aussi vide que ça, que quelque chose restait ici planqué quelque part, une chose qui pourrait bien être utile pour l'avenir, mais surtout pour mon père. Il m'avait dit où chercher, mais pas ce que je devais trouver. Comment devais-je prendre cette mission ? Je ne le savais pas trop, mais j'avais suffisamment confiance en mon père pour comprendre qu'il puisse souhaiter retrouver ce truc, peu importe ce que c'était. Je guettais toute parcelle de carrelage, de terre, tout, jusqu'à retrouver la marque qui me montrerait la situation de ce que je cherchais. Je la trouvais enfin au bout de quelques minutes. Il s'agissait d'un carreau partiellement brisé que je parvenais facilement à briser. Je délogeais la poussière et toute chose entravant mes mains jusqu'à retrouver un carnet plutôt étrange, assez vieux, et surtout très chiffonné. A qui était-il ? L'écriture n'était qu'à peine visible. J'avais beau remuer toutes les pages et tenter de lire chaque parcelle de paragraphe, je n'y comprenais rien. En même temps, je n'avais pas parfaitement les idées claires, donc comprendre les choses paraissait impossible.

- Je ne comprend pas...pourquoi m'envoyer ici pour...ça ?

Je me mis à marcher pour explorer l'endroit à la recherche de réponse avant de tomber nez à nez avec une vermine que je n'aurais jamais cru croiser en face à face. Nathan Petrelli était ici et sursauta rien qu'à l'idée de tomber sur moi. Moi je ne sursautais point, mais je n'étais qu'à moitié ravi de le voir ici. Nathan me prenait pour un investisseur. Était-il aveugle pour ne pas remarquer que je n'avais pas l'âge de faire ce genre de chose ? Je n'avais que 18 ans. Investir dans un endroit aussi sordide et horrible n'était pas la passion primaire des majeurs, et je ne faisais pas exception à cette règle.

- Euh, en général à 18 ans, vous croyez que la passion profonde des nouveaux adultes est l'investissement de ce genre d'endroit ? Franchement je pense qu'il est clair de voir que cet endroit ne m'intéresse pas. Je ne faisais que passer et je ne restais pas longtemps, voilà tout. Quand vous êtes arrivés, j'étais limite à partir. Je regardais juste cet endroit une dernière fois avant d'y aller. Je ne pensais pas croiser quelqu'un ici, à cette heure-ci, et surtout vous.

Et si j'en profitais pour savoir ce qu'il faisait ici ? Pas bête. Je rangeais le carnet dans mon sac avant de commencer à lui poser mes questions.

- Vous dites vouloir vendre cet endroit, même si cela me parait bizarre à la vue de votre position. Donc qu'est-ce qui vous amène ici ? La nostalgie ? Une future vente des lieux ? Autre chose ?

Etrange, mais il me tardait de connaître la réponse à cette question. Peut-être cherchais-je à cerner le Président un peu mieux, cerner ce type que je n'avais pas réellement eu le temps de connaître dans mon avenir.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   Jeu 15 Nov - 16:29

Primatech, était le lieu absolu de tous mes cauchemars et pourtant qui était bien présent dans mon esprit comme si je ne pouvais faire un trait sur le passé. En y réfléchissant, je n'arrivais jamais à oublier toutes ses souffrances. Voir un jeune homme venu de n'importe où était quelque chose de déstabilisant. Là, il me demandait si je croyais qu'en général à 18 ans que la passion profonde des nouveaux adultes était l'investissement de ce genre d'endroit. 18 ans pour moi était déjà le moment des investissements, du pouvoir, donc je pouvais déjà me douter qu'il faisait tout construire son avenir. Après tout, c'était la première fois que je le voyais. Il était quand même plutôt mystérieux. Il me disait qu'il était clair de voir que cet endroit ne l'intéressait pas. Il ne faisait donc que passer et il ne resterait pas longtemps. Je comprenais sa position mais je voyais au moins que l'éducation d'un père était à chaque fois différent. Ainsi, ce jeune homme me disait que quand j'étais arrivé, il était limite à partir. Il regardait juste cet endroit une dernière fois avant d'y aller. Il ne pensait même pas croiser quelqu'un ici, à cette heure-ci et surtout moi. Au moins, nous étions quand même surpris l'un comme l'autre.

Nathan : Une simple question, surtout si vous voulez forger votre avenir ou bien, si vous travaillez pour quelqu'un voulant acheter cet endroit. Le fait de vous croiser est dû au hasard comme quoi. Je n'ai pas l'habitude de croiser beaucoup de monde dans ce lieu.

J'étais quand même intrigué par ce jeune homme, une personne si mystérieuse et j'étais quand même bien curieux. Je ne pensais quand même pas que lui aussi il serait curieux. Il reprenait mes paroles concernant la vente de cet endroit, même si cela lui paraissait bizarre, vue ma position. Il me demandait ce qui m'amenait ici à savoir si c'était la nostalgie, une future vente des lieux ou bien autre chose. Je devais trouver une bonne réponse, afin de ne pas trop me dévoiler.

Nathan : On peut dire une petite part de nostalgie. Il y a également une vente des lieux de prévus. Cet endroit mérite d'avoir enfin une position des plus respectables et ne pas se référer au passé.

J'avais réussi à être vague, à tout faire pour ne pas non plus me compromettre. Mon passé était pour ainsi dire quelque chose de compliqué, de torturé.
Revenir en haut Aller en bas
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   Jeu 15 Nov - 22:31

Envoyé ici pour un carnet tellement vieux qu'il en est devenu illisible, je me trouvais dans les restes de ce qu'était Primatech, un bâtiment que je n'avais visité dans mon époque en dehors de ces recherches quasiment archéologiques. Me trouver ici était sérieusement étrange, et le fait d'avoir pu rencontrer Nathan par le plus grand des hasards m'avait sérieusement surpris. Jamais je ne m'étais attendu à une rencontre comme celle-là, moi qui ne voulait justement pas le revoir. Je faisais tout pour éviter Nathan depuis que je me trouvais dans cette époque et cela n'était pas près de changer.

Je n'avais jamais réellement porté Nathan Petrelli dans mon cœur même s'il avait toujours vécu dans mon organisme comme une histoire, une mauvaise histoire que l'on pouvait raconter dans le but de faire peur aux âmes vulnérables. Moi, je n'avais jamais eu peur de ce type, jamais. J'avais même envie de le prendre entre quatre yeux, juste histoire de mettre les choses au point avec lui. Au fond mon rêve de tout petit était de l'affronter et lui mettre un coup de pied où je pensais. Aujourd'hui, avais-je les mêmes pensées ? Non pas tellement. Je voyais Nathan mais il ne provoquait plus la même excitation qu'avant. Je n'avais plus envie de lui péter la gueule. J'avais juste envie de partir, sans prendre la peine de m'attarder sur le sort d'un pervers qui ne cesse de faire des erreurs. Je voulais partir et le laisser à ses affaires. J'avais mon carnet. Je n'avais donc plus rien à faire ici


- Je n'ai pas l'habitude de venir ici moi non plus mais bon comme je le dis je ne fais que passer, je ne vais pas m'éterniser ici. J'ai fini ce que j'avais à faire. Si vous avez besoin de solitude pour pouvoir être pleinement nostalgique et conscient des lieux que vous allez vendre. Il vaut mieux que je vous laisse seul, non ? Comme ça vous pourriez avoir les idées plus claires. Et merde...fichu téléphone. Pardon.

Je voyais que c'était mon père.

- Je dois répondre, pardon...

Je m'éloignais, en rangeant le carnet dans mon sac.

- Papa ? Tout va bien ?...Mais reste au lit, on t'a dit de le faire je te signale, alors écoute-nous. Tant que tu ne t'es pas remis de tes blessures, tu dois à tout prix rester coucher. Je reviens tout à l'heure pour être auprès de toi. Courage...

Je reviens vers Nathan après avoir raccroché.

- Pardon, c'était mon père. Il est tellement têtu qu'il ose se prendre pour Superman même quand le médecin lui dit de rester au lit.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   Sam 24 Nov - 13:14

Ce jeune homme était vraiment des plus mystérieux et il m'intriguait. En effet, je ne savais pas vraiment si c'était du hasard ou bien prémédité mais je savais qu'à un moment donné, je saurais qui il était et ce qu'il comptait faire. Primatech était le lieu de différents évènements et pour moi, c'était difficile, réellement difficile. Me séparer de ce bâtiment pour en faire autre chose était un moyen d'oublier le passé même si dans mon esprit tous ses évènements étaient encore présents. Ce jeune homme n'avait pas l'habitude de ses lieux comme si finalement, il n'avait jamais rencontré l'organisation qu'était la Compagnie à l'époque. C'était à ce moment-là qu'il me disait qu'il n'avait pas l'habitude de venir ici lui non plus mais comme il le disait, il ne faisait que passer et il n'allait pas s'éterniser ici. Il avait donc fini ce qu'il avait à faire.

Cependant, je me demandais bien ce qu'il faisait ici et surtout par qui il avait été envoyé. Je n'aimais pas les secrets et je continuerais toujours de ne pas les aimer vu ce que cela avait pu me coûter. Il me disait que si j'avais besoin de solitude pour pouvoir être pleinement nostalgique et conscient des lieux que j'allais vendre. Pour lui, il valait mieux que je sois seul et ainsi, je pourrais avoir les idées claires. Oh, a priori, on l'appelait, je n'avais pas le temps de répondre quoi que ce soit. J'attendais d'une certaine façon que la conversation se termine. Je comprenais aisément qu'il devait répondre. Il s'excusait mais il n'en avait pas besoin. En tant que président des Etats-Unis, combien de fois est-ce que j'avais interrompu une conversation pour répondre au téléphone ? Plein de fois et bien là, je considérais comme la même chose. Je n'écoutais pas vraiment la conversation et de plus, cela ne répondait pas à mes questions, mais je m'en posais encore plus. Je voyais qu'il s'excusait de nouveau car au téléphone, c'était son père. A priori, il serait tellement têtu qu'il oserait se prendre pour Superman même quand le médecin lui disait de rester au lit. Oh, cette personne me ressemblait sur un point : je détestais être cloué au lit comme un infirme et agir au sein de notre communauté.


Nathan : Je peux accepter la compagnie. Vous n'êtes en tout cas pas obligés de me laisser seul. Le problème, c'est qu'un passé peut hanter chacun d'entre nous et ainsi on peut se rappeler de choses bonnes mais le plus souvent les blessures sont ré ouvertes. Vous n'avez pas eu besoin de vous excusez pour votre père. Superman était un surnom que l'on m'avait donné il y a un certain temps. Avec tout ça, je ne suis même pas présenté, je m'appelle Nathan Petrelli et vous ?

Au moins, j'allais pouvoir répondre à certaines de mes questions. Le nom était un début, un grand début. J'avais pu faire un rapprochement avec moi. Superman remontait à loin. On me comparait avec lui, avec sa capacité de voler mais j'étais loin d'être comme lui. J'avais plus tendance à être Lex Luthor, l'homme qui avait tout perdu à cause des désillusions et des trahisons subies.
Revenir en haut Aller en bas
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   Sam 24 Nov - 14:31

Mon père était parfois, enfin même souvent d'ailleurs, incorrigible. Même blessé ou bien dans un état proche de la mort, il osait ne pas respecter les recommandations des médecins.

Il ne cessait de se lever, de s'inquiéter pour ses proches alors que son état ne le permettait pas. On avait beau tout lui dire et lui demander n'importe quoi, cela ne servait à rien du tout. Aucune utilité de lui donner n'importe quel ordre, jamais il ne le suivrait, jamais il n'accepterait de rester au calme alors qu'il avait l'occasion d'être utile. C'était son but, être utile et aider son prochain peu importe l'état dans lequel il se trouvait. C'était la seule et unique chose qui était importante à ses yeux. Mais moi, je voyais un père, un père qui aidait tout le monde et qui ne pensait jamais à lui. Je devais l'aider. Je devais à tout prix lui venir en aide et tenter de tout faire pour qu'il puisse se reposer ne serait-ce qu'un peu. Il en avait besoin. Il le méritait, mais bon parler à un têtu était une mission largement impossible, surtout quand il s'agissait de parler à mon père. C'était la plus compliquée des missions, vraiment la plus compliquée...

J'étais revenu vers Nathan après avoir parlé à mon père au téléphone. A priori Nathan n'avait pas envie que je le laisse seul, disant même accepter la compagnie. Je n'allais pas être contre cette volonté. Je pouvais rester encore un peu, mais je ne pouvais pas le faire éternellement. En effet, je devrais un jour où l'autre retourner auprès de mon père. Je ne pouvais pas le laisser éternellement seul. Il serait capable de mettre en danger sa vie en demeurant de plus en plus seul. Il avait besoin de moi. Je devais à tout prix rester auprès de lui. Il se prenait souvent pour Superman mais il avait besoin de repos comme chaque humain de cette planète. Il n'était pas invulnérable même s'il était immortel. C'était malheureusement un fait que je ne pouvais pas ignorer, le fait le plus flagrant...le plus flagrant. J'allais donc continuer à parler à Nathan, puisqu'il le voulait. Je ne pouvais pas m'enfuir comme un voleur surtout au moment où Nathan se présentait enfin.


- Oh d'accord alors. Je vais rester encore un peu, mais je ne pourrais pas rester éternellement. Si jamais mon père reste trop longtemps seul, j'ai peur qu'il fasse des bêtises. Il a besoin de repos, mais il a énormément de mal à l'accepter, donc je dois veiller sur lui. Donc si à un moment donné je dois malheureusement me séparer de vous, j'espère que vous comprendrez.

Je répondis à sa présentation.

- Vous n'aviez pas réellement besoin de vous présenter vu qu'on vous connait tous à cause de votre position. Quant à moi, je m'appelle Tyler.

Je ne lui dis aucun nom de famille histoire de préserver qui j'étais. Si jamais il demande quoi que ce soit à ce sujet, je donnerais mon nom d'emprunt en guise de réponse. Pas question de mettre mon père en danger surtout en le mêlant à cette histoire. Ce n'était pas la plus belle des idées...

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   Mar 27 Nov - 19:36

Il y avait une chose que je pouvais remarquer c'était que ce jeune homme se souciait de son père et c'était rare. Je ne faisais pas vraiment cela avec le mien. Il était plus accès sur le pouvoir, les responsabilités. Etre humain était pour lui quelque chose de futile. Un homme était un homme et pleurer c'était transformer un homme en une femmelette. Je n'avais jamais eu une relation dite de "normale" avec mon père et je regrettais ça. Je savais d'une certaine façon que j'avais une famille qui n'était axée que sur la trahison constante. Je ne souhaitais à personne de vivre ce que j'avais vécu. Ce jeune homme était finalement quelqu'un de bien, en apparence mais je ne le connaissais pas trop. Juger n'était pas vraiment possible. Le fait que je dise finalement qu'il pouvait rester était une bonne chose. Il acceptait finalement de rester encore un peu mais il ne pourrait pas rester éternellement. A priori, si son père restait seul trop longtemps, il avait peur qu'il fasse des bêtises. Son père avait besoin de repos mais il avait énormément de mal à l'accepter donc ce jeune homme devait veiller sur lui. Il était vraiment quelqu'un de noble et je voyais que son père était quelqu'un de têtu. Il me ressemblait sur ce point. Il me prévenait donc que si à un moment donné, il devait malheureusement se séparer de moi, il espérait que je le comprendrais.

Je m'étais présenté. D'une certaine façon, un président devait au moins se faire connaître, même si mon nom était connu. Je gardais une certaine politesse. Il me disait que je n'avais pas réellement besoin de me présenter vu que l'on se connaissait tous à cause de ma position. Je sentais qu'il me connaissait. Il me disait qu'il s'appelait Tyler. Au moins, j'en apprenais un peu plus sur lui, enfin plutôt son nom.


Nathan : Votre père semble être quelqu'un de têtu et d'obstiné. Cependant, vous êtes quelqu'un de noble et je suis certain que votre père doit être reconnaissant pour ce que vous êtes en train de faire. Vous êtes chanceux et profiter de chaque moment avec lui. Je suis en tout cas enchanté de vous rencontrer Tyler.

Il ne m'avait pas dit son nom mais je me posais la question, le fait d'essayer d'en savoir plus mais je ne devais pas me montrer comme un agent, celui qui est là pour un interrogatoire. Je réfléchissais à cette possibilité, mais je restais sur une discussion des plus civilisées, ma spécialité.
Revenir en haut Aller en bas
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   Mar 27 Nov - 23:51

En cet instant précis, je ne pouvais pas cacher le fait que je demeurais assez inquiet au sujet de mon père. Il était dans un état critique pour le moment, un état qui l'endolorissait et ses agitations multiples ne l'arrangeaient pas.

Il n'aimait pas rester comme enchainé sur ce lit. Il se sentait prisonnier en étant bloqué dans un lit, dans cette convalescence horrible. Il n'aimait pas rester au même endroit sans rien faire durant un trop long moment. Ce n'était pas ce qu'il aimait le plus au monde. Son coeur se brisait quand il ne pouvait pas faire ce qu'il voulait et puis il était capable de se blesser inutilement. Je n'aimais pas le savoir comme ça. Réellement je n'aimais pas du tout le voir comme ça. J'aimerais juste pouvoir soulager sa peine, éviter ses larmes et ses douleurs, mais je n'y arrivais pas du tout. Je n'arrivais pas à effacer l'intégralité de la peine de mon propre père. Au fond, je me donnais une mission que je n'étais pas capable de réussir. Pourtant c'était la plus belle des missions. En venant ici, je venais sauver le futur de cette horrible menace qui risquait de détruire le futur, mais je voulais aussi en quelque sorte me rapprocher de mon père et le sauver de ses douleurs, ces marques de tristesse que je n'avais jamais pu effacer dans mon présent. Je voulais lui être utile. Je voulais réellement être utile pour mon père. Il me méritait après toutes ses années. Il le méritait réellement.

Au fond, Nathan n'avait pas tort en disant que mon père était têtu et obstiné. Ce n'était pas un tort, car c'était un reflet de qui il était. Samuel Langster était le plus têtu et le plus obstiné des cerveaux que j'avais pu rencontrer, et pourtant Dieu seul sait à quel point ils sont nombreux ! Je ne savais pas s'il était fier de ce que je faisais ici. Je ne savais même pas s'il était au courant de ce que je faisais ici. Je l'avais quitté sans prévenir. A part par l'intermédiaire du contact avec Meknes, je ne savais pas réellement comment il pourrait surveiller mon temps. Mais bon, le connaissant par avance, j'étais certain du fait qu'il me surveillait. Il était doué pour cela. Je continuais à parler à Nathan.


- Il l'est réellement. Mon père est probablement le plus têtu et le plus obstiné des proches que je possède. Ces caractères que vous décrivez chez moi ne sont pas très originaux. Je les tiens de mon père. Le noble et le généreux au départ c'était lui. C'est un héros pour moi, un vrai héros et sincèrement j'aimerais beaucoup voir davantage de personnes adopter cette philosophie. J'aimerais voir ce même point de vue chez d'autres, mais c'est rare.

Je mettais un peu d'ordre dans mon sac avant de continuer.

- Mais bon, la vie est bien étrange surtout ces temps-ci. On ne prévoit rien, on ne s'attend à rien et cela devient lassant à la longue. J'aimerais bien que ça change pour une fois. Ce serait magnifique mais bon ce n'est qu'un souhait. La vie est bien trop compliquée très souvent. C'est plutôt dur de continuer...mais bon c'est assez ironique de réfléchir sur sa vie dans un endroit chargé d'histoire. Ce n'est pas réellement la place pour ce genre de réflexion interne bien trop intense.

J'arrêtais de m'évader dans mes paroles, le temps de fermer mon sac. Je n'aimais pas du tout cette omission de tristesse, mais c'était ce que je subissais. C'était beaucoup trop dur ce que je vivais. Etait-il trop demandé d'être calme dans ce coin ? Etait-il trop demandé de vouloir une vie meilleure ? Sans doute...

- Pardon, je m'évade parfois, c'est juste que je me pose pas mal de questions. A vrai dire j'ai un doute sur plusieurs choses, et je ne sais plus réellement à qui m'adresser. Je n'aimerais pas impliquer mon père, c'est assez important. Le problème est que le nombre de personnes à qui je peux parler est plutôt réduit. Je ne peux pas trop en parler à mon père et à ma mère. Résultat je ne sais pas vraiment à qui parler.

Et si je l'utilisais pour apaiser mes peines personnelles ?

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   Mar 4 Déc - 1:31

Je ne savais pas vraiment qui était son père, cette personne pour qui il s'inquiétait tant mais le fait déjà de voir un homme qui préservait sa famille, me réchauffait le coeur d'une certaine façon vu que la mienne était détruite depuis bien longtemps. Je ne savais pas non plus qui était ce jeune homme exactement, en tout cas Tyler, car je ne connaissais que son prénom. Finalement, sur le père de Tyler, j'avais visé juste, vraiment bien juste. Son père était donc probablement le plus têtu et le plus obstiné des proches qu'il possédait. Ainsi, les caractères que je décrivais chez lui n'étaient pas très originaux. Il les tenait de son père. Le noble et le généreux étaient au départ de lui. C'était donc un héros pour lui, un véritable héros et sincèrement, il en aimerait voir davantage de personnes adopter cette philosophie. Il aimerait voir ce même point de vue chez d'autres mais c'était rare. Je voyais qu'il mettait de l'ordre dans son sac puis il me disait que la vie était bien étrange surtout ces temps-ci. En effet, on ne pouvait rien prévoir, on ne s'attendait à rien et cela en devenait lassant. Il aimerait bien que ça change pour une fois. Ce serait même magnifique, je ne pouvais être que d'accord avec lui mais il le souhaitait. Les rêves pouvaient toujours se réaliser. La vie était très souvent bien trop compliquée. Je comprenais ses sentiments et le fait même que cela soit dur de continuer mais selon lui, c'était assez ironique de réfléchir sur sa vie dans un endroit chargé d'histoire. Donc, cela n'était pas réellement la place pour ce genre de réflexion interne bien trop intense. On ne pouvait pas dire ça. N'importe quel endroit pouvait être le lieu de réflexions.

Nathan : Vous êtes issus d'une bonne famille, d'une très bonne famille. Je peux vous assurer que vous êtes quelqu'un de bien et votre père également. D'une certaine façon, vous avez une chance incroyable que vous puissiez prendre soin les uns des autres. La bonté, la noblesse d'âme peut être partout et cela peut toujours évoluer. Beaucoup de choses peuvent changer avec le temps, j'en sais quelque chose. Un lieu chargé d'histoire est au contraire un lieu où on peut réfléchir.

Je me devais quand même de le rassurer, de tout faire pour lui montrer qu'il n'avait rien à craindre. C'était quand même curieux de ma part de me montrer si conciliant mais pourtant, je le devais afin de ne pas l'effrayer. Je pouvais le connaître davantage et j'avais bien conscience de ça. Il fermait son sac. Ainsi, il commençait à s'excuser. Il disait qu'il s'évadait parfois, que c'était qu'il se posait pas mal de questions. Ainsi, il avait un doute sur plusieurs choses et il ne savait plus réellement à qui s'adresser. Il n'aimerait pas impliquer son père, c'était assez important. Je comprenais sa position. D'ailleurs, il me précisait que le problème était que le nombre de personnes à qui il pouvait parler était plutôt réduit. Il ne pouvait pas en parler à ses parents mais il ne savait pas vraiment à qui en parler. C'était bien, une chose, car éventuellement, je pourrais utiliser cette aide afin d'en apprendre plus.

Nathan : Vous n'avez pas besoin de vous excusez, vous savez. Vous avez des doutes et cela peut être compréhensible. Que vous choisissez de ne pas en parler à vos parents, c'est votre choix. Je pense qu'avec eux, vous devez avoir une grande capacité d'écoute. Si vous le souhaitez, je peux vous apporter mon aide.

Je devais me proposer. Je ne me voyais pas l'abandonner à ses doutes, à ses incertitudes. Je ne le voyais pas devenir comme moi, car c'était à partir de cet âge-là que les doutes avaient pu s'installer.
Revenir en haut Aller en bas
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   Mar 4 Déc - 21:17

L'enfance, une entité parfaite normalement régie par l'innocence, par une normalité enfantine qui comble chaque nourrisson d'une vie rêvée, enfin durant les douze premières années au moins. Moi, avais-je profité d'une telle vie ? Avais-je eu cette innocence que l'on promettait par avance ? Malheureusement, je n'avais rien eu de tout cela. Je n'avais pas pu vivre mon enfance en me sentant innocent. Dès le départ, j'avais du malheureusement comprendre que la vie n'était pas aussi simple, qu'elle était remplie de complexité, de difficulté, et surtout d'horreurs . J'avais compris que l'innocence n'était qu'une fichue illusion, une preuve que ma vie n'était pas si belle, que ma vie n'était réellement pas belle. Je passais mon temps à courir, à aller et venir sans arrêt pour pouvoir protéger des personnes innocentes et en risquant ma vie.

Au fond, j'avais hérité des parfaits caractères de mon père. Il était héroïque, généreux, si attentionné...si parfait. Je passais ma vie à vivre dans l'ombre de celui qu'il était. Il était mon modèle, je n'y pouvais rien du tout malheureusement. Je ne pouvais pas arrêter d'aimer mon père comme je l'aimais. Il était réellement le modèle parfait. Franchement, je ne connaissais pas quelqu'un de plus bon que lui. Je ne connaissais personne d'aussi bien que lui. En même temps, j'avais surtout fréquenté sa présence dans mon existence. Croire en d'autres caractères paraissaient absurde, surtout pour moi qui chérissait mon père plus que tout. Ma famille était la chose la plus importante à mes yeux. C'était la chose la plus importante, la plus importante parmi toutes les autres. Je continuais à parler à Nathan. J'avais oublié ma nervosité car j'avais compris comment faire pour paraître calme face à un type devant lequel je ne devais rien dire de particulier.


- J'ai eu de la chance d'être issu d'une famille exceptionnelle c'est le cas de le dire. J'ai pu ainsi apprendre ce qu'était la vie avec les deux parfaites personnes pour me montrer ce qu'était le bien et le mal...enfin bref vous me comprenez quoi. J'ai pu bénéficier de leur enseignement, ce n'est pas rien, et je peux dire que je vis grâce à eux. S'ils ne m'avaient pas aider, je ne serais probablement qu'une chose perdue ne sachant pas où aller. C'est grâce à eux que je vis aujourd'hui et je ne pourrais jamais les remercier à leur juste valeur, jamais...

Bon sang...la vie était bien trop dure. La vie était de plus en plus dure à subir et je commençais peu à peu à perdre la raison, surtout en continuant à plonger dans cette mission que je m'imposais. Rester dans ce passé était une action plutôt douloureuse et j'avais pas mal de difficulté à supporter tout ceci même si personne ne parvenait à comprendre la nature de ma souffrance. Je cachais ma douleur à tout le monde, mais je la ressentais tout de même. A vrai dire, je sentais cette trop grosse sensation de non-appartenance à cette époque. Je me sentais étranger à cette vie, et je ne parvenais pas à y trouver ma place. Pourtant je devais rester ici tant que ma mission n'était pas accomplie. Tant que je ne parvenais pas à sauver mon avenir, je devais à tout prix rester dans cette époque et surtout ne pas m'enfuir. C'était le but de tout ceci, le but ultime. Si jamais j'abandonnais maintenant, tout serait en péril et tout ce que j'aurais fait jusqu'à maintenant n'aurait servi à rien. Abandonner serait probablement le plus stupide des gestes à commettre, le pire d'entre eux. Je devais à tout prix éviter le fait de baisser les bras. Cela n'aurait aucun sens.

- Oui c'est mon choix de ne pas les impliquer là-dedans parce que je sais très bien quel danger pourrait les détruire si jamais ils m'aidaient. Il vaut mieux que je fasse tout moi-même, même si c'est dangereux. Ils veulent me protéger, mais moi aussi je veux le faire, et ce que je m'impose est dans ce but. Sincèrement vous me proposez votre aide, c'est gentil, mais je ne vois pas en quoi vous pouvez le faire. Ce n'est pas que je vous trouve impuissant, je n'ai pas dit cela, c'est juste que pour mon problème actuel vous ne pouvez pas faire grand-chose.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   Mer 19 Déc - 14:36

Je me trouvais en face de quelqu'un de réellement mystérieux et de ce fait, c'était un défi, quelque chose que je n'avais pas connu depuis.... mon conseiller ou même les secrets que j'avais pu découvrir par la suite. Par contre, il doutait. A son âge, c'était vrai que je doutais énormément, surtout avec une famille de dingue comme la mienne. Par contre, ce qui était le plus impressionnant pour moi était le calme dont il faisait preuve. Je l'admirais pour ça. Il me disait qu'il avait eu de la chance d'être issu d'une famille exceptionnelle. Il avait pu ainsi apprendre ce qu'était la vie avec les deux parfaites personnes pour lui montrer ce qu'était le bien et le mal enfin, je devais le comprendre. Oh, que j'aurais voulu avoir une vie parfaite avec des parents parfaits. Ainsi, il avait pu bénéficier de leur enseignement et ce n'était pas rien. Il pouvait dire qu'il vivait grâce à eux. Ainsi, s'ils ne l'avaient pas aidé, il ne serait probablement qu'une chose perdue ne sachant pas où aller. C'était donc grâce à eux qu'il vivait aujourd'hui et il ne pourrait jamais les remercier à leur juste valeur, jamais.

Nathan : Vous ne pouvez que profiter d'avoir une famille comme la vôtre. C'est rare, je trouve. Je sais que beaucoup n'ont pas eu cette chance d'avoir une famille pouvant soutenir leur enfant.

Je prenais bien conscience maintenant que ma famille était un cas à part et que mes parents n'avaient qu'une idée : faire de moi quelqu'un de responsable, d'unique et d'être au sommet surtout. Bien sûr, je voulais apporter toute l'aide nécessaire, mais en même temps, mes intentions n'étaient pas complètement louables vu que je voulais le connaître davantage. Ainsi, il me disait que c'était son choix de ne pas les impliquer là-dedans parce qu'il savait très bien quel danger pourrait les détruire si jamais ils l'aidaient. Il ajoutait qu'il valait mieux qu'il fasse tout lui-même, même si c'était dangereux. Ainsi, donc, ses parents voulaient le protéger mais lui aussi, il voulait le faire aussi, et ce qu'il s'imposait était dans ce but. Il trouvait donc que de me proposer mon aide était gentil mais il ne voyait pas en quoi je pouvais le faire. Il ne pensait pas que j'étais impuissant, c'était juste que pour son problème actuel, je ne pouvais pas faire grand-chose. Malheureusement, il ne devait pas savoir ce que j'étais capable de faire.

Nathan : Vous êtes quelqu'un de vraiment courageux, c'est une qualité vraiment rare. Vous protégez votre famille comme personne et je sais bien ce que c'est, je connais cet esprit, celui de donner tout ce que l'on a pour que sa famille soit heureuse mais le seul conseil que je pourrais donner serait de ne pas se perdre soi-même. Même si c'est quelque chose de difficile, je peux toujours vous apporter mon aide. Croyez-moi, j'en ai vu des choses impossibles.

Je regardais Tyler. Je donnais un peu plus de détails sur mon offre, le fait que je saurais le défaire quelque part de ses tourments.
Revenir en haut Aller en bas
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   Mer 19 Déc - 19:04

Franchement, cet instant précis demeurait très étrange. Je me trouvais en la présence d'une personne que je connaissais par l'intermédiaire ce que mon père m'avait raconté de lui. J'avais entendu le récit de sa vie comme si ce n'était qu'une fiction irréaliste. C'était comme si Nathan à mes yeux n'avait été qu'une illusion, une chose qui n'avait existée que dans les cauchemars de mon père. Le voir juste en face de moi était réellement bizarre. C'était comme mon cœur venait de plonger dans une folie que j'avais toujours refusée. C'était la marque de l'innocence qui me restait. Ne pas croire en l'existence de Nathan avait été une sorte de refuge, un refuge qui m'avait préservé de certaines douleurs. Cela me faisait beaucoup de moi de penser au calme. Cela me faisait du bien de rester tranquille, mais je savais bien que ce n'était qu'une illusion. Nathan existait bel et bien dans notre réalité. Il existait. Il était parfaitement réel...malheureusement. Il était aussi réel que les événements qui avaient ébranlé l'intégrité de notre futur et également mené ici. Les événements étaient tous liés. Ils étaient tous liés. Je parlais de ma vie à ce Nathan, enfin de la vie de celui que j'aurais aimé être. Ma famille était parfaite, mais ma vie ne l'avait jamais été. Elle n'avait jamais pu l'être. En gros, je lui vendais du rêve, et je le faisais tellement bien que ce mensonge passait pour la réalité. C'était du grand n'importe quoi...

- Oui, j'ai de la chance de les avoir en tant que parents. Ils sont réellement parfaits. Franchement, pour être honnête, je pense que mes parents peuvent être considérés comme un grand cadeau du ciel. Je suis tombé dans la plus belle des familles. Ils m'ont appris tout ce que je sais mais aussi appris à me défendre. Leurs enseignements ont fait de moi un homme, et jamais je regretterai tout ça, jamais. Je n'ai pas eu la plus innocente des vies, mais elle reste quand même parfaite pour moi. Cette vie me convient comme elle est et je n'ai pas envie que des sales monstres aillent mettre un terme à mon bonheur. Personne n'effacera ces bons temps de ma tête, personne. Je suis assez fort dans ma tête pour pouvoir me battre. Je suis assez fort pour pouvoir mettre à mal ces bande d'abrutis, excusez-moi l'expression mais souvent les pires monstres méritent d'être traités comme ils nous traitent, à savoir indignement et sans aucune politesse.

Nathan me proposait son aide, mais cette hypothèse ne me faisait pas tellement envie. Je ne voulais pas être dépendant de quelqu'un que je ne connaissais pas suffisamment. Je ne voulais pas accepter l'aide d'un type dont je connaissais toute l'histoire par cœur. D'accord j'aurais un avantage, mais cela me déragerait. Sa proposition était gentille, réellement gentille, mais je ne pouvais pas accepter. C'était en dehors de mes principes.

- Me perdre moi-même, au fond cela s'est déjà produit depuis que je me suis lancé là-dedans. Mais bon, je ne suis pas fou. Je tiens juste à eux comme à la prunelle de mes yeux. Je veux les aider. Je m'en fiche de ce que je deviendrais par la suite, surtout si je parviens à les sauver vu que c'est mon seul objectif. C'est vraiment gentil de me proposer votre aide, mais je me vois contraint de refuser. Je n'ai pas envie de vous impliquer dans tout ça et je préfère surtout travailler seul. J'ai déjà tout prévu et le fait d'impliquer quelqu'un n'est pas dans mes projets.

Je regardais mon téléphone, au cas où mon père veuille encore me joindre. Pour l'instant rien du tout. J'étais soulagé.

- Il dort peut-être enfin. Il serait temps.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   Jeu 3 Jan - 0:38

Il y avait quelques fois où il pouvait y avoir des défis à relever, des épreuves afin de s'élever au rang de notre société et là, c'était le cas. J'avais une tendance à tout contrôler, à tout calculer à l'avance afin de ne plus avoir de surprises, afin de ne plus être dans l'incapacité de pouvoir réagir. Les trahisons et les désillusions m'avaient pour ainsi dire fait mal, m'avaient blessé à un tel point que j'étais devenu colérique. Je ne voulais plus revivre ça. Je ne savais pas ce que pouvait ressentir Tyler, mais en ce qui me concerne, j'aimais les défis, suffisamment, pour les relever. Ainsi, il m'expliquait qu'il avait de la chance de les avoir en tant que parents. Ils étaient même réellement parfaits. J'aurais aimé vivre une vie de famille parfaite mais au lieu de cela, c'était tout le contraire. J'enviais certaines personnes. Je savais que ce n'était pas bien ce que je faisais et pourtant je le faisais. C'était quand même infime la distance entre le bien et le mal après tout. On cédait souvent à la tentation, c'était le propre de l'être humain. Oscar Wilde en parlait d'ailleurs de la tentation. Enfin, bref, Tyler pensait honnêtement que ses parents pouvaient être considérés comme un grand cadeau du ciel. Le bonheur se trouvait finalement sur cette Terre. Il était donc tombé dans la plus belle des familles. Cela sonnait comme une carte postale, un conte que l'on racontait à tous les petits enfants pour qu'ils s'endorment.

Je commençais quelque peu à être méfiant, bien méfiant. M'offrir comme ça une histoire sur carte postale, généralement, c'était bizarre et je ne pouvais que craindre que mes ennemis ne soient derrière tout ça. J'étais peut-être parano mais la méfiance n'avait jamais fait de mal à qui que ce soit. Il me disait ainsi qu'ils lui avaient appris tout ce qu'il savait mais également à se défendre. Leurs enseignements avaient fait de lui un homme et jamais il ne regretterait tout ça, jamais. Il n'avait pas eu la plus innocente des vies mais elle restait quand même parfaite pour lui. Cela me semblait bien mieux finalement. Donc, cette vie lui convenait comme elle était et il n'avait pas envie que des sales monstres aillent mettre un terme à son bonheur. Personne donc n'effacerait ces bons temps de sa tête. Il était assez fort dans son esprit pour pouvoir se battre. Il était donc assez fort pour pouvoir mettre à mal ces bandes d'abrutis. Il pensait que j'allais mal prendre l'expression mais il n'en était rien. Par contre, ce que j'entendais par la suite me plaisait énormément. Il disait que les pires monstres méritaient d'être traités comme ils nous traitaient à savoir indignement et sans aucune politesse. J'aimais bien ce jeune garçon plein d'avenir.


Nathan : Je pense que votre famille peut être fière de vous. Vous êtes quelqu'un de bien et a priori, je vois que certaines personnes veulent vous créer des problèmes, ce que j'espère c'est que vous puissiez surmonter ses obstacles. Je ne peux que vous donnez raison sur les monstres. Ils méritent un traitement égal au mal qu'ils ont pu faire. On doit se montrer sans pitié.

J'avais c'est vrai un discours plutôt dur mais il était vrai que cela faisait référence directement à mon passé, au fait que quelque part, j'en avais vécu des choses difficiles, des pertes et trahisons qui m'avaient anéantis. Le destin voulait me jouer des sales tours, mais je comptais être plus fort que lui. Il me disait que de se perdre soi-même, au fond, cela s'était déjà produit depuis qu'il s'était lancé là-dedans. Il n'était cependant pas fou. Il tenait juste à eux comme à la prunelle de ses yeux. Il voulait donc les aider et il s'en fichait de ce qu'il deviendrait par la suite, surtout s'il parvenait à les sauver vu que c'était son seul objectif. Il me remerciait de ma proposition en disant que c'était très gentil, mais il se voyait contraint de refuser. Il n'avait pas envie de m'impliquer dans tout ça et il préférait surtout travailler seul. Il avait donc déjà tout prévu et le fait d'impliquer quelqu'un n'était pas dans ses projets. Je comprenais bien sa motivation après tout. Il avait regardé son téléphone et visiblement, il était soulagé. Il disait qu'il dormait peut-être et qu'il était temps. Il parlait sûrement de son père. Avait-il des soucis de santé ? Possible.

Nathan : Vous êtes quelqu'un de généreux, ça se voit. Je proposais mon aide, car je vois quelque chose de noble dans votre action. Je comprends votre décision, mais vous pourrez compter sur moi en cas de coups durs. Votre père aurait-il des soucis de santé ? Je préfère mieux demander vu que vous êtes attentif à son état. N'hésitez pas si vous avez besoin de matériel nécessaire, vous pourrez compter sur mon soutien.

Dans toute question, il y avait bien sûr une arrière-pensée, quelque chose me permettant d'en savoir un peu plus. Je restais quand même prévenant. Je ne savais pas du tout ce qu'il pouvait bien réserver et qui il était vraiment. Les choses me dépassaient complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   Jeu 3 Jan - 14:25

Je demeurais extrêmement inquiet pour mon père. Depuis quelques temps, il prenait des risques inconsidérés pour pouvoir protéger ceux qu'il aimait, mais je ressentais que quelque chose n'allait pas tout au fond de lui. Je n'étais pas empathique, mais je me doutais bien que mon père était un champion dans le domaine de la dissimulation de ses douleurs. Il refusait de me l'avouer, probablement pour rester fort et ne pas m'inquiétait, mais je voyais bien dans son regard qu'il me cachait quelque chose. Avec mon pouvoir, il ne m'avait pas été très difficile de comprendre que ce qu'il me cachait était un détail de son état de santé. Depuis que je savais qu'il allait mal, je le condamnais à rester dans son lit pour le moment, histoire de l'aider à se reposer un peu et de se remettre un peu mieux de ce qui lui était arrivé. C'était la meilleure chose à faire pour le moment.

Même si je ne savais pas si les douleurs morales allaient pouvoir autant guérir que les douleurs physiques, je voulais me sentir un minimum utile pour mon père. Le condamner à rester au lit était la seule chose que je pouvais faire pour lui. Cela m'attristait pas mal de me sentir à ce point inutile pour lui, alors que je l'aimais de tout mon cœur. J'aimerais pouvoir faire beaucoup plus pour lui, beaucoup plus que cette simple condamnation, mais je ne le pouvais pas. J'étais certain qu'une chose lui plairait, mais je ne pouvais pas le faire sans provoquer une faille. A vrai dire, je savais qu'il attendait une certaine révélation sur son avenir, une révélation qui concernait son avenir sentimental avec ma mère, mais je ne pouvais pas lui dire. Je n'avais pas envie d'une part de gâcher l'instant magique qui les avait unis et qui avait conduit à ma naissance mais aussi de briser le temps...c'était dur de lui cacher ce bonheur, mais je savais qu'une chose magique allait lui arriver à l'avenir. C'était mieux que rien du tout à mes yeux. Je scrutais parfois mon téléphone, pour être certain que mon père ne m'enverrait pas un autre message. Pour le moment aucun signe particulier. Il dormait peut-être enfin. Cela me soulageait un peu.

Parler avec Nathan était une sorte de parcours du combattant sur deux pattes. En effet, Nathan Petrelli n'était à mes yeux qu'une histoire, le conte d'un cauchemar que le monde avait vécu par le passé. Le voir juste devant moi était comme si j'avais moi-même plongé dans ce cauchemar et que je ne parvenais pas à en sortir pour l'instant. C'était compliqué d'admettre que Nathan existait mais je n'avais malheureusement pas le choix. Il était bien devant moi. En même temps, j'aurais du prévoir par avance l'arrivée d'un choc pareil. J'avais choisi de venir ici pour pouvoir changer le passé et améliorer mon avenir. J'aurais du mieux m'attendre au choc visuel de croiser Nathan vu qu'il faisait lui-même parti de ce temps. Je ne m'étais pas assez préparé. Heureusement, je parvenais à faire preuve d'un minimum de contrôle sur moi-même pour contenir la nervosité qui sommeillait au fond de moi-même. Je parvenais à rester calme devant l'ombre d'un cauchemar qui remplissait toutes mes interrogations depuis des années.

Ce qui me surprenait chez lui était cette habilité qu'il avait à proposer son aide tout de même alors que je lui disais clairement qu'il ne pouvait pas le faire. Le pétrin dans lequel j'avais décidé de plonger était une chose dans laquelle je devais rester, mais seul. Si je décidais d'affronter tout cela avec quelqu'un, cela signifiait la prise d'un risque non négligeable, un risque qui pourrait causer une lourde destruction temporelle que je ne pourrais jamais réparer. Je ne voulais pas en arriver là. Je ne voulais détruire la raison pour laquelle j'étais venu ici. Je ne voulais pas rendre tout le travail fait jusque là extrêmement inutile. Je n'avais pas travaillé pour rien, loin de là. Je parcourais un chemin lourd et extrêmement long pour pouvoir atteindre mon but, mais je savais que j'allais réussir. Ce n'était pas de la prétention mais plutôt une prévision sérieuse que je tenais de Meknes, donc de source sûre. Qu'il s'agisse de lui ou bien de mon père, je savais qu'ils n'allaient jamais me trahir car j'avais confiance en eux contrairement à Nathan Petrelli.


- Vous voyez peut-être quelque chose de noble dans mon action et cela me touche, mais je vous assure qu'il ne vaut mieux pas que je vous mêle à tout ça. C'est déjà suffisamment dur de me charger de tout seul alors imposer ce poids à quelqu'un serait probablement encore plus compliqué. C'est gentil quand même de dire que je peux compter sur vous au cas où. J'y songerais si jamais j'ai réellement besoin d'aide...mais je préfère garder cela en dernier recours.

Je regardais encore une fois mon téléphone histoire de me sentir rassuré au sujet de mon père. Pour le moment aucun message...ouf.

- Pour faire simple, mon père est pas mal épuisé en ce moment. Il s'est investi dans quelque chose d'important au point d'en être pas mal fatigué et il a besoin de se reposer en ce moment. C'est pour cela que je suis attentif à son état. Il n'aime pas admettre qu'il est faible et qu'il a besoin de repos. En gros, c'est un sacré têtu, mais je sais très bien qu'il a mal au fond de lui. C'est un peu comme une sorte de sixième sens que je suis parvenu à développer à force de voir cette habitude se répéter. Je pense que vous pouvez comprendre cela.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   Sam 12 Jan - 1:16

Voir quelqu'un d'inquiet, de prévoyant pour sa famille, ce n'était pas quelque chose de commun mais pourtant, cela existait. J'admirais le courage et la ténacité de Tyler mais par contre le fait qu'il soit mystérieux, et énigmatique. Je détestais cela car j'avais l'homme typique en la présence de mon conseiller en personne. Me montrer disponible était vraiment la meilleure chose à faire. Je rêvais même de pouvoir quelque peu changer le destin de quelques bonnes personnes, montrer que le président avait une réelle influence sur le pays, sur le monde tout entier. Tyler surveillait quand même son téléphone et je ne pouvais que déduire que c'était important. Je savais que d'une certaine façon, proposer une aide telle qu'elle soit était risquée. En affaires, il ne fallait jamais réellement être prudent si on voulait aller plus loin. Tyler semblait être des plus méfiants. Après tout, je comprenais son attitude car j'étais le président, mais je ferais en sorte qu'il puisse se fier à moi. Ainsi Tyler me disait que je voyais peut-être quelque chose de noble dans son action et cela le touchait, mais il m'assurait qu'il ne valait mieux pas que je sois mêlé à tout ça. Ainsi donc, cela était déjà suffisamment dur de se charger tout seul, alors imposer ce poids à quelqu'un serait probablement encore plus compliqué. Une chose était sûre : c'était que j'aimais le danger, totalement le danger et je profitais de ça. Il savait quand même que c'était gentil quand même pour moi de dire qu'il pouvait compter sur mon appui au cas où. Ainsi, il y songerait si jamais il avait réellement besoin d'aide mais il préférait garder cela en dernier recours. Je comprenais cette réaction et je ne pouvais qu'encore plus constater que cet homme, que ce jeune homme était quelqu'un de bien, quelqu'un qui pouvait difficilement trahir une personne et la blesser. Finalement, je croyais en un monde où enfin la désillusion et la trahison ne règneraient pas en maîtresse absolue.

Nathan : Je comprends votre décision mais sachez que même si on souhaite faire quelque chose seul, il faut parfois accepter l'aide d'autrui car en agissant seul, on peut être plus tenté de suivre le chemin de la facilité. J'espère que vous arriverez dans votre quête.

Je me montrais gentil, conciliant et prêt en cas de besoin, c'était ce qu'il fallait après tout. Je le voyais en train de regarder son téléphone. Finalement, il répondait à la question concernant son père. Ainsi, celui-ci, en faisant simple, était pas mal épuisé. Il se serait donc investi dans quelque chose d'important, au point d'en être pas mal fatigué et il avait besoin de se reposer en ce moment. Voilà donc pourquoi il était attentif à son état. Un fils protégeant son père, c'était magnifique mais dans ma famille, jamais, cela n'aurait été vu. Donc son père n'aimait pas admettre qu'il était faible et qu'il avait besoin de repos. Cela me rappelait quelque chose, enfin, je continuais d'écouter. Il serait un sacré têtu ? On dirait moi. Tyler savait très bien que son père avait mal au fond de lui. Il aurait comme une sorte de sixième sens qu'il serait parvenu à développer à force de voir une répétition de cette habitude. Il pensait que je pouvais comprendre cela, mais il avait entièrement raison après tout. Je savais bien ce que c'était que de refuser de se faire aider, que de se débrouiller pour tout gérer.

Nathan : Je ne peux que souhaiter un prompt rétablissement à votre père et surtout faites-lui bien comprendre qu'être têtu, cela ne pourrait que le desservir et j'en sais quelque chose.

Finalement, je m'étais dévoilé un peu plus que prévu, mais cela en valait la peine vu le courage dont il faisait preuve mais en même temps, l'avoir au sein d'une équipe, serait un atout considérable.
Revenir en haut Aller en bas
Tyler Anderson
Time Can Be Rewritten
avatar

Date d'inscription : 05/02/2012
Messages : 365

Capacité(s) : Exploration de l'esprit / Maîtrise de l'espace-temps

Camp : Neutres / Hybrides

MessageSujet: Re: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   Sam 12 Jan - 15:50

En ce moment, mon père se mettait énormément en danger et prenait des risques pour protéger ceux qu'il appréciait, mais les conséquences de tout ceci étaient pesantes pour sa santé. Son coeur se fragilisait à chaque fois qu'il prenait des risques aussi lourds et je voyais bien à quel point il se sentait faible. Cela me faisait mal de le voir comme ça. Il prenait vraiment à coeur cette générosité qu'il souhaitait offrir aux innocents qui le méritaient réellement. Ils sauvaient leurs vies sans demander quoi que ce soit en retour. C'était une attitude héroïque, le véritable héros des temps modernes, mais les risques qu'il prenait à côté pourraient très bien le mettre hors jeu. Si jamais mon père n'avait pas été immortel, il aurait très bien pu mourir et le fait de songer à cette idée me faisait énormément de mal. C'était en partie pour cette raison que j'avais pris la décision de le protéger, au péril de ma vie. Il était mon père et je n'avais pas envie de le mettre en danger inutilement. Il méritait de vivre et c'était en partie pour cela que j'étais venu dans ce temps. Cette époque était la clé pour sauver le monde de mon avenir mais également la clé pour sauver mon père. La première chose, mon père était au courant de ce que je voulais faire. Pour la seconde, il n'était même pas au courant du fait que ma mission était de le sauver. Je ne lui avais rien dit pour pouvoir le préserver d'un choc. C'était mieux ainsi mais je ne pouvais pas m'empêcher d'avoir peur pour lui, peur qu'il abandonne littéralement sa vie à cause de ce qui risque de lui arriver prochainement. Il avait besoin de soutien et j'en avais largement pris conscience avec le temps.

Je restais tout de même prudent car même si je savais que mon père dormait pour le moment, je savais qu'il risquait bien de ne pas tenir éternellement dans cette position. Un jour où l'autre, il risquait bien de se réveiller et de gâcher cette période de repos dont il avait besoin. Je n'avais pas envie de le voir souffrir. Je ne voulais plus le voir subir cette torture. Il était probablement le père le plus têtu de l'existence. Pour surveiller s'il se réveillait, je préférais garder mon téléphone non loin de moi, au cas où quelque chose lui arrive. Il était si fragile et vulnérable que l'idée de le laisser tout seul ne me plaisait pas. Je préférais garder un oeil sur lui, pour pouvoir m'assurer de sa bonne santé. Je voulais l'aider et faire tout mon possible pour pouvoir le voir heureux et en bonne santé. Il méritait cette vie parfaite que je voulais tant qu'il ait. Je voulais juste voir mon père heureux. Il ne méritait en aucun cas de vivre toutes ces fichues tortures. Il ne méritait vraiment pas de souffrir à ce point. J'avais une vision de la vie différente de celle que possédaient d'autres personnes. Je ne voulais pas mêler Nathan à mes problèmes pour deux raisons : d'une part parce que je n'avais pas confiance en lui et d'autre part parce que personne d'autre que moi-même ne méritait de subir la souffrance que je subissais tout seul. Ma décision était prise, et personne n'allait me faire changer d'avis. Même ma famille n'aurait pas un poids suffisant pour me faire changer d'opinion au sujet de ce qui se produisait dans notre existence. Je continuais alors à parler à Nathan, même si je me sentais toujours assez mal. Je gardais encore en tête les histoires que mon père me racontait avant de m'endormir. J'avais été révolté par tout ça...


- C'est un choix que j'ai fait dès que j'ai débuté ma mission car je sais qu'il s'agit de la meilleure solution. Rester seul rend au contraire les choses plus faciles pour moi. J'en souffre énormément et j'ai envie d'épargner les gens que j'aime pour leur éviter de subir les mêmes souffrances que moi. Je fais cela pour eux. J'ai envie de leur faciliter l'existence, de les sauver, alors pas question de mêler qui que ce soit à mes problèmes.

Nathan souhaitait un prompt rétablissement à mon père, une chose qui était assez gentille venant de sa part. Je souriais un petit peu, car c'était quand même une gentille attention venant de quelqu'un que j'avais appris à détester durant toute mon enfance. Il n'avait pas tort en disant que le fait d'être têtu pourrait le desservir, et j'en avais bien conscience bien entendu, vu que j'étais à peu près pareil que lui en étant son propre fils. C'était pour me sentir bien et faire une bonne action que je voulais lui venir en aide. Je voulais à tout prix lui venir en aide et le sauver. J'avais besoin de le sentir en bonne santé. J'allais remercier Nathan quand je reçus un nouveau coup de téléphone, un numéro inconnu. J'avais un peu peur sur le coup.

- Excusez-moi...

Je répondis, visiblement choqué par les paroles que j'entendais. Je raccrochais finalement au bout de cinq minutes.

- Je suis désolé Nathan mais je vais devoir vous abandonner, là cette fois-ci je n'ai pas le choix...

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   Lun 14 Jan - 1:47

Tyler était finalement ce que je n'avais jamais pu devenir car je n'avais pas ses moments où j'avais eu une éducation des plus simples, celle où on pouvait recevoir un amour inconditionnel et un soutien sans faille. Je regrettais que ce destin n'avait pas été en faveur d'un Petrelli et surtout de moi. Il était fort possible que je sois devenu comme lui si j'avais eu une éducation exemplaire, mais pour ainsi dire, les si ne changeaient jamais le temps. L'action était finalement la meilleure des choses à faire. Tyler me disait que c'était un choix qu'il avait fait dès qu'il avait débuté sa mission car il savait qu'il s'agissait de la meilleure solution. Rester seul rendait au contraire les choses plus faciles pour lui. Je comprenais bien sûr vu que la solitude me permettait le plus souvent d'éviter de souffrir. Il expliquait qu'il en souffrait énormément et il avait envie d'épargner les gens qu'il aimait pour leur éviter de subir les mêmes souffrances que lui. Il faisait donc cela pour eux. Il avait envie de faciliter l'existence de ses proches, de les sauver, alors personne ne devait se mêler de ses problèmes. Je me rendais compte que l'on avait beaucoup plus de points communs. Ce que le destin pouvait être étrange par moment.

Nathan : Je comprends votre décision et je ne peux que vous souhaitez un bon courage, un très bon d'ailleurs. Je suis sûr que vous y arriverez.

Ce qui me faisait plaisir, c'était quand même de pouvoir montrer un peu de gentillesse, il m'avait sourit. Seulement, son téléphone sonnait et il s'excusait, bien sûr, je ne pouvais que laisser faire et je le laissais discuter. Au bout de cinq minutes, il raccrochait, visiblement, il avait appris quelque chose. Il s'excusait encore car il devait m'abandonner et qu'il devait partir dès maintenant.

Nathan : Ce n'est pas grave. Le plus important est que vous puissiez régler vos soucis. N'hésitez pas au besoin. Bonne chance à vous !

Je m'éloignais de lui, ne pouvant que regarder cet endroit, ce passé, et j'en profitais pour envoyer un message car c'était sûr, j'avais maintenant une bonne raison de creuser plus loin. Je partais en direction de mon destin.


Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)   

Revenir en haut Aller en bas
 

See what I've become (Pv avec Tyler Anderson)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Just Friends ? [Avec Tyler Bennett]
» Jesse, un garçon plus ou moins sympathique ~
» (M) SHANNON LETO - tyler anderson (frère)
» [FB]Un petit coup de pouce amical - Avec Joshua Anderson
» Gros Mek avec CFK et Krameur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Toute Bonne Chose A Une Fin :: Les Archives Du RPG-